dimanche 2 octobre 2011

La situation en Libye vue par la résistance.

Un avion de la 82nd Airborne incendié à Ras Lanouf

 Les quartiers de Benghazi sont sous contrôle des milices qui soutiennent Mouammar Al-Kadhafi. Plusieurs région voisines de Benghazi ont brandi des drapeaux verts. Deux villes, Tobrouk ainsi qu’une autre ont également développer des drapeaux verts. Ras Lanuf et Brega sont sous contrôle des volontaires.

Ben-Jawad est actuellement occupée par les rebelles. Les habitants de Ben-Jawad se sont depuis longtemps déplacé à Syrte ou une atmosphère tendue demeure. Au cours des deux derniers jours, les rebelles ont subit des défaites majeures. Trois commandants rebelles ont été tués et plus de 2.000 mercenaires blessées. Certaines équipes sont retournées à Misurata, ou la situation qui s’y développe pour les insurgés est également critique.

A Syrte les forces du CNT se regroupent faiblement. Malgré cela, avec le soutien des forces aériennes de l'OTAN, les rebelles ont regroupés dans l'Est toute leurs forces et ont réussi à prendre quelques districts à l’ouest de Syrte. Mais la guérilla verte garde l’avantage.Une forte explosion à eut lieu dans un hôtel lors d’une réunion entre les dirigeants des représentants des rebelles et les français et les britanniques. Selon un bilan provisoire, environ 90 personnes ont été tuées. Cette attaque réalisée par les milices de la résistance a contraint les rebelles à prendre la fuite. À l'heure actuelle, des combats se déroulent à la périphérie de Syrte. Les rebelles sont constamment attaqués, mais les défenseurs ont mené une foudroyante contre-attaque et repoussé les rebelles, les forçant à se retirer. Le problème majeur pour la ville est les bombardements des avions de l'OTAN qui, selon certaines sources, "utilise du phosphore blanc contre les habitants de la ville". Les bombes de l'OTAN sont larguées sans arrêt depuis 48 heures, mais un tapis de bombes ne peut pars briser la résistance. En attendant, les défenseurs de Syrte ont réussi aujourd'hui à abattre un hélicoptère des forces de l'OTAN.


La situation à Tripoli est à l’avantage de la résistance.

En ce moment même, la périphérie de Tripoli est sous contrôle des milices et de l'armée. Le matin du 29 Septembre tous les postes rebelles à Tripoli ont été attaqués par l'armée libyenne. Un certain nombre de lieux ont été reconquis. En particulier, le siège de la CIA et de l'OTAN ou des documents ont été saisit. Un message très intéressant vient de nous parvenir selon lequel de nombreuses zones de la ville ont soulevé les drapeaux verts. Nous entendons des explosions, notamment dans le quartier de Bab al-Azizia. Le port de la ville a été attaqué, poussant les rebelles à quitter certaines zones du port. Il a également été signalé la capture de mercenaires de “Grande Bretagne, de la France et du Qatar" à Tripoli.


A Beni Walid, la situation s’est soudainement retournée.

Après que la résistance ait tué le commandant des rebelles à Beni Walid, les rebelles, épuisés et démoralisés, ont fuit la ville. Mouammar Kadhafi avait déclaré l'autre jour que les rebelles doivent s'attendre à une grosse surprise. Et ces derniers jours sont riches en surprises.


Autres évènements

La ville de Ghadamès, situé à la frontière avec l'Algérie, est libre de tous rebelle, mais l'OTAN continue d'envoyer des forces spéciales, ainsi que quelques rebelles venus du Nafusy.

L’armée libyenne a lancé une attaque surprise sur le poste de police de Nafusa. 24 rebelles ont été tués, un camion brulé avec du carburant. La résistance libyenne a fait sauter le siège des insurgés dans la ville de Agelat


http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=6220

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.