lundi 30 mai 2011

Rae Abileah, tabassée et arrétée pour avoir chahuté Netanyahu

Rae Abileah sur son lit d'hopital.
Ce scandale date de plusieurs jours mais pourtant pratiquement personne n'en a encore parlé.
Restituons d'abord le contexte : Aussitôt DSK arrêté, l'entité sioniste a été priée  de revenir aux frontières de 1967, les sionistes commençaient alors à s'inquiéter sérieusement.
La visite de Netanyahud à à Washington sera pour eux l'occasion de mettre les points sur les I, de montrer qui commande et de remettre ce salopiaud d'Obama à sa place.
Pour cela ils n'ont pas lésiné sur les moyens, quitte à utiliser des méthodes de mafiosos.

Ainsi, avant le discours de Netanyahu au congrès, les parlementaires américains furent priés de signer un document où ils  reconnaissaient le droit inaliénable des juifs à occuper toute la Palestine ainsi que Jérusalem. 
Dans la plus pure tradition stalinienne, des agents de l'AIPAC scrutaient la salle pour vérifier qu'ils applaudissaient avec suffisamment d'entrain.
Du  point de vue des sionistes, il fallait démontrer à Obama que le congrès  était entièrement dévoué à leur cause.Ils s'imaginaient  naïvement que c'était l'un des endroits stratégiques du pouvoir américain et que l'obstacle c'était Obama.

Évidemment il n'en est rien, que ce soit Obama ou quelqu'un d'autre, cela ne change rien à la situation.
Comme je l'avais dit auparavant, pour diverses raisons, les USA sont au bord du gouffre, le contrat tacite qui les lie à la caste financière internationale n'a plus de raison d'être, en clair le soutien inconditionnel à l'entité sioniste expirera en même temps que les USA déposeront leur bilan.

 Donc tout ce beau monde était là, souriants à s'en décrocher la machoire et battant des mains comme des otaries devant une caisse de poisson quand débarqua de nulle part une militante pour la paix du nom de Rae Abileah. , elle prit la parole et exhorta Netanyahu à cesser l'occupation, dénonça  les crimes commis envers les palestiniens et proposa de leur octroyer certains droits civiques au même titre que les citoyens IZraéliens.


Elle fut aussitôt bâillonnée et traînée dehors par des membres de l'AIPAC, le fait qu'elle fut elle même juive ne l'empêcha pas d'être tabassée, elle fut hospitalisé pour diverses lésions notamment au niveau des cervicales.
Et suprême ironie pour une victime, c'est dans son lit d'hôpital que la police l'arrêta pour avoir interrompu le discours de Netanyahu.

Abileah fut certes humiliée et battue mais ce fut une éclatante victoire pour la cause qu'elle défend.
Grâce à son geste, les sionistes apparaissaient tels qu'ils sont réellement, en outre elle a réussi à torpiller les objectifs de Netanhayu.
Tout ce que les médias ont retenu de son discours, c'est qu'une activiste pour la paix a été sauvagement agressée par des nervis sionistes dans l'enceinte du congrès américain.

http://www.counterpunch.org/clark05302011.html

1 commentaires:

Anonyme a dit…

heuresement que nos bon mé(r)dia francais sont la pour nous rapporté l'affaire .

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.