samedi 26 novembre 2011

Erdogan : Le faux musulman

La Turquie loue une partie de son territoire pour permettre le passage d'un pipeline acheminant du pétrole depuis l'Irak jusqu'au terminal d'Haifa. La Turquie est donc l'allié objectif d'Israel dans son projet de création d'un empire pétrolier et toutes les rodomontades d'Erdogan vis à vis des sionistes servent seulement à donner le change vis à vis de sa population.


Voilà une manière simple de vaincre ses ennemis, placer l’un de ses amis qui joue un certains temps le jeu de l’ennemi et même plus farouchement que les plus acharnés. Le temps passant il prendra naturellement le leadership de la cause de l’ennemi puis à ce moment lui remettre la nouvelle feuille de route qui consiste à protéger les intérêts américano-sionistes.
Détaillons en quelques lignes cette stratégie : L’occident met en place le premier ministre turc Erdogan, qui se fait remarquer par quelques sorties antisionistes médiatisées à outrance.

Quelques années et quelques victimes plus tard (victimes turques de la flottille pour la Palestine, ses propres compatriotes qu’il a manipulés et envoyés à la mort certainement avec l’accord d’Israël et en sachant à l’avance le sort qui leur était réservé) il prend la place du sauveur de la cause musulmane.

A ce moment là il reçoit sa nouvelle feuille de route, protection de l’état d’Israël et destruction de ses ennemis dans la région, et afin que ce changement de politique du tout au tout ne soit pas trop perceptible il applique la stratégie de un coup à droite un coup à gauche ce qui signifie j’avance mais que l’on ne remarque surtout pas trop vers où ? Erdogan applique cette stratégie à merveille ; en même temps qu’il fait semblant de se fâcher avec Israël et renvoie son ambassadeur, il installe le bouclier antimissile américain sur son territoire pour protéger Israël.

Dans le même temps qu’il dit que la cause Palestinienne est la cause la plus sainte de l’islam, il demande la fin du régime syrien (et par effraction la fin du hezbollah libanais) tout en sachant que la très grande majorité de l’aide vitale à destination de Gaza arrive par La Syrie et le Liban). On ne peut même pas dire de lui qu’il est un traître parce qu’en fait il a toujours été le même, un ami d’Israël ayant fait semblant d’être un musulman. Erdogan ce faussaire de l’Islam, celui qui charge sur la flottille de la mort ses compatriotes en sachant à l’avance ce qui va leur arriver, puis fait semblant de les pleurer, ne mérite qu’à être destitué et jugé par un tribunal populaire turc.

Cette stratégie est aussi appliquée aux médias, comme Aljazeera qui se montrait au départ comme étant ultra islamique et antisioniste alors qu’elle émet depuis Qatar qui en passant est l’un des alliés les plus fidèles des américains, afin de prendre le leadership des médias du monde musulman, puis une fois cette idée acceptée, on leur montre ce que l’on veut et orientons leurs pensées à volonté, Erdogan faux musulman, Aljazeera médiamensonge, tous deux fabriqués pour les intérêts de l'oncle SAM.
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/erdogan-le-faux-musulman-105040

1 commentaires:

dootjeblauw a dit…

Erdogan a toujours été allié à Israel et à partir de 1996, une étroite coopération militaire encouragée par les États-Unis a été mise en place en Turquie. La brouille au sujet des pacifistes turcs tués sur le bateau Marmara en route vers la Palestine est passagère, les échanges économiques n'ont pas cessé.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.