samedi 6 août 2011

Les états unis perdent leur triple A

J'ai juste le temps de signaler cette nouvelle qui fait l'effet d'un tremblement de terre sur la planète financière, les répercussions sont incalculables, il y a des rumeurs de manipulation, je tacherais d'actualiser la page en cours de journée.




Les États-Unis ont perdu leur précieux "triple A", pour la première fois de leur histoire. L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé vendredi soir la baisse d'un cran de la note souveraine des États-Unis, estimant que le programme d'assainissement budgétaire prévu ne stabilisera pas la dette de la première économie mondiale.

Cette dégradation de AAA à AA+ est assortie d'une perspective négative, ce qui signifie que S&P pourrait à nouveau dégrader la note des États-Unis dans les 12 à 18 mois.
Elle fait suite à une âpre bataille entre républicains et démocrates sur le relèvement du plafond de la dette publique, qui a amené les États-Unis à un cheveu du défaut de paiement. Le président Barack Obama a promulgué le 2 août la loi prévoyant de réduire le déficit de 2 100 milliards de dollars sur 10 ans, loin des 4 000 milliards d'économies attendus par S&P.

Crainte d'une rechute de la croissance
Elle intervient alors que les marchés craignent un "double dip", une rechute de l'économie américaine, ce qui a fait subir à Wall Street sa pire semaine depuis plus de deux ans. L'indice large de la Bourse de New York, le S&P 500, a perdu 10,8 % lors des dix dernières séances sous le double coup de la menace d'une nouvelle récession et de l'extension de la crise de la dette en Europe.
"L'abaissement (de la note) traduit notre opinion que le plan de consolidation budgétaire que le Congrès et l'administration (Obama) ont récemment approuvé ne répond pas à ce qui, de notre point de vue, serait nécessaire pour stabiliser la dynamique à moyen terme de la dette", explique S&P dans un communiqué.
Pour l'heure, les États-Unis conservent d'ailleurs leur "triple A" auprès des deux autres principales agences de notation. Moody's l'a confirmé le 2 août, tout en assortissant sa note maximum Aaa d'une perspective négative. Fitch a maintenu son AAA tout en plaçant la dette américaine sous revue. Selon David Riley, principal analyste de Fitch pour les États-Unis, l'agence n'exclut pas de placer la note américaine sous perspective négative une fois l'examen achevé


http://www.lepoint.fr/economie/s-p-prive-les-etats-unis-de-leur-precieux-triple-a-06-08-2011-1360125_28.php

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.