dimanche 28 août 2011

Chute de Tripoli : le chef du CNT avoue le mensonge...

C'est  maintenant officiel, certaines des images diffusées par Al Jazeera et reprises dans le monde entier ont étés tournées dans des décors au Qatar, Abdeljalil le président du CNT vient d'avouer le mensonge.
Encore une fois, ceux qu'on appelle "conspirationnistes" avaient raison, en outre la preuve est faite que les médias sont complices de ce genre de  manipulations gouvernementales.
Grâce à ce subterfuge, les pays de la coalition se ruent pour dépecer la Libye, le Qatar aura droit à un gisement de pétrole pour sa forfaiture, Sarkozy et Cameron se préparent à empocher plein de commissions, même la Turquie qui est dirigée par un gouvernement islamiste vient participer à la curée, ses commandos viennent de débarquer à Tripoli, ils vont faire en sorte que les turcs aient leur part du gâteau.
Tout le monde est donc bien content sauf les noirs africains qui sont en train de se faire lyncher et le peuple libyen qui va retourner au moyen âge.
Ils peuvent dire merci aux  démocrates et aux sionistes !


Edit 1ier Septembre :
Un blog affirme que la video ci dessous  serait un fake, on ne saurait pour l'instant lui donner le moindre crédit puisqu'il contient en tout et pour tout 2 billets et qu'il est affilié au site anticonspirationniste "hoax buster".

Même un non arabophone pourra  se rendre compte qu'au début de l'interiew on entend le présentateur parler de "cinema" et d"Hollywood", donc la question a vraiment été posée et le chef du CNT y a clairement répondu.



Le président du CNT libyen reconnaît ouvertement avoir utilisé des images bidonnées de la « libération » de Tripoli pour les besoins de sa propagande. Moustapha Abdeljalil, l’allié de Sarkozy et de BHL, avoue sur une télévision arabe avoir menti avec la diffusion d’images de la fausse chute de Tripoli tournées au préalable au Qatar et retransmises à travers le monde.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.