mercredi 10 août 2011

L'économie, les sectes et le nouvel ordre mondial

Un court texte qui restitue la crise actuelle dans un contexte historique plus large.En effet, c'est depuis la fin du moyen âge que des forces occultes sont à l'oeuvre, et c'est notre époque qui verra l'accomplissement de leurs efforts.

Désormais ce n'est plus qu'une question de temps avant que la hiérarchie satanique apparaisse au grand jour. 



Au début du mois d'août, la crise financière est entrée dans une phase décisive. Depuis 2008, aucun pouvoir politique n'a pris les mesures pouvant mettre un terme à la dictature des marchés. En réalité, les États sont contrôlés par une oligarchie financière qui provoque sciemment le chaos.

Le marasme économique, la fin des États-nations, les révoltes populaires seraient programmés par une synarchie qui œuvre à l'avènement du nouvel ordre mondial. Ordre qui séduira le plus grand nombre car l'équilibre économique sera restauré. La monnaie elle-même, ou ce qui en tiendra lieu, aura de nouveau un caractère qualitatif... (Guénon). Cette synarchie apparaîtra publiquement. Après l'« égalitarisme » de nos jours, il y aura de nouveau une hiérarchie affirmée visiblement, mais une hiérarchie inversée, c'est-à-dire proprement une contre-hiérarchie, dont le sommet sera occupé par l'être qui, en réalité, touchera de plus près que tout autre au fond même des « abîmes infernaux ». (Guénon)

La destruction de la souveraineté des nations n'était possible qu'après la disparition de l'autorité spirituelle telle qu'elle existait au Moyen Age. Au contraire des clichés qui veulent faire du Moyen Age une période d'obscurantisme, il faut y voir un monde lumineux, à la fois pacifique et violent, intellectuel et positif, spirituel et industriel. Gustave Cohen intitule un de ses livres la « Grande Clarté du Moyen Age » et chante la gloire de cette époque. Le mot « Renaissance » fit un moment supposer que l'art n'existait plus depuis l'époque classique des antiquités grecque et romaine, que cet art avait sommeillé durant le Moyen Age, époque méconnue et même méprisée.

Nous devons, pour notre part, considérer l'époque gothique dans son milieu originel, l'art n’étant que le reflet de la culture d’une époque. L'artiste - marqué par des valeurs sacrées - devance le goût de ses concitoyens, mais il prend son inspiration dans les forces vives qui l’entourent ainsi que dans les valeurs symboliques du passé ; il équilibre ainsi son imagination créatrice et apaise sa verve. A une époque où le sacré se mêle intimement à l'activité journalière, l’Église est la gardienne des valeurs traditionnelles.

Le Moyen Age est une époque de grands troubles, mais rayonne par sa franchise et sa gaieté. Les esprits hardis soutiennent une révolution en faveur des droits de l’intelligence et s'affranchissent des doctrines établies ; ils réclament pour l’individu le droit de juger et de critiquer. C’est un monde neuf, où chacun donne et reçoit. L’homme du XIIe siècle est libre, d’une franchise que nous ne connaissons plus ; il sait se révolter contre le pouvoir établi, fût-il royal ou ecclésiastique. (Jean-Pierre Bayard, « La Tradition cachée des cathédrales ».)

Si l'on en croit Guénon, le nouvel ordre mondial sera religieux, mais sa religion sera une grande parodie ou une spiritualité à rebours. Imposer une religion inversée est aujourd'hui possible car, depuis la fin du moyen Age, un courant occulte, que Guénon nomme la « contre-initiation, dénature les valeurs spirituelles authentiques et inspire de nombreuses sectes.
http://bouddhanar.blogspot.com/2011/08/leconomie-les-sectes-et-le-nouvel-ordre.html

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour tous ceux qui veulent connaître les rouages...

http://theilluminati.free.fr/index.php?option=com_wrapper&view=wrapper&Itemid=104

Spoutnik a dit…

Il faut souligner ici les références qui ont été faites à René Guénon, celui qui fut un véritable miracle intellectuel occidental au XXe siècle.

Métaphysicien traditionnel, il fut l'inspirateur d'autres métaphysiciens traditionnels qui ont reconnu lui devoir beaucoup.

Selon la Tradition, dont René Guénon s'est toujours voulu un fidèle transmetteur, un des signes de la fin des temps est l'accélération des événements.

Déjà dans les années 30 René Guénon distinguait cette accélération dont l'évidence est de plus en plus apparente.

Je suggère à tous ceux qui n'ont pas perdu la foi en l'origine métaphysique de la manifestation de prier l'Être Suprême de bien vouloir les accueillir dans son Unité afin de les soustraire aux événements extérieurs qui viennent et qui seront désastreux du point de vue extérieur.

Puissent les Élus se réjouir en l'Être, la Connaissance et la Béatitude divins.

Anonyme a dit…

"un véritable miracle intellectuel occidental" ; belle formule pour un penseur, en effet, hors normes ! Lire "La crise du monde moderne" par exemple, pour débuter...

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.