jeudi 20 octobre 2011

Syrte dévastée


Syrte est méthodiquement détruite par le CNT et les bombardements incessants des avions de chasse de l'OTAN. L'opération militaire constitue un crime de guerre monumental dont la responsabilité première incombe aux présidents Barack Obama, le Premier ministre britannique, David Cameron, et le président français Nicolas Sarkozy.

Syrte est assiégée depuis des semaines et bombardée sans relâche à l'aide de tous types de munitions, y compris celles proscrites par les règlements internationaux, phosphore blanc et autres saloperies à uranium appauvri, bombes assourdissantes, incendiaires etc.. En sus, les forces du CNT aidé d'une armada de mercenaires et des forces spéciales de plusieurs pays de l'Otan ont appliqué un blocus total de la ville et empêché toutes les fournitures d'entrer dans la ville, y compris la nourriture, les médicaments et autres nécessités de base. Toutes les infrastructures de la ville ont été détruites, réseau d'eau, réseau électrique, réseau d'évacuation etc....dans le seul but de déclencher une crise humanitaire et soumettre la population en les terrorisant par des tirs aveugles par air, mer et terre. Aucune aide humanitaire n'a été autorisée à pénétrer la zone. Chaque bâtiment à Syrte, y compris les blocs appartements, maisons, hôpitaux, écoles et autres structures civiles et privées a été soit nivelé ou gravement endommagés par la frénésie hystérique des forces assaillantes qui appliquent à la lettre la politique de la terre brûlée.

Ce sordide acharnement barbare sur Syrte la résistante est comparé d'après nos sources à la destruction des villes de Dresde, Guernica et Grozny. La destruction méthodique de cette ville qui doit être rasée coûte que coûte pour l'exemple est un message politique clair adressé aux arabes et autres pays visés par l'impérialisme colonial occidental. Cette atroce violence sans commune mesure contre Syrte et Bani Walid est destinée à dissuader toute forme de résistance contre le diktat américano-européen aussi bien en Libye qu'ailleurs. Les crimes de guerre et le black out de l'information orchestrés par l'Otan ne semblent toujours pas émouvoir ni les milieux politiques ni les organisations des droits divers, dont les préoccupations sont à géométrie variable selon les pays attaqués.

Quant aux médias occidentaux soigneusement briefés, elles sont dans leur rôle de courroie de transmission de la désinformation, par contre l'alignement des médias des pays limitrophes est d'une lâcheté hallucinante, aucun organe de presse frontalier de la Libye ne s'est élevé et n'a dénoncé les crimes contre l'humanité perpétrés par l'Otan, à quoi bon ?.....ce ne sont que des musulmans qui se font trucider !

MF/AI/APA/Agence.

http://www.alterinfo.net/notes/Libye-Syrte-devastee_b3367336.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.