mercredi 8 juin 2011

Elenin dans les prophéties de Li Chun Fen, le Nostradamus Chinois


Voir aussi : http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/2011/04/lapocalypse-revelee-premiere-partie.html


C'est un fait assez méconnu qu'il existe une convergence entre les arcanes de l'art divinatoire chinois, l '"I Ching" et le calendrier maya.
Tout deux indiquent la date butoir du le 21 Decembre 2012 comme la fin du cycle de civilisation actuel.

Le plus fameux livre de prophéties chinoises est le "Tui Bei Tu", il a été écrit par Li Chun Fen un éminent mathématicien et astronome à la cour de l'empereur Tong (vers 765).
Il consiste en 60 vignettes racontant les événements à venir à partir d'une période d'au moins 1000 ans.
Elles sont placées dans l'ordre chronologique de la prophétie et chacune raconte un évènement précis de l'histoire chinoise.
Chaque vignette est accompagnée d'une petite légende et d'un poème, selon les interprétations qu'on en fait il semble qu'au moins 50 de ses prophéties se soient déjà accomplies.

Les dernières vignettes de la série sont intéressantes à plus d'un titre.
Par exemple la vignette 52 :


Légende :
"Une comète apparaît soudain, ce n'est pas bon pour le nord-est.
Pourquoi faut il s'arrêter encore et encore avant admirer ce merveilleux pays".

Poème :
Un peu de la lance de Chan apparait dans l'est, le monarque existe encore dans le Wu Shu. L'invité qui vient de l'extérieur de la porte ne restera pas longtemps.
L'univers sera reconstruit dans le Jiaokang.


 Interprétation :
La lance de Chan symbolise la trajectoire de la cométe, elle commencera à être visible dans l'Est du ciel et continuera à être visible dans la région du Wu Shu.
Elle provient de l'exterieur de systéme solaire et ne restera pas longtemps.
Jiaokang signifie l'année du dragon soit 2012, cela signifie que cette comète constitue le présage d'évènements qui débuteront en 2012, en aucun cas elle n'est la cause des changements à venir, elle ne fait que les annoncer.




On retrouve ce même schéma dans la mythologie grecque, Tyché la déesse de la bonne fortune annonce l'arrivée de Némesis la déesse de la vengeance.
Tyché décide du destin des mortels, comme jouant avec une balle, rebondissant, de bas en haut, symbolisant l'insécurité de leurs décisions. Nul ne doit donc se vanter de sa bonne fortune ou négliger d'en remercier les dieux, autrement cela mène à l'intervention de Némésis. qui vient châtier ceux qui vivent un excès de bonheur chez les mortels, ou les rois enflés d'orgueil.

De ce point de vue on comprend mieux le topo, voilà ce qui se passait dans les temps anciens :

Une étoile apparaît dans le ciel, les prêtres disent alors que c'est la déesse Tyché et qu'il faut remercier les dieux où alors le malheur s'abattra,
Ce malheur est personnifié par l'apparition de Némésis, deuxième personnage de cette tragédie en 2 actes, le peuple ignorant tout des mystères de l'astrologie redouble alors d'efforts pour satisfaire les dieux ou plutôt la caste des prêtres.
Et quand les cataclysmes en tout genre s'abattent, ils expliqueront que les hommes subissent maintenant le courroux des dieux car ils leur ont désobéis, ils conforteront ainsi leur emprise sur la population pour des siècles.

On ne sera pas surpris d'apprendre que ce mythe de Tyché semble connaître de multiples déclinaisons à l'échelle mondiale.
Appelée Fortuna par les romains, Heil par les germains, Dans le culte indien gandara elle est associée à Hariti une ogresse qui s'adonnait au cannibalisme pour nourrir ses très nombreux enfants avant de se repentir et de devenir la divinité protectrice des enfants et des accouchements.

Hariti est elle même associée à la déesse Kali la déesse de la destruction chez les hindouistes et à Shingon ( Kishibojin) au Japon déesse qui facilite également les accouchements.

En fouinant un peu on remarque que ce mythe semble fortement corrélé au thème de l'accouchement, ce qui est un moyen simple de signifier que la naissance d'un homme nouveau doit passer par les douleurs de l'enfantement.



Ce qui n'est pas sans rappeler ces versets de l'Apocalypse (chap 12) :
1Un grand signe parut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.
2Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement.
3Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c'était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes.
4Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté.
5Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.




Si la bible nous parle d'une femme qui apparaît dans le ciel et qui est sur le point d'accoucher et d'un dragon rouge il ne s'agit pas d'une coïncidence fortuite mais d'un moyen subtil d'indiquer quels sont les mythes traditionnels qu'il faut passer en revue pour pouvoir décrypter un message transmis par les sages depuis le fin fond des âges.

Pour celui qui est capable de comprendre le langage symbolique, la prophétie de la vignette 52 de Li Chun Fen recèle le même contenu que les mythes antiques qu'ils soient grecs, indiens, japonais et chrétiens.
Par delà l'espace et le temps, par une sorte d'inexplicable miracle on retrouve la même unicité doctrinale, cela est le signe que ces traditions antiques ont une même origine d'ordre transcendant et métaphysique.

Avec un minimum de logique et d'érudition, aujourd'hui nous sommes donc en mesure de décoder le texte de l'apocalypse.
La femme qui va accoucher ne serait elle pas cette comète Elenin  appelée Tyché ou Perséphone ? ( si la NASA a appellé la naine brune Tyché ce serait pour mieux nous induire en erreur).

Cette femme est enveloppée de soleil, il s'agit d'une allusion à la traînée que le soleil engendre sur la comète.
La lune est sous les pieds de la femme, cela signifie que la traînée nous atteindra  lorsque la comète traversera l'axe Soleil-Terre vers le 26 septembre.
La position de la lune pourrait jouer un rôle important au niveau des séismes, tempêtes, tornades et ouragans qui auront lieu à ce moment là ( les douleurs de l'enfantement).
La femme est positionnée entre le soleil et la lune, il s'agit d'une polarisation positive et négative.
 Les 12 étoiles courronnant sa tête signifient que sa pensée est au centre du mouvement celeste, au milieu des signes du zodiaque (Eliphas Lévi).

Cette histoire de femme qui accouche, qui se sauve dans le désert avec son enfant et qui y trouve une source est tout d'abord une référence directe au mythe grec d'apollon.
C'est également une référence à l'histoire d'Haggar, la mère d'Ismael, donc logiquement Apollon = Ismael = l'élu du livre de l'apocalypse .

On peut en conclure qu'un avatara majeur va s'incarner chez les descendants d'Ismael c'est à dire les arabes que son dévoilement aura lieu au moment où la terre traversera la traînée de la comète, ensuite il sera forcé de fuir dans le désert au moment où apparaîtra le dragon rouge c'est à dire la naine brune ( Némesis, Nibiru, Hercolobus) qui fera tomber un tiers des étoiles du ciel.
Selon le texte de l'apocalypse, cet homme trouvera dans le désert une source et un abri  symbolisé par le palmier. Un verset précise même que cet abri a été préparé par Dieu.


Faire le lien entre divers mythes traditionnels cela revient à jongler avec plusieurs objets n'ayant apparemment aucun rapport mais qui pourtant coïncident parfaitement.
Au delà des dogmes et de la pratique rituelle, tout indique les traditions mayas, chinoises, grecques, hindouistes, chrétiennes et islamiques ont le même contenu intrinsèque, bien entendu la liste n'est pas exhaustive.
C'est bien le signe qu'ils ont en commun un principe coordinateur supérieur et que le déroulement de l'histoire est soumis à ce même principe transcendant.
Si un individu hors du commun émerge de nulle part dans un futur proche, celui qui aura percé le mystère des anciennes prophéties saura alors à quoi s'en tenir à son sujet.

En attendant, en se penchant sur la vignette 52 du Tui Bei Tu, nous n'avons fait qu'effleurer ce thème, il reste 8 autres, avis aux amateurs...

http://i.mtime.com/guangzi/blog/4648128/
http://www.alexchiu.com/philosophy/superichingtuaybaytu.htm

4 commentaires:

Arthur a dit…

Tout le monde sait bien que le 21 décembre 2012 est une date tronquée et que le calendrier maya se finit le 28 octobre 2011...
cf les travaux de Carl Johan Calleman

Rorschach a dit…

@ arthur
Il existe pas loin de 13 calendriers mayas.

Celui de "la neuviéme onde "qui va du 8 mars au 28 Octobre 2011 est en rapport avec la cométe Elenin (Tyché).
Le 8 Mars, elle a été alignée avec la terre.

Les cataclysmes qui ont lieu actuelement sont en rappport avec cette cométe d'un genre spécial.


Le 21 decembre 2012 le soleil se levera dans l'alignement de l'axe galactique... comme tous les 21 decembre de chaque année.
Il s'agit donc plus d'une date symbolique que d'un jour historique.

C'est à partir de 2012 que la naine brune (nemesis)se rapprochera du systéme solaire et que l'on commencera véritablement à ressentir ses effets.

seeker2012 a dit…

Tout ce que je lis ici avec une tres grande attention est tout a fait en rapport avec les travaux du physicien JP Garnier-Malet ( le dedoublement des temps)..je vous conseille vivement son site www.garnier-malet.com
Bravo pour votre site extremement bien documente : du grand art, et certainement beaucoup de passion dans la recherche de la verite :-)
( pardon pour le manque d'accent mais j'ai un clavier US)

Jean Parisot a dit…


Selon Jean Bendor, auteur d’un livre sur l’apocalypse, Nibiru serait une métamorphose de la planète Mercure, laquelle aura quitté son rang après qu’une grande flamme, projetée par le soleil, l’ait entièrement recouverte d’une épaisse couche de matière stellaire dont elle tirera une force incroyable sous le nom d’Hercule. ie.
Mercure figure dans d’autres cultures sous le nom de Nibiru ; les Mayas la nomment Hercolubus d’où la relation avec Hercule, le nom sous lequel elle est plus connue, en raison de ses exploits.
Brillante comme le soleil, la grande comète sèmera sur terre en dans le ciel le plus grand désordre. Au sixième sceau de l’apocalypse, elle effleurera la terre d’assez près pour la faire basculer, engendrant du même coup le Déluge que les écritures ont par erreur attribué au temps jadis, avec pour autre conséquences, des montagnes qui se heurtent, avant de disparaître dans les entailles de la terre ; des mers qui mélangent leurs aux au milieu des continents.
En résumé, Nibiru, Elenin, Hercolubus, Némésis serait une planète/comète ardente, et elle ne serait pas encore née. Pour plus d’explication, consulter ce site :
http://www.smapocalypse.zz.mu/index.html

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.