samedi 18 juin 2011

Manal Al Sharif defie le régime des niqueurs de chévres





Dans la dynastie des séouds, on ne sait  ni écrire ni compter, pourtant cela ne les empéche pas de chier dans les tiroirs des grands palaces, ni de forniquer avec tout ce que l'occident compte comme putes de luxe.
Leur ancétre était un niqueur de chévre et ses descendants ne font que perpétuer cette tradition, la seule évolution c'est que les blondes nordiques ont remplacé les chévres d'antant.

Leur seule légitimité est d'être les gardiens du sanctuaire de la Mecque. A ce titre ils ont instauré un regime moyen âgeux où l'on coupe des mains et des têtes au sabre et où les femmes sont privées du droit de conduire.
Ce qui est assez paradoxal quand on sait qu'au temps du prophéte, les femmes montaient les chameaux et l'accompagnaient au combat.
Aujourd'hui, grace au courage d'une seule perssonne, le vent du changement pourrait souffler sur le royaume corrompu des séouds.

Cette perssonne c'est Manal Al Sharif, cette séoudienne a été jetée en prison pour avoir conduit une voiture alors qu'une fatwa l'interdit.
Le probléme c'est qu'elle avait prémédité son coup puisqu'auparavant elle avait posté sa video sur le net sans cacher son nom.
En la jetant en prison, les autorités séoudiennes ont donc réagi exactement comme elle le désirait.
Faut croire que les autorités séoudiennes sont bêtes.
Maintenant, l'histoire est en train de faire boule de neige et d'autres séoudiennes suivent son exemple.
Manal Al Sharif pourrait bien devenir le Mohamed Bouazizi des séoudiens, celle par qui tout a commencé.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.