mardi 27 décembre 2011

La sortie de la Nike Air Jordan tourne à l'émeute : 3 morts

Un peu partout en Amérique, files d'attentes puis des ruées, des bastons et même des fusillades pour avoir le privilège de porter des baskets à 180 Dollars.



De violentes échauffourées ont éclaté lors de la mise en vente des dernières baskets à l’effigie de Michael Jordan. Signe que l’ex-star des Chicago Bulls déchaîne toujours les passions outre-Atlantique.

Deux jours avant la reprise du championnat de basket dimanche après deux mois de lock-out, des scènes d’émeutes ont éclaté au pays de l’Oncle Sam. Et ironie du sort, ce sont les dernières Nike, à l’effigie de la star du panier Michael Jordan, qui ont déclenché ces violentes échauffourrées. Vendredi matin, des milliers de personnes se sont tassées devant les centres commerciaux du pays dans l’espoir de décrocher une paire de «Air Jordan 11 Retro Concords», pour 180 dollars (près de 140 euros).

Dans la banlieue de Seattle, pas moins de 2000 inconditionnels de la marque ont ainsi fait le pied de grue devant quatre magasins à partir de 2h du matin, selon Mike Murphy, un porte-parole de la police locale. Comme dans plusieurs autres villes aux États-Unis, la situation a rapidement dégénéré. La foule est devenue «turbulente» après 3h, avec un «pic» une heure après, lors de l’ouverture des magasins, poursuit le représentant des forces de l’ordre. Et ce, alors que 25 policiers étaient ici mobilisés pour l’occasion.
Michael Jordan, une légende vivante

Sans attendre l’ouverture officielle, la foule a enfoncé les portes d’entrée des boutiques de sport. Immédiatement, «des bagarres ont commencé à éclater, des bousculades, certaines personnes essayaient de couper la file d’attente», égrène Mike Murphy. Dépassés par la tournure des événements, les policiers ont alors aspergé certains émeutiers de gaz incapacitant pour tenter de calmer le jeu. Pis, un homme a été arrêté et écroué après avoir frappé un policier, selon les forces de l’ordre.

D’après les médias locaux, des troubles ont également éclaté au Texas, en Virginie et en Georgie. Au moins quatre personnes ont notamment été arrêtées dans la ville de Lithonia, une banlieue d’Atlanta, selon des déclarations de la police locale à la chaîne de télévision Fox 5. Parmi les personnes écrouées figure une maman, qui avait laissé ses deux bambins dans sa voiture pour aller faire la queue.

Même si elles peuvent paraître irrationnelles au premier abord, ces émeutes sont à mettre en parallèle avec la popularité immense de Michael Jordan outre-Atlantique. Car les nouvelles baskets de la marque à la virgule étaient particulièrement attendue. En témoigne les nombreuses vidéos et revues dythirambiques de certains sites spécialisés (comme sneakersaddict.com), qui font l’apologie ce nouveau Graal auprès des fans et collectionneurs.

Présenté comme une «légende», le nouveau modèle n’est autre qu’une réédition des baskets que portaient Michael Jordan en 1995, lors des playoffs NBA. Une année charnière pour l’ex-star des Chicago Bulls, qui sera alors sacré coup sur coup trois fois champion de l’élite du basket américain, et gagnera autant de titres de MVP, qui récompensent le meilleur joueur de la finale. Près de trente ans après que Nike ait fait de Michael Jordan son très profitable porte-étendard, et huit ans après sa retraite sportive, le basketteur demeure une véritable poule aux oeufs d’or. Toujours capable, pour le meilleur et pour le pire, de faire chavirer les foules.
http://www.lefigaro.fr/societes/2011/12/26/04015-20111226ARTFIG00196-etats-unis-de-nouvelles-nike-declenchent-des-emeutes.php

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.