jeudi 25 août 2011

Des restes humains dans des produits de charcuterie ?

Chaque année, on recense 44 000 disparitions en France, quand on enleve les fugues et les disparitions volontaires, il reste 9000 cas "irrésolus" parmis lesquels quelques centaines d'enfants.
A Toulouse, il y a eu des centaines de disparitions irrésolues (voir affaire allégre), au méxique à Ciudad Juarez, ce sont des centaines de femmes qui disparaissent chaque année.
Où vont ces disparus ? Que deviennent ils ? Certains colportent des histoires d'enlevement extraterrestres, de fées ou encore de teleportations magiques, pour ma part, j'ai la conviction qu'ils ont étés enlevés pour être abusés, torturés et assasinés dans des clubs sataniques.
Ces réseaux existent, il y a des tas de témoignages, il suffit de se renseigner, on peut par exemple visionner ce reportage diffusé en 1999 sur FR3 et intitulé "viols d'enfants, la fin du silence".
L'affaire Dutroux est également très riche en enseignements
 Et je rappelle qu'il y a quelques années, une association française avait même affrété un avion pour emmener les enfants qu'elle avait kidnappé au Tchad, c'était le scandale de " l'arche de Zoé" que depuis tout le monde a oublié.

Maintenant, si seulement 10 % de ces 9000 personnes atterrissent effectivement aux mains de ces sectes ça en fait 900 par an soit 9000 en 10 ans, imaginez un peu la taille du charnier s'il faudrait tous les enterrer !
Du point de vue des ravisseurs, il faut absolument faire disparaître les corps, la meilleure solution est donc soit la crémation, soit le hachoir à viande.

Récemment, 2 faits divers sont venus accréditer l'hypothèse d'un recyclage industriel des corps des victimes.
On aurait en effet retrouvé des dents humaines dans des steaks hachés et des rillettes, des dents entières avec leurs racines !
Pour l'instant les autorités n'ont fourni aucune explication plausible, elles se bornent à assurer que le processus de fabrication est strictement contrôlé et qu'une telle chose ne peut arriver.
Face à innommable, à chacun de faire son choix, croire aux contes de fée, fermer les yeux et oublier ou alors prendre conscience de la monstruosité tapie dans l'ombre.
Dans le doute, il vaudrait mieux s'abstenir de manger des  produits comme les rillettes, les steaks hachés, les sausissons, les andouillettes et les merguez.


À Angers, une dent humaine dans le steak haché !




« J’ai failli m’étouffer. Je l’ai recrachée. C’était une dent sur pivot, avec la racine », raconte Nathalie avec un certain dégoût.
Encore une histoire difficile à avaler, direz-vous ? Toujours est-il que cette dame était en train de manger un steak haché chez des amis, lundi midi à Angers, quand elle est tombée sur un os. Pardon, sur une dent. Humaine. De deux centimètres, couronnée en métal, avec les racines.

Le steak, conditionné en barquette avec la mention « 100 % muscle », avait été acheté le même jour au Carrefour Grand Maine d’Angers. L’acheteur des barquettes de steaks, Romuald Brut, a prévu de faire appel à un huissier pour constater sa découverte, et envisage de porter plainte auprès de la Direction générale de la concurrence, la consommation et la répression des fraudes. Il se dit prêt à « faire passer des tests ADN à toute la famille » pour prouver que la dent ne leur appartient pas.La direction de l’hypermarché a dilligenté une enquête en interne pour déterminer la provenance de la viande. « En fonction des éléments recueillis, nous serons en mesure d’agir », se contente de déclarer l'enseigne, dont le lot n'était plus commercialisé lundi soir.




http://www.dailymotion.com/video/xkgfwk_une-dent-retrouvee-dans-un-steak_news#from=embed


Des dents dans de la rillette

Une famille de Saint-Malo dit avoir découvert un bridge dentaire
sous la couche de graisse !
Le fabricant sarthois soutient que c'est impossible. L'agroalimentaire est parfois confronté à ce type de litiges.

L'histoire des Angevinsqui, début août, ont découvert une dent dans un steak haché, a rappelé un bien mauvais souvenir aux Lemaistre.Dimanche 6février, ils préparent le déjeuner familial. C'est Jean, 82 ans, qui se charge d'ouvrir le pot de rillettes tandis que son fils Jean-Michel, 54 ans, et ses deux petits-fils s'occupent des autres charcuteries. Après avoir ôté la graisse, Jean bute sur du dur. « C'était un bridge monté de deux fausses dents en alliage et de deux dents saines avec leurs racines, raconte Jean-Michel. Mon dentiste a estimé l'appareil à environ à 1 500 € ».Le lendemain, le grand-père rapporte le pot au Super U de Pleurtuit (Ille-et-Vilaine), où il l'a acheté. « En douze ans dans la distribution, je n'ai jamais vu cela », constate Véronique Raffray, la directrice. Jean-Michel prend alors l'affaire en main. Il envoie un premier courrier au fabricant sarthois, puis à la demande de l'entreprise, expédie le bridge. « Dès lors, nous
n'avons plus eu de nouvelles. Aucune excuse, aucune réponse. On ne nous a même pas dédommagés. On nous a pris pour des maîtres chanteurs. »

Malveillance,blague entre copains ?
« Malgré son caractère étonnant, nous avons pris cette affaire au sérieux, assure Gilles de Gallard, le directeur général de Lhuissier Bordeau Chesnel, à Champagné. La rillette n'est pas un produit de première nécessité. S'il y a des doutes, les clients n'achètent pas. L'entreprise est donc très vigilante. »
Le produit est d'abord dosé, recouvert de graisse, puis operculé, avant de passer au détecteur de métaux qui est contrôlé tous les jours. « Deux tests ont été effectués, dont un avec le bridge envoyé par M. Lemaistre. L'appareil l'a, à chaque fois, rejeté. » Gilles de Gallard écarte un acte de malveillance commis par des salariés.

La Direction départementale de protection des populations (DDPP) de la Sarthe, saisie par Jean-Michel Lemaistre, a effectué un contrôle et n'a rien constaté. « Je n'ai pas de doute sur le process de fabrication, souligne François Kirschen, le directeur adjoint.
Si la famille est de bonne foi, la seule hypothèse possible serait l'acte de malveillance. Mais ce serait à la justice d'éclaircir cette affaire. »
François Kirschen reçoit trois ou quatre plaintes de ce type par an. Il s'agit souvent d'erreurs de fabrication (des bagues de poulets «
oubliées » dans des nuggets) ou de blagues entre clients (une araignée balancée en douce dans l'assiette du copain). Mais, admet-il, « dans les trois quarts des cas, nous n'avons pas d'explication ».

Nadine PARIS.

http://www.ouest-france.fr/actu/societe_detail_-Quatre-dents-trouvees-dans-un-pot-de-rillettes-_3636-1967847_actu.Htm

15 commentaires:

Anonyme a dit…

un peu gore le sujet là, non ? lol !

Rorschach a dit…

Pas tant que ça, je peut publier un tas d'autres news beaucoup plus dégoutantes mais je préfére donner la priorité à l'information dite "conspirationniste" et apocalyptique. ;)

Anonyme a dit…

Moi en tous cas je pense que c'est possible. En tous cas c'est dégoûtant. Je pense que maintenant je vais réfléchir à 2 fois avant de manger une merguez :)

Anonyme a dit…

je confirme que dans l'agroalimentaire il existe des broyeurs capables de broyer des corps humains (ex: broyeurs de tètes et pattes pour fabrication de farine animales) néanmoins cela parait vraiment étonnant la dent sur pivot dans un steak haché,cela me parait difficile de croire qu'elle arrive la en tombant de la bouche de quelqu'un, donc soit elle à été mise intentionnellement par un salarié souhaitant faire du tort a la boite. soit il y une tête humaine qui est passé au broyeur... c'est difficile à croire... quoi que Sachant qu'il existe des rumeurs comme quoi il est déjà arrivé que des outils, vis, boulons(= "corps étrangers") voire des mecs tombent sur la chaine de nuit et que l'on arrête pas la production!!! on se contente de retirer les lots "non conformes" et de les passer au détecteur de métaux souvent mal calibré ( quand il fonctionne).... c'est assez inquiétant

Anonyme a dit…

pourquoi dans la bouffe pour humains ? canigou et ronron sont beaucoup + aptes pour ça !!

amp

Rorschach a dit…

Pourquoi la bouffe pour humains ?
Certains pensent que c'est intentionnel et que ces sectes sataniques veulent que l'on mangent de la chair humaine.
Les médias semblent même travailler la dessus, il y a l'info sur les méres qui mangent leur propre placenta et celle sur les pilules chinoises à base de poudre de foetus.

Elles sont parues au même moment.

Anonyme a dit…

Peut-être à cause des "effets" dus au cannibalisme :
Le kuru chez les aborigènes[modifier]

Le premier cas semble avoir été décrit dans les années 1920 mais la médecine ne s’y intéresse réellement que depuis les années 1950. La maladie concerne une population aborigène de tribus Foré des hauteurs de l’est de la Nouvelle-Guinée actuellement en Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui consommait le corps des défunts lors de rites anthropophagiques mortuaires. Ce rituel consistait, pour le clan, à consommer des parents décédés afin de s’imprégner de leur force physique et spirituelle. Ce cannibalisme semble s’être arrêté au milieu des années 1950 sous la pression de l’administration australienne.
Elle touchait surtout les femmes et les enfants qui mangeaient le système nerveux central. Les hommes, consommant les muscles, étaient épargnés2. Il semble exister une susceptibilité génétique expliquant également l’atteinte spécifique de cette population. Cette maladie a été responsable de plus de la moitié des décès enregistrés dans les villages les plus atteints. Le kuru a culminé dans les années 1950, le dernier cas datant de 2003, plus de 45 ans après la contamination3.
Le nombre total de cas avoisine les 2 700. La maladie a disparu du fait de l’arrêt des pratiques d’anthropophagie4.
Symptômes du kuru[modifier]

La période d’incubation (temps entre la contamination par le prion et les premiers signes de la maladie) peut être inférieure à 5 ans, mais l’existence d’une dizaine de cas apparue plus de 50 ans après l’arrêt supposé de tout cannibalisme soulève la question d’une incubation beaucoup plus longue5.
La maladie se manifeste essentiellement par un syndrome cérébelleux avec un trouble de l’équilibre et de la coordination des mouvements. Un tableau de démence peut compléter le tout, aboutissant au décès en quelques années.
amp

Rorschach a dit…

Bien vu amp, cette piste mérite d'être creusée.

Anonyme a dit…

et moi je pense que les conspirationnistes sont de personnes qui s'informent beaucoup mais qui se décrédibilisent eux meme a faire ce genre de parrallèle. Vous etes tellement dans votre conspiration de tout que vous voyez meme pas tout simplement que si il y avait tant de corps qui passaient a la broyeuse, il n'y aurait pas une histoire rapportée tous les 6 mois mais bien plusieurs par jour. voila, quand on utilise sa RAISON

Rorschach a dit…

Possible, mais au moins nous on cherche à comprendre et pour cela il faut explorer toutes les pistes.

Anonyme a dit…

En Nouvelle-Guinée, les anciens habitants ont toujours eu des coutumes très curieuses.

Certaines peuplades s'étaient aperçu que le sperme était un facteur de vie ! C'est ainsi que les enfants mâles durent jusqu'à leur adolescence sucer régulièrement le sexe d'un homme encore célibataire. Cette tradition n'avait rien de pédophile dans le sens qu'on pensait véritablement qu'avaler de la semence permettait de donner la fertilité à ces futurs hommes !

Et oui, l'homme a tâtonné avant de tout comprendre !

Rorschach a dit…

Faut arréter de poster ce genre infos, ça va donner des idées à Conne Bandit et à Jacques Langue ;)

wendy a dit…

soleil vert ....
http://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil_vert_%28film%29

......................................!!!!!

philippe a dit…

c'est bien meilleur le poulet !
hihi!!
(non c'est pô drôle!)
là: http://www.youtube.com/watch?v=SsI_ktePxQ4
voyez par vous même !

Giuditta a dit…

Incroyable mais vrai, malheureusement...Je peux vous confirmer, en Italie, nous "conspirationistes" (y compris policiers, avocats et juges qui enquêtent sur ces sectes sataniques) avons beaucoup de preuves de tels faits. Tout est documenté, avec des noms de gens importants. Un avocat a même ouvertement accusé des juges et journalistes d'être «le Monstre de Florence" (= sacrifices sataniques), etc. Résultat l'avocat n'a pas été poursuivi pour diffamation, "seulement" menaces, on lui ont coupé les freins, déboulonner les roues,plusier foit , etc...
http://paolofranceschetti.blogspot.com/search/label/Mostro%20di%20Firenze
http://paolofranceschetti.blogspot.com/2011/06/che-fine-fanno-i-100000-bambini-lanno.html

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.