mercredi 29 juin 2011

Une femme de 95 ans forcée d'enlever sa couche lors de la fouille à l'aeroport.





Puisque la populace a gobé la fable du 11 septembre, celle de la guerre à la terreur et notamment celle du kamikaze aux baskets explosives, il n'y avait plus de raison pour ne pas pousser le système jusqu'aux limites de l'absurde.

Aux USA, la dernière trouvaille consiste à se faire palper la zone génitale, par devant et par derrière, bébés, enfants, jeune filles en fleur sont également priés de se laisser toucher l'entrejambe et les fesses.
Le seul pays au monde qui va plus avant, c'est IZrael, là, si on ne fait pas partie du peuple élu, on aura carrément droit à un doigt dans l'anus, spécialement si l'on se préoccupe du sort des palestiniens.

Faudra bien que quelqu'un dise à la populace que ces contrôles ne sont qu'une forme d'engineering social destiné à soumettre le troupeau et à repérer les récalcitrants.
La lutte contre le terrorisme est une farce, la preuve, c'est que rien n'empêche les méchants de se faire exploser dans la file d'attente.
Il va de soi qu'ailleurs qu'en occident ces pratiques ne sont pas appliquées, ceux qui prennent l'avion ailleurs ne sont pas fouillés de la sorte.
Si méchants il y a, ils n'auraient qu'à partir d'un autre pays pour faire leurs méchancetés.

ORLANDO, Floride – Une femme de 95 ans a été forcée d'enlever sa couche afin de passer les contrôles de sécurité dans un aéroport régional de la Floride, a rapporté CNN.

La fille de la dame, Jean Weber, a expliqué qu'elle devait prendre un avion en direction du Michigan pour voir ses proches. Au contrôle de sécurité, des agents ont d'abord effectué une fouille corporelle sur sa mère.

Ceux-ci ont conclu que la couche de la dame était étrange et qu'elle devait être retirée afin de mieux fouiller la passagère. Ils l'ont alors emmenée dans une pièce fermée, alors que sa fille a dû rester à l'extérieur.

Une fois les agents ressortis, ils ont mentionné à Jean Weber que le contenu de la couche était dur et mouillé et qu'ils n'arrivaient pas à faire la vérification correctement.

On a demandé à Mme Weber d'enlever la couche de sa mère.

La dame s'est opposée en affirmant qu'elle n'avait pas d'autre couche, et que normalement, ce vêtement de protection ne cause aucun problème. Elle a finalement dû se diriger dans les toilettes publiques pour la lui retirer.


http://fr.canoe.ca/infos/insolite/archives/2011/06/20110627-172529.html

Les médias US ont rélayé l'info en mentionnant que les agents de sécurité avaient respecté la procédure qui s'applique en pareil cas, donc maintenant les gens sont prévenus CQFD !.


2 commentaires:

Anonyme a dit…

les états-unis s'enfoncent dans l'abîme

Anonyme a dit…

ouais est le reste du monde avec .

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.