dimanche 5 juin 2011

Epidémie Eceh, en fait c'est une carrotte !


Je ne vais pas m'étendre sur ce sujet vu que dés le départ j'étais certain que l'épidémie Ehec était complètement  bidonnée.
En fait cette affaire a été montée en épingle pour faire diversion par rapports aux vrais problèmes comme le démontre le graphique ci dessus dénombrant le cas d'infection à l'Ehec  de ces dernières années.




Après le mariage de Kate et William (glamour institutionnel), après la mort de Benny (peur des représailles), l'affaire DSK (stupéfaction), il fallait bien trouver de toute urgence un moyen pour éviter que les européens suivent l'exemple des révoltes arabes.

Et pour attendre cet objectif quel meilleur moyen que de jouer sur la peur ? C'est bien connu, la peur rend faible, la peur aboli l'intelligence et le sens critique.
Je rappelle qu'on a quand même fait croire aux gens que pour leur sécurité ils devaient passer dans des scanners dénudant ou se faire palper comme de vulgaires délinquants.
Désormais ces palpations sécuritaires vont jusqu'à l'examen de l'entrejambe des enfants et des couches des bébés.
Et il n'est jamais venu à l'esprit de quiconque que si des terroristes voulaient faire des dégâts, ils n'avaient qu'à actionner leur charge au milieu de la file d'attente de ces fouilles corporelles.
Depuis bientôt 10 ans, force est de constater que c'est la peur qui est le moteur de la civilisation occidentale, l'élite dirigeante n'a qu'à utiliser ce moyen de pression pour stopper toute velléité de rébellion.

Pour l'instant cette histoire d'épidémie bactérienne n'est qu'un coup de semonce sans gravité mais si le vent de révolte continue de souffler, il est probable qu'un petit attentat false flag viendra remettre la populace à se place.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.