mardi 17 mai 2011

Les vrais raisons dérriére l'éviction de DSK.




L'arrestation de DSK résonne comme un séisme aux répercussions planétaires, l'onde de choc s'est même ressentie au niveau des indices boursiers. Quand à la scène politique française, elle est encore sous le choc.
De la Chine à l'Amérique, la France est devenue la risée du monde entier tandis que sur l'internet, les déboires du piteux DSK suscitent l'hilarité générale.

Effectivement, si on a bien ri à ce cadeau de la providence, maintenant peut être que le moment est venu de se demander pourquoi un tel feu nucléaire s'est abattu sur le directeur du FMI.
Sans avancer une fumeuse théorie du complot, d'ores et déja tout le monde se pose la question de savoir comment une telle affaire a pu exploser.
DSK est certainement coupable des faits qui lui sont reprochés, tout son passé l'atteste ainsi que l'expertise médico légale.

Mais il ne sera probablement pas condamné à la prison, d'ici quelques jours ou semaines, la victime sera invitée à retirer sa plainte contre d'importants dommages et intérêts. tout va bien pour elle, on peut dire que grâce à DSK, elle va toucher le jackpot.


Néanmoins, il est naïf de croire qu'au moment de lancer les poursuites contre l'un des hommes les plus influents du monde, les responsables n'aient pas demandé le feu vert de leur haute hiérarchie.
La suite des évènements démontre qu'ils ont étés autorisés à procéder à l'application de la loi.

Même s'il n'a que ce qu'il mérite, selon toute probabilité DSK était gênant, il devait être éliminé, c'est son adjoint au FMI, un américain qui le remplace. On se rappelle qu'une campagne diffamatoire avait commencé en France lorsque certains médias avaient forgé un scandale autour de son train de vie.
Mais ce sera surtout au niveau de ses projets à la tête du FMI qu'il faudra chercher ce qui a réellement motivé son élimination.

Des informations commencent à remonter, l'imminente faillite du dollar pourrait être une piste intéressante à explorer :

Dominique Strauss-Kahn, à la tête du FMI, participe au développement d’une alternative au dollar roi. Sur la base du fait que ce sont les économies des pays émergents qui tirent la croissance économique mondiale, il est partisan d’une autre gouvernance mondiale, où ces pays bénéficient de plus de pouvoir dans les décisions. C’est maintenant le cas au FMI.
La conséquence logique de cette nouvelle gouvernance, c’est la remise en cause de la domination du dollar. Les pays émergents proposent un panel de monnaies, où le dollar sera une devise parmi d’autres. Dominique Strauss-Kahn ne s’oppose pas au développement de cette thèse. C’est un casus belli pour Washington qui considère que le FMI et la Banque mondiale doivent être les bras armés de sa politique de domination afin de bloquer le développement des autres nations.
http://lagaffe.canalblog.com/archives/2011/05/16/21146051.html

En attendant d'en savoir plus..

3 commentaires:

Anonyme a dit…

et bien oui les loups se bouffent entre eux on diarait . les ricains vont s'accroché coute que coute a lors dominations dollaristique . broouaah ah

Anonyme a dit…

tout va bien pour la victime ? un viol est un traumatisme à vie, les dollars n'y changeront rien

votre piste est cependant intéressante

Anonyme a dit…

si j ai bien compri j ai le droit de violer si j ai du fric

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.