samedi 24 septembre 2011

Obama, les rabbins et la conjonction du 27 septembre.



Le dernier discours d'Obama à la tribune de l'ONU avait quelque chose de stupéfiant, il ne se contentait pas  de rejeter la demande d'adhésion d'un état palestinien à l'ONU mais il reprenait un à un tous les poncifs de la propagande sioniste.
Obama réaffirmait son indéfectible soutien à Israël et demandait aux palestiniens de renoncer à leur projet.
C'est un incroyable revirement pour celui qui déclarait un an plus tôt à la même tribune des nations unies que l'année 2011 verrait la naissance d'un état palestinien vivant en paix avec Israel.

Les médias expliquérent sobrement qu'il agissait ainsi par calcul électoral ne voulant pas s'aliéner ses généreux donateurs juifs.
D'un point de vue plus réaliste, Obama s'était couché comme un petit chien et politiquement il ne constituait plus un interlocuteur crédible dans les pourparlers de paix.
Les palestiniens ne tardèrent pas à faire savoir leur mécontentement tandis que dans les capitales arabes, la côte d'Obama tombait en flèche. Tout ce qu'il avait bâti depuis son arrivée au pouvoir s'écroulait,  Obama  apparaissait aux yeux du monde entier comme le "boy" à la solde des sionistes, celui qui exécute toutes les taches sans jamais se plaindre.
La question est donc  : Mais qu'est ce qui a pu influencer Obama  à ce point ?

C'est à ce moment que l'on quitte le domaine de l'information balisée pour entrer dans celui plus sensationnel du "conspirationnisme", un monde étrange où règnent des lois différentes et où les théories les plus folles finissent tôt ou tard par se concrétiser (vous voilà  prévenus).
Certains observateurs on remarqué que dés le lendemain Obama tenait une téléconférence avec 900 rabbins américains où il réaffirmait une fois encore les liens indéfectibles qui unissaient l'Amérique et Israel..
Cette seconde prosternation souleve bien des questions, pourquoi Obama tenait il tant à obtenir l'absolution de ces religieux ? L'humiliation de la veille n'avait elle pas suffit ?

Un premier élément de réponse se trouve dans la conjonction planétaire du 27 Septembre prochain, il y aura un alignement entre plusieurs planètes plus une comète plus une super lune (info occultée par les médias).


Pour info, une super lune c'est la lune située au plus prés de la Terre et dans l'axe Terre, soleil. Par conséquent la lune sera également dans l'axe de l'alignement planétaire avec Mercure, le soleil, la terre, Elenin et Uranus.




























Vue de la Terre, la super lune pourrait ressembler à ça :

Officiellement il n'y a rien à craindre d'une super lune mis à part des marées plus hautes, officieusement la croûte terrestre en subira l'influence, le problème c'est que cela arrivera au moment même où l'influence d'autres astres placés sur le même alignement se fera ressentir.
Il y a de gros risques que la croûte terrestre se craquelle après le passage de la super lune.
Point important : elle passera au dessus des îles Canaries, là où se trouve un pan de volcan qui ne demande qu'à tomber dans la mer.

Pour compléter ce tableau dramatique, 2 grosses taches viennent d'apparaître sur le soleil, elles pourraient déclencher une éjection de masse coronale aux effets indéterminés. La fourchette est large, on peut avoir de belles aurores boréales où subir un cataclysme planétaire, .
En 1859, une grosse tempête solaire fit fondre les fils du télégraphe , à notre époque cela reviendrais  à retomber à l'âge de pierre.


Voilà dans  quel contexte Obama retourna sa veste en faveur des rabbins sionistes (il y a beaucoup de rabbins anti-sionistes mais ce fait est généralement occulté par les médias).
 Maintenant, certains pourraient se demander quel rapport peut il bien y avoir entre un possible cataclysme  et le sionisme, c'est une réaction normale pour celui qui n'a pas jeté un oeil dans les coulisses de l'histoire.

A ceux qui ne le sauraient pas je précise que la problématique sioniste hante les coulisses de l'histoire depuis plusieurs siècles. C'est dans ce but que Napoléon  s'est rendu au proche orient,  la première guerre  mondiale fut déclenchée afin de mettre un terme au califat Ottoman, quand à la seconde guerre mondiale, elle permis le génocide des juifs européens et par conséquent justifia la création de l'état d'Israel peu après.

Force est de constater que l'existence de l'état d'Israel conditionne une partie de l'histoire contemporaine.
De gigantesques forces occultes opèrent en coulisses pour veiller à ce que rien n'y personne ne se mette en travers de son chemin. Ce n'est pas de l'intérêt et du bien être des juifs qu'il s'agit mais de l'instauration d'un nouvel ordre mondial séculier avec Jérusalem pour capitale.

Aujourd'hui ces forces ont fait en sorte que la question de la création d'un état palestinien soit examinée aux nations unies quelques jours avant un rendez vous astronomique important  qui pourrait modifier la face du monde.

Mettons nous à la place d'Obama qui est censé être l'homme le plus puissant du monde.  2 options s'offraient à lui, soit il continuait sur sa lancée et autorisait la création d'un état palestinien en échange de la paix, soit il se rangeait du côté des sionistes.
Dans le premier cas de figure, il aurait évidemment perdu le soutien des sionistes, ce qui est d'une importance somme toute assez relative puisque qu'il a gouverné en se passant d'eux, sans parler du fait qu'il aurait été acclamé comme un héros par le monde entier.


Le véritable problème c'est que les rabbins sionistes ne se seraient pas privés pour le maudire publiquement , de même que l'amérique.
Et comme justement l'Amérique va passer un cap difficile quelques jours plus tard, tout cataclysme aurait été perçu par le monde entier comme une sanction divine. Obama et l'Amérique auraient été châtiés comme l'ont étés le pharaon et l'Egypte au temps de Moise. tout le monde aurait du admettre que les juifs étaient réellement le peuple élu de Dieu et cette histoire aurait perduré pendant des siècles et des siècles.
Obama se prend déja pour la réincarnation d'un pharaon, à sa place auriez vous pris ce risque ?

Je suis bien conscient que cette thèse peut paraître loufoque c'est pourquoi je fais remarquer qu'il existe au moins un précédent.
Les rabbins maudissent ceux qu'ils estiment nuire à Israel, quand Ariel Sharon céda quelques colonies dans la bande de gaza, plusieurs rabbins organisèrent une conjuration kabbalistique, quelques mois plus tard Sharon fit une attaque cérébrale dont il ne réveillera pas.


Cela ne signifie pas pour autant que des rabbins puissent avoir une quelconque influence sur le déroulement d'événements de grande ampleur, mais apparemment Obama n'a pas préféré prendre ce risque.


Cette histoire démontre que certains évènements sont synchronisés selon un agenda bien précis.
Dans ce contexte faut il s'étonner que la désintégration du système financier international et la faillite des états coïncident parfaitement avec des rendez vous astronomiques potentielement destructeurs ?


Quelque chose de gros est en train de s'approcher de nous et il est potentiellement bien plus dangereux que l'alignement du 27 septembre prochain. Cette chose est très loin de nous et pourtant ses effets se font déjà sentir, la terre tremble, les cataclysmes s'enchaînent.

Tout au long des siècles les cercles occultes ont fait en sorte de faire disparaître l'ancienne connaissance des cycles astronomiques, il ne reste plus que quelques bouts de parchemins et des légendes antiques.
"Le savoir est pouvoir" disaient les anciens, aujourd'hui il semble que ceux qui savent soient parvenus sans peine à faire plier l'homme le plus puissant du monde.



Un rabbin menace Obama d'attiser la colére de Dieu :

1 commentaires:

aboubakar a dit…

Merci pour cette analyse pertinente. qu'ils la déclenchent leur stupide guerre qu'on en finisse avant que le soleil ne vienne mettre à mal leur technologie et dans ce cas, ça serait une véritable guerre équilibrée...!

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.