mardi 9 août 2011

Un rapport de l’ONU préconise l’apprentissage de la masturbation aux enfants de 5 ans

J'ai déjà eu l'occasion d'expliquer comment les médias préparaient le public à accepter les pratiques pédophiles, il y a eu la mouvance gaucho-libé dans les années 70, aujourd'hui on crée volontairement des scandales pour amener un débat sur la question.
Désormais c'est l'ONU qui s'en mêle, il est question d'organiser des "programmes de sensibilisation universels" pour  apprendre aux petits enfants ce que sont la masturbation et l'avortement.
Bienvenue dans le nouvel ordre mondial !



L’Organisation Economique, Sociale et Culturelle des Nations Unis (l’UNESCO) a publié un rapport de 98 pages en Juin offrant un plan de cours universel pour les enfants entre 5 et 18 ans, pour une « approche informé au sexe efficace, rapports » et sensibilisation au HIV qu’ils disent être essentielle pour « tous les jeunes. »


L’ONU insiste sur le fait que le programme est « approprié à leur âge, » mais les critiques disent qu’il expose bien trop tôt les enfants au sexe, et offre des idées abstraites – comme la « transphobie » – qu’ils ne pourraient même pas comprendre.
« À cet âge, ils devraient se renseigner sur… la nomenclature de certaines parties de leurs corps, » a dit Michelle Turner, la présidente des Citoyens pour un Programme d’Etudes Responsable, « certainement pas au sujet de la masturbation. »

Turner a été troublé par les plans de l’UNESCO d’expliquer à des enfants d’à peine 9 ans le droit à l’avortement, et de conseiller et « de favoriser le droit et l’accès à l’avortement » pour tous les enfants âgés de plus de 15 ans.
 « C’est absurde, » a-t-elle dit sur FOXNews.com.
Le rapport de l’UNESCO, appelé « Directives internationales pour l’éducation sexuelle », sépare les enfants en quatre groupes d’âge : 5 à 8 ans, 9 à 12 ans, 12 à 15 ans, et 15 ans à 18 ans.
En suivant le programme volontaire Onusien sur le sexe, il sera dit à des enfants ayant tout juste 5 à 8 ans que « toucher et frotter ses parties génitales s’appelle la masturbation » et que les parties privées « procurent du plaisir une fois touchées par quelqu’un. »
Dès qu’ils atteignent 9 ans, ils apprendront les « effets positifs et négatifs des aphrodisiaques, » et seront confrontés avec des idées comme l’ « homophobie, la transphobie et de l’abus de pouvoir. »
À 12 ans, ils apprendront les « motifs » pour avorter – mais ils apprendront déjà au sujet de leur sûreté pendant trois années. Quand ils ont 15 ans, ils seront exposés à des conseils directs pour promouvoir le droit et l’accès à l’avortement. »
Les experts en matière de santé enfantine disent qu’ils sont circonspects que l’on puisse enseigner à des enfants le sujet délicat de l’avortement, mais insistent sur le fait qu’aussi longtemps que le message reste approprié à l’âge, l’instruction des enfants à un âge plus jeune facilite le passage à l’âge adulte.
« Les adultes sont plus circonspects sur l’apprentissage prématuré du sexe que les enfants ne le sont, » a déclaré le Dr. Jennifer Hartstein, psychiatre pour enfant à New York. « Nos propres craintes nous empêchent parfois d’être aussi ouverts et honnêtes avec nos enfants qu’on ne devrait l’être. »
Hartstein, cependant, qui ne voit pas un grand mal à expliquer les concepts de base que les enfants de tout âge auront à se demander, a été dérouté par certaines des idées que l’ONU espère présenter aux enfants âgés de 5 ans, à qui on enseignera le « rôles de genre, les stéréotypes et la violence basée sur le sexe. »
« J’aimerais savoir comment vous enseignez cela à un enfant de 5 ans, » a dit Hartstein sur FOXNews.com.
En dépit de ces défis, l’ONU insiste sur le fait que « dans un monde affecté par le HIV et le SIDA… il y a un impératif de donner aux enfants et aux jeunes la connaissance nécessaire, les qualifications et les valeurs pour comprendre et prendre des décisions en connaissance de cause. »
Les fonctionnaires de l’UNESCO ont déclaré que ces directives ont été « coécrites par deux experts majeurs en matière d’éducation sexuelle » – le Dr. Doug Kirby, un expert en matière d’éducation sexuelle pour adolescent, et Nanette Ecker, ancienne directrice pour la formation et l’éducation au Conseil pour l’Education et l’Information sur la Sexualité des Etats-Unis.
Leur rapport sont basé sur une « revue rigoureuse » de la littérature ayant attrait au sexe, « basé sur 87 études à travers le monde, » a déclaré Mark Richmond, directeur de la Division de l’UNESCO pour la Coordination des Priorités de l’ONU pour l’éducation, dans une déclaration envoyée par e-mail.
Richmond a défendu l’enseignement au sujet de la masturbation comme étant « approprié à leur âge » car même durant la petit enfance, les « enfants sont connus pour être curieux au sujet de leurs corps. » Ces leçons, a-t-il ajouté, aideront si tout va bien les enfants « à développer une compréhension plus complexe du comportement sexuel » tout au long de leur passage à l’âge adulte.

Mais Michelle Turner, membre des Citoyens pour un Programme d’Etudes Responsable, a dit que de tels rôles devraient être laissés aux parents, et s’est inquiété que les enfants puissent être exposés à trop d’information trop tôt.
« Pourquoi les enfants ne peuvent-ils plus rester des enfants ? » a-t-elle dit.
Voici le rapport officiel de 98 pages de l’UNESCO :
http://www.foxnews.com/projects/pdf/082509_unesco.pdf

Docteur Vincent
Source: carevox.fr

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Un enseignement qui fait débat actuellement en France :

http://www.liberation.fr/societe/01012353222-l-homosexualite-enseignee-a-l-ecole-une-pilule-qui-passe-mal

Amicalement

Antoinette Ducret a dit…

Comment des parents, sensés PROTÉGER les enfants que la Vie met sous LEUR "protection", peuvent-ils LIVRER ces enfants DE LA VIE, qui ne leur appartiennent pas, à la complaisance, souvent CRIMINELLE, de certains de leurs ÉGAUX qui, par orgueil, amour de soi et soif de pouvoir absolu, se sont auto-proclamés "AUTORITÉS", et qui enferment ces bourgeons de LA Vie, que sont Nos Enfants, dans les écoles stériliseuses d'âmes, devenues concentrationnaires et rendues obligatoires par décrets politiques, qu'ILS ont ÉLABORÉ à partir de leurs VISIONS DÉMONIAQUES de satanistes.
Déjà que, selon la célèbre formule: "Tu as bien travaillé à l'école aujourd'hui?", les enfants T R A V A I L L E N T dès l'âge de la scolarité, c'est à dire : 3-4 ans???
Ce qui est très GRAVE, parce que si ce fait est une HONTE en soit, c'est en tout premier un CRIME contre l'enfant, un CRIME pour lequel, chaque ENFANT pourrait faire comparaître, et ses parents et le représentant de l'état de son domicile devant le tribunal pénal international de Den Haag aux Pays-Bas pour crime contre SES droits d'enfant et ABUS DE FAIBLESSE!
Quand en plus, sous des prétextes parfaitement malhonnêtes et mensongers, les TENANCIERS de ces camps-laboratoires et leurs sbires commettent des actes qui vont à l'encontre de l'intégrité de la personne tant physique que psychique, ainsi que de SA libre conscience, représentée, là pour l'enfant, par la personne de ses parents et qui peuvent provoquer la MORT tant physique que celle de L'ÂME, nous touchons à des actes de tortures et de manipulation de masse, en deux mots, des ACTES DE GUERRE.
L'éducation sexuelle est ancrée dans la perversion absolue dans laquelle se vautre l'humanité qui a fait du VICE, une VERTU.
Le SEXE est la cause de la chute de l'homme qui, d'être ESSENTIELLEMENT spirituel est tombé, par cet acte, en un être TOTALEMENT MATÉRIEL par amour de la CHAIR.
Toucher à l'Innocence Sacrée des ENFANTS en leur ouvrant la voie du SEXE, est LE CRIME qui est de la même Nature que le Déicide d'il y a 2000 ans.
"SILENCE: ON TUE L'ÂME DES ENFANTS APRÈS AVOIR TUÉ CELLE DES MÈRES!"

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.