lundi 23 mai 2011

Les piéges de la Toile



Peu de gens le savent mais le fait d'intervenir sur des sites anti sionistes équivaut à une déclaration de guerre du point de vue des sionistes.
On sera automatiquement classé en tant  qu'ennemi du peuple élu comme en témoigne ce commentaire posté sur un forum.

Bonsoir à tous,

Avant de vous quitter définitivement, j'ai une information qui risque de vous intéresser :
En Israel, Nous avons une section de nos services de renseignement qui s'appelle "Shérūt ha-Bītāhōn".
L'objectif de cette section est de classer tous les individus de nationalité étrangère qui représente une menace pour Israel ou pour le Peuple Juif.
Nous utilisons un programme informatique qui est capable de rentrer dans tous les ordinateurs qui sont connectés à internet et de voir absolument tout ce que ces ordinateurs contiennent.
Comme cadeau d'adieu, je voulais juste vous dire que vous êtes tous classé... même ceux qui cachent leur IP.

מגן ולא יראה

"Israël doit se comporter comme un chien fou, trop dangereux pour que quiconque ose s’en approcher"
(Moshe Dayan)

Évidement cela ne signifie pas qu'un jour, tous les antisionistes du monde auront à répondre de leurs opinions devant le tribunal de l'inquisition néo-sioniste.
Non, cette perspective mirobolante n'existe que dans leurs rêves teinté de la folie douce qui les caractérise.

Néanmoins l'actualité récente a démontré que pour un mail ou un simple commentaire qui serait remonté au niveau ministériel, des internautes avaient étés traînés en justice,  il existe une menace patente, minime certes mais quand on sait que la connerie humaine ne connaît pas de limites, il convient de faire le point sur les diverses failles que le système exploite pour mieux surveiller les récalcitrants.

Il existe des outils pour masquer son IP ou pour passer outre la censure tels le fameux hotspotshield .
Tous les ordinateurs domestiques sont vulnérables quoi que l'on fasse, pour surfer sur le net, il faut donc en utiliser spécialement prévu à cet effet, il ne doit contenir aucune donnée personnelle, ni de documents importants.
A intervalles périodiques, on opérera une restauration complète du système avec formatage du disque dur afin d'éliminer les divers trojans et spywares.
La webcam c'est l'oeil de Big brother, elle est aisément piratable, on prendra également soin de la désactiver à moins d'avoir des pulsions exhibitionnistes.
Ne jamais communiquer son identité, ne jamais consulter son compte en banque sur le net (le mieux c'est de ne pas en avoir un).
Faire attention aux sites comme Megaupload, pendant le telechargement, des données sont collectées et remontées en upload dés que le pointeur de la souris reste inactif, le volume de ces données peut atteindre plusieurs centaines de mégas.
Facebook c'est pour les moutons, éviter les réseaux sociaux, ils servent à collecter des détails intimes.
Et en passant à l'environnement Linux, on évitera les pièges de cette passoire qu'est windows

Derniére chose, la force réside dans le nombre, aucune dictature au monde ne pourra empécher des millions de gens de s'informer . Face à un mouvement massif, les dirigeants prennent peur comme en témoigne la fuite des tyrans Ben ali et Moubarak.
Malgrés ses quelques défauts, internet est bien devenu le garant de la liberté d'expréssion dans le monde.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.