lundi 16 mai 2011

La Nakba DSK.

David Ben Gourion , le Son Goku hébreu, les cheveux se dressant sur la tête dénotent une intelligence hors du commun.

L'actualité est certes mouvementée mais elle réserve parfois des divines surprises comme la mise au cachot du sionisard DSK.
A ce propos, je suis allé sur le site de l'UPJF, (union des patrons juifs de France) pour voir quel sens leurs esprits tordus pourraient bien donner à cette affaire.

Je m'attendais à ce qu'ils parlent de grande conspiration incluant dans la plus pure tradition complotiste, les chinois du FBI ou les men in Black.
Peut être même qu'un sosie de DSK avait été placé dans sa chambre pour violer une femme de ménage consentante à la manière des productions Marc Dorcel.
Toutes les théories auraient étés bonnes pour sauvegarder l'avenir de leur poulain alors que le troll en chéf semble avoir fait son temps.
DSK c'était le chouchou des sionistes de France, celui sur lequel ils fondaient tous leurs espoirs.  D'ailleurs cela fait 20 ans qu'ils le préparent à l'élection de 2012, ils lui ont même offert le poste de directeur du FMI, le poste le plus influent du monde après celui du président américain.

De leur part, je m'attendais à tout mais je suis quand même tombé de haut. Au bout de quelques microsecondes, je tombais sur un article intitulé "Le Mensonge de la Nakba", il commençait ainsi "Le 14 mai 1948, l’Etat d’Israël, après près de deux millénaires, est rétabli sur une partie de sa terre historique et tend la main de la paix à ses voisins.".

Sur le coup je fut pris d'une crise de fou rire et je ne poursuivis pas plus loin ma lecture, chaque mot de cette phrase suintait la névrose obsessionnelle, celle qui consiste à nier la réalité pour en proposer une autre, on avait affaire à des fêlés de haut niveau.
Alors que leurs valeureux soldats sionistes venaient d'assassiner une douzaine de manifestants qui venaient commémorer le jour fatidique du 14 Mai 1948, affirmer à la face du monde qu'il n'y a pas eu de Nakba et en outre que depuis ce temps l'état d'IZrael tend la main de la paix à ces voisins, fondamentalement cela relève plus de l'internement psychiatrique que d'une opinion raisonnable sur laquelle on peut discuter.

La preuve est faite, les sionistes sont fous et leur doctrine n'est rien d'autre qu'une forme de maladie mentale, cela ne sert à  rien de discuter avec des fêlés capables de  reconstruire la réalité selon leurs désirs.

Et en poursuivant la lecture, je n'ai pas été surpris d'apprendre que les palestiniens sont  passés maîtres dans l'art du mensonge et qu'ils ont bien appris la leçon de la part d'Hitler et de Goebbels. Non seulement il n'y a pas eu de Nakba c'est à dire pas d'exode massif des palestiniens mais IZrael avait même supplié les arabes de rester !!!!

Remarquez, il y a eu un certain progrès par rapport au passé, avant pour les sionistes, les palestiniens n'avaient même pas d'existence tangible, la Palestine était une terre sans peuple pour un peuple sans terre et quand fut posé la question à Ben Gourion du sort des populations arabes, il se contenta de faire un vague geste de la main signifiant "qu'ils dégagent".
Des gens qui n'éxistaient pas ne méritaient aucune parole de la part du grand stratéguerre.

Disserter sur le sionisme revient donc à faire l'état des lieux d'un désordre mental collectif, quand des gens perdent contact avec la réalité, il est inutile d'espérer les raisonner.
Aujourd'hui l'affaire DSK révèle aux yeux du monde entier un de ses sionisards dégénérés et libidineux, propulsé grâce à leurs magouilles aux plus hautes fonctions.
DSK devait se pencher au chevet des pays, le sort de millions d'individus dépendait de son bon vouloir,c'était le nouvel élu de son peuple,  las, comme un chimpanzé en rut, il déculotta et tenta de sodomiser la soubrette qui eu le tort de se retrouver seule dans la même pièce que lui. Comme les palestiniens en 1948 elle ne dut son salut qu'à la fuite.

Rattrapé par la justice, évidement il niera catégoriquement les faits avec la même énergie que les sionistes d'aujourd'hui nient la nakba, comme l'a fait l'ancien président IZraélien Moshé Katsav accusé lui aussi de multiples viols et comme le font également les touristes IZraéliens de l'hôtel Monbassa au Kenya après qu'ils eussent abusé eux aussi de leurs femmes de chambre.

Décidément l'histoire se répète et 62 ans jour pour jour après la Nakba, le comportement grotesque de DSK et de ses semblables se situe dans la continuité de l'entité sioniste.
Pour ceux qui raisonnent, il y a des signes qui ne trompent pas.
En cette année 2011, assurément des forces étranges sont à l'oeuvre, la chute celui qui déclara fièrement " se lever tous les matins en pensant quoi faire pour aider IZrael" ne fait qu'annoncer celle du royaume du mensonge et de l'usurpation qui a pris le nom d'Israel.

Vivement la suite !




http://www.upjf.org/fr/3941-le-mensonge-de-la-nakba.html

Les femmes de chambre violées de l'hotel Paradise Mombassa

http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=1732

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.