vendredi 2 septembre 2011

L'affaire du siécle ! 35 % du pétrole libyén pour la France, 65 % pour le reste de la coalition.



L'information est parue au début du conflit puis est ressortie quelques jours après la chute du régime de Kadhafi, 35 % du pétrole libyen aurait été cédé à la France en échange de son soutien au CNT, c'est à dire reconnaissance de sa légitimité, support logistique, militaire et financier.
C'est l'Algérie qui a relancé cette histoire il y a quelques jours en menaçant de divulguer un document compromettant, aujourd'hui Alain Juppé le reconnait du bout des lévres avec toutes les précautions d'usage (on appelle cela "langage diplomatique"), histoire sans doute de désamorcer le scandale vis à vis de la population libyenne.



L'affaire pourrait en rester là mais ce serait oublier que la France n'a été qu'un membre parmi d'autres de la coalition chapeautée par l'OTAN, il y a eu aussi notamment l'Angleterre, l'Italie, le Qatar, les Emitats arabes unis et bien entendu les états unis.
Sachant que chaque pays se voit récompensé en gisements de pétrole à hauteur de ses efforts militaires et que la France a fourni 35 % de ceux ci, la conclusion logique est que 100% du pétrole retournera aux forces de la coalition.
Évidemment, les détails de cette transactions sont top secrets, on ne sait pas encore quelle est la durée des concessions, on ne sait pas non plus si les gisements seront effectivement cédés gracieusement ou si une part  significative reviendra au futur état libyen.


On sait néanmoins que la Chine n'en profitera pas et devra s'approvisionner ailleurs, ce qui augure pas mal de tensions entre la nouvelle superpuissance et celle qui est à l'agonie.
On peut également deviner que le CNT qui n'est qu'une coquille vide de la CIA ne parviendra pas à acquérir la légitimité du vote populaire et sera amené à disparaître, les contrats et autres arrangements politiques disparaîtront alors avec lui. Une armée d'occupation permanente sera  nécessaire pour faire respecter les intérêts de la coalition, on s'achemine donc vers une situation à l'irakienne ou à l'afghane où l'exploitation des ressources naturelles ne suffit pas à payer les coûts de l'occupation.

Cerise sur le gâteau, la coalition n'ayant pas hésité à incorporer des anciens Al Quaïda dans les forces de la rébellion, on ne sera pas surpris d'apprendre d'ici quelques semaines la naissance d'un parti islamiste prônant le retour à la chariah.

D'ailleurs et c'est un signe qui ne trompe pas,  dés la fin du ramadan, les islamistes occupaient la mythique place verte à l'occasion d'une prière collective. Le problème ces que ceux ci sont résolument contre  l'occident surtout quand on vient vient les envahir et les massacrer.

Prière collective sur la place verte le 31 Août 2011.

Et c'est ainsi que par pure avidité et sans aucune stratégie politique, Naboléon et ses amis sont parvenus à éliminer un régime laïc, qui s'était rangé bon gré mal gré sous la férule de l'occident et qui lui fournissait son  pétrole, avec pour résultat final de faciliter l'instauration d'un régime islamiste hostile aux portes de l'europe.
En y réfléchissant, ce n'est pas peut être pas une si bonne affaire que ça...



Edit 2 septembre :
Menace islamiste, manque de stratégie politique, opportunisme...Analyse confirmée en tout points par Marcel Ceccaldi l'avocat de l'état libyén avec en outre le risque d'une contagion du conflit à d'autres pays africains.
Le probléme c'est que le public ne risque pas prét d'entendre ce genre de discours dans les médias.


L'AVOCAT DE L'ETAT LIBYEN NOUS FAIT DES GRAVES... par afriqueredaction

2 commentaires:

Anonyme a dit…

CNT ? Késako ?

Anonyme a dit…

Conseil National de Transition

amp

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.