mardi 16 août 2011

Quand j'avais huit ans, je suis morte

Elle s'appelle Myriam, elle a 27 ans et depuis que son pére l'a violée, sa vie est devenue un enfer.
Son cas est loin d'être isolé, on estime à 2 millions le nombre d'adultes qui ont étés victimes de viols incestueux, les dégats psychiques sont irréparables, ils porteront cette pierre toute leur vie.
Puisse ce témoignage nous faire prendre conscience de la bête immonde qui sommeille en chaque être humain.






je suis morte en mars 1990
oui, a cette date la petite fille que j étais s'est éteinte dans les bras de son papa

ma mère qui venait de donner naissance a ma soeur étais a l'hôpital
j étais seule avec mon petit papa et nous rangions la maison pour maman et le bébé qui allai bientôt rentrer a la maison!

j'étais contente mais très fatiguée et mon père m'a appelée en me demandant si je voulais qu'il me raconte une histoire j'ai bien sur dit oui ! quelle petite fille n'aime pas les histoires ? mon père m'a alors allongée près de lui dans son lit, je me sentait bien et je commençait a m'endormir
je n'oublierai jamais la sensation de bien être à cet instant c'était le dernier moment de sécurité que j'ai connu près de lui

mes yeux se fermaient et du haut de mes huit ans je m"envolais dans le pays des rêves bleus ou j'étais censée faires de beaux rêves

mon petit papa s'est alors rapproché de moi et il me serait de plus en plus fort dans ses bras en faisant des mouvements étranges mais ça ne m inquiétait pas plus que ça
et j'ai sentit une main passer sous ma chemise de nuit et se poser sur mon ventre
sa main était très chaude et très grande et elle faisait des caresse sur mon ventre puis mon dos ainsi que mes cuisses et elle s'attarda entre mes cuisses pour finir sous ma culotte

je me suis retournée et mon père m'a dit que j'avais mal au ventre et qu'il allais me soigner, j ai bien sur dit que je n'avais vraiment pas mal mais là il m'a dit que lui il savait que si, et que pour regarder dans mon ventre il fallait qu'il passe par le petit trou avec son doigt.

c était bizarre parce que même chez le docteur, on avait jamais regarder mon ventre comme ça !
mais c'étais papa et s'il le disait c'est que c'était vrai.

alors il a regardé aussi ma bouche avec sa langue et puis la il a mis ce qu il avait entre les cuisses dans ma bouche c'étais dégoûtant j'avais envie de vomir et ma bouche était beaucoup trop petite.
ça a duré très longtemps
et il m'a allongée sur le ventre en disant qu il allait regarder encore mieux dedans
j ai ressentie une douleur telle que j'avait l impression que tout se déchirait a l'intérieur de moi

il a fait des bruits bizarres puis c'est devenu tout chaud en moi
et c'étais fini

il m'a dit d aller aux toillettes et j ai vu qu il y avais du sang et aussi du blanc qui coulait
papa avait raison j'étais malade

j ai vécu cela chaque mercredi, de l'âge de mes huit ans et cela jusqu'a 16 ans
j ai compris au bout de la deuxième ou troisième fois que se qui se passais n étais pas normal

à onze ans, j ai mis un mot sur ce qui se passait VIOL
à treize ans, j ai mis le mot INCESTE

mais à huit, j avais un mot MORT
oui
je vivais a l'extérieur mais à l'intérieur c'étais vide, il n y avais rien
rien sauf lui, ses gestes, son odeur sa respiration, ses mots
tout ça me hantais a chaque instant
Aujourd'hui j ai 27 ans et j'essaye de ressusciter



http://forum.aufeminin.com/forum/f728/__f1272_f728-Quand-j-avais-huit-ans-je-suis-morte.html

 Voi aussi :
http://www.enfancebrisee.fr/chiffres.htm

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Désolé, mais lorsque je lis "ça", l'humanité me dégoûte. Qu'elle retourne donc dans le néant d'où elle n'aurait jamais dû sortir...

Dame Berthelage-H mère de famille nombreuse a dit…

Bonjour. Si cette horrible histoire est vraie,je crois que seul l'Esprit Saint de Jésus-Christ a le pouvoir de redonner la vie à cette enfant violée,seul Dieu-Jésus-Christ avec tout son Amour saint de bon père céleste peut consoler cette jeune victime,je ne crois pas que les paroles humaines puissent réparer le mal que ce mauvais père a fait à son enfant,mais il devrait lui demander pardon,avant que Dieu-Jésus envoie ce violeur pédocriminel en enfer pour toujours. Si j'étais cette jeune femme,je demanderai à Dieu de faire mourir ce père ignoble.Je suis d'accord avec Marine Le Pen pour remettre la peine de mort pour les pédocriminels. Que Dieu Jésus-Christ console cette pauvre victime et la protège. Salut cordial. Béatrice Berthelage-H

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.