mardi 13 décembre 2011

Le séisme du 11 mars a modifié le champ gravitationnel de la planète

Peu de gens le savent, mais le 11 Mars dernier la Terre a bougé sur son axe (Pôle Shift), le prochain mouvement pourra survenir aux alentours du 20 Mars prochain. Comme d'habitude, les dirigeants américains vont se préparer juste au cas où...
D'ici là, il faudra donc s'attendre à des discours présidentiels apocalyptiques, à des réunions extraordinaires et à des excursions à proximité de bunkers.




La semaine dernière, nous avons appris que le violent séisme qui a secoué le Japon Tohuku plus tôt cette année a déplacé le plancher océanique de l'océan Pacifique d'environ 50 mètres.

Aujourd'hui, le New Scientist nous informe que le même tremblement de terre a été si puissant qu'il a modifié le champ gravitationnel de la planète et, à leur tour, les orbites des satellites qui gravitent autour de la Terre.



Les constatations ont été faites par les deux satellites qui composent Gravity Recovery NASA et Climate Experiment qui ont pour but d'exprimer des fluctuations de la surveillance dans le champ gravitationnel de la Terre, qui sont causées par des ajustements de la masse de la planète, telles que celles causées par le fonte des calottes polaires.

Comment GRACE est venu à la conclusion que les satellites ont été frappé légèrement? Les chercheurs ont calculé comment la vitesse relative des deux satellites a changé en passant sur ​​la région affectée.

GRACE a enregistré des variations du champ de gravité dues à d'autres processus aussi, mais ces signaux de fond de changement de plus grandes échelles de temps que celle du tremblement de terre, et ne pouvait donc être identifiés et soustraits.

Le signal a montré que la vitesse à laquelle la distance entre les deux satellites GRACE ont changé - le taux de gamme - a été 2 fois plus élevé dans le mois après le tremblement de terre que dans les mois précédant l'événement.

Seuls les deux tremblements de terre depuis 2002 avaient été enregistrés comme altérant le champ gravitationnel - le séisme océan Indien en 2004 et du mega sésime l'an dernier au Chili - et maintenant le séisme Tohuku a rejoint cette société raréfié.

L'équipe GRACE a également constaté que des changements dans les orbites des satellites de surveillance pourrait donner une lecture plus précise de la puissance d'un séisme, comme leurs résultats suggèrent le séisme était de 9,1 sur l'échelle de Richter, par rapport à 9.0 que la Terre a basé sur des capteurs arrivés. The Mark

La stabilité de l'érosion de la planète: Même avant le 11 Mars 2011, le séisme de 9.0 qui a frappé le Japon, le 25 Décembre 2010 , j'ai averti que la stabilité de la planète été due à l'érosion d'une chaîne consécutive de manifestations de grande envergure d'impacts sismiques sur ​​la planète.

Comme la tectonique augmente la tension de la plaque des changements géologiques qui déferlent actuellement sur ​​la planète, la stabilité de la Terre a un risque accru qu'un événement embardé causé par un autre séisme de grande magnitude dont la partie supérieure serait de 8 ou 9.0.

L'image sur la gauche de la Terre prises peu après le tremblement de terre de 11 Mars au Japon par satellite GOCE de l'Agence spatiale européenne montre la vraie forme de la Terre en fonction de son champ gravitationnel.

Son physique déséquilibré, ce qui a été maintes fois battue par 3 tremblements de terre très fort sur ​​le court des 9 ans, est une indication de la déformation dangereuse de la stabilité de la planète, qui est seulement encore souligné par le moment angulaire.

C'est un géoïde déformés qui devient de plus en plus souligné en tournant.

Un autre séisme important de grande ampleur ne ferait qu'aggraver une situation déjà dégradée et pourrait augmenter les risques d'une embardée sismique - types d'événements où les plaques tectoniques sont poussés à quelques mètres plutôt que de quelques centimètres 'la routine' - qui créerait un événement sismique double en cascade ou d'ondulation qui pourrait quitter la planète sous le choc de léclatement des répliques mondiale.

Ce ne serait pas un glissment de la croûte terrestre, mais il serait certainement un précurseur.



Sources :

Le protocole d'extinction 
 

Ufo et Nature 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.