samedi 20 août 2011

L'homme moderne selon Alain Yaouanc

                                

Pour Paul de Tarse, parlant d'une période qui est probablement le crépuscule de l'âge noir, les gens seront :
- amis d'eux-mêmes,
- amis de l'argent,
- désobéissants à l'égard de leurs parents,
- sans fidélité,
- sans affection naturelle,
- sans maîtrise de soi,
- cruels,
- amis des plaisirs...



Les trois états de l'homme
Premier état (le zombi ):
La catégorie de personnes qui domine à notre époque est celle de l'homme « inférieur » (inférieur à ses propres possibilités) qui, suivant le Yi King, « ne respecte aucune autorité s'il n'y est fermement invité. L'homme inférieur, manquant d’humanité, ne connaît pas les règles morales ; là où il ne voit aucun avantage, il n'exerce aucun effort ».

Alain Yaouanc (Hadès) écrit : « Cet homme inférieur obéit à ce qui est situé sous la ligne d’horizon (symboliquement, les ténèbres), c'est-à-dire à son inconscient. Sans naturellement le savoir. […]
Pour cet homme inférieur, « les montagnes sont des montagnes ». C'est-à-dire que son matérialisme ne laisse la place à aucune autre vision. Ce qu’il existe de plus important est la masse, imagée par la montagne des contraintes. Déplacer cette masse est périlleux puisque toute masse déplacée risque d'écraser celui qui s’'y risque.


Deuxième état (le chercheur de vérité):
L'homme doué qui, selon la terminologie du Yi King, attendant le moment favorable pour se mouvoir, se déplace, mais ne s'attache pas.

L'homme doué est celui qui, dans une phase ascendante de l'ombre et des ténèbres, comme le Kâli-Yuga actuel, s'abstient d'une action illusoire vers l'extérieur (on ne peut naturellement s’abstenir complètement), l'essentiel de ses forces étant destiné à se changer, à se purifier et à se régénérer. Il s'attache aux enseignements traditionnels qui ont pour but de guider dans cet état où conscient et inconscient s'opposent, entre conflits d'énergie et risques incessants d'auto-destruction. Rupture et mort le submergent à l’égal de la crue d'un fleuve, un tel état précédant celui du passage.

Pour cet homme, « les montagnes ne sont plus de montagnes ». Autrement dit, il soulève une masse, mais en ignorant encore à quoi elle correspond et vers quoi finalement il est appelé. Il se situe en oscillant entre deux états, ciel et terre. [...]


Troisième état (l'homme realisé) :
Enfin, l'homme sage, se plaçant en dehors du manifesté, agit sans motif d'action. Il n’est plus mû par la passion, le désir ou même la volonté de perfection et de libération. Tout pour lui est devenu conscience et volonté pures. »



Présentation du livre :
L'Âge Noir,  Hadès (Alain Yaouanc)

L'humanité se trouve actuellement à la fin d'un cycle, le Kali Yuga ou l'Âge de Fer, caractérisé par la dégradation de la nourriture, la pollution des corps et des esprits, la révolte envers la hiérarchie et l'ordre divin, la descente vers le lieu d'en-bas, c'est-à-dire étymologiquement, les enfers, point extrême de la chute où nous rencontrerons les forces qui vont détruire notre monde actuel, celui de la matière. S'il est permis à l'homme de le détruire, c'est évidemment pour que chacun puisse accéder à un âge d'or, où seront restaurés la pureté, l'innocence et l'amour. 
Comme chaque être humain va de l'âge d'or qu'est l'enfance, à la dégradation du corps qu'est la vieillesse, et à la mort et la putréfaction, notre monde, en proie à un illusoire progrès qui étouffe le spirituel et le détourne de son sens de libération et de salut, doit se dégrader et mourir pour renaître à quelque chose de plus lumineux, de plus fort et d'éternel. 
Pour la première fois, voici un livre conforme à la Tradition, qui nous dévoile ce dont les Védas et les livres sacrés hindous ont parlé il y a plus de trois mille ans. Hadès nous montre notre avenir et comment et pourquoi tout ceci va nous toucher, nos enfants et nous. 
L'Âge Noir où la fin des Temps nous enseigne comment chacun peut être sauvé et sauver les autres prenant place dans l'arche du salut, arche qui est façonnée par la volonté, l'amour, la foi et l'adhésion à l'ordre cosmique.

http://bouddhanar.blogspot.com/2011/08/lhomme-moderne.html

2 commentaires:

Anonyme a dit…

"Celui qui ne sait pas qu'il marche dans l'obscurité ne verra jamais la lumière"
Bruce Lee

nicnol a dit…

Le chef d'oeuvre de Hadès, de TRES LOIN, le plus grand astrologue du XXème siècle !!!

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.