jeudi 15 décembre 2011

L'histoire cachée des tests de QI.


  
A la fin du XIX ème siècle, les premiers psychologues instituent le test du QI qui prétend déduire l'intelligence d'un individu en mesurant sa capacité d'adaptation à des codes de raisonnements logiques prédéfinis.
C'est un test empirique n'ayant pas de réelle signification. Il appartient au règne de la quantité et à ce titre ne prend pas en compte une forme d'intelligence supra-rationnelle appartenant au domaine métaphysique telle que décrite par le traditionaliste Réné Guénon.
C'est donc un outil adapté à notre époque et à un certain type d'homme. Quoiqu''il manque de fiabilité, il a néanmoins permis de mettre en évidence un fait tellement surprenant qu'il a tout de suite été passé sous silence.

A l'époque, les psychologues se sont tout simplement rendus compte que beaucoup de gens avaient un QI de zéro, c'est à dire que quelque soit leur âge, non seulement ils étaient fondamentalement incapables de résoudre par eux mêmes le moindre exercice mental mais qu'ils étaient en outre dénués du bon sens le plus élementaire.

Ils en ont aussitôt déduit que ces individus fonctionnent par mimétisme en répétant comme des automates ce qui leur a été donné en exemple.
Et d'ailleurs, le système éducatif actuel étant fondé sur cet état de fait, être bardé de diplômes n'est pas forcément le signe d'une bonne santé psychique.
Du point de vue de l'élite dirigeante, il fallait que cet état de non-intelligence absolue d'une partie de la population reste confidentiel afin qu'il ne soit pas instrumentalisé par d'autres qu'eux mêmes.
C'est pour cette raison que chaque test de QI incorpore des exercices  purement formels. En outre grâce au système des QCM, les crétins (c'est le terme médical ) n'avaient qu'à faire des réponses au hasard pour éviter d'obtenir un QI nul.




Par le biais de ces subterfuges, un cover up a pu être maintenu et c'est ainsi que depuis cette époque, en vertu de l'instauration du suffrage universel et du système démocratique, les crétins de divers pays valident les choix de l'élite dirigeante.
Il va de soi que ces décisions iront systématiquement à l'encontre de leurs propres intérêts mais comme ils sont trop stupides pour s'en rendre compte, cela n'a aucune espèce d'importance.


Cet état de fait a engendré une pléthore d'injustices et de massacres en tout genres (guerres pour la paix, bombardements humanitaires etc..), aujourd'hui cela donne des populations prises à la gorge, contraintes de rembourser d'inextinguibles dettes virtuelles.
L'esclavage est donc l'ultime devenir des crétins. Nous sommes donc en train d'assister à la fin de l'histoire telle que l'avait prophétisé Nietzsche.



Quelques citations de Bertrand Russel (membre de l'élite dirigeante) sur cette question :

"Les psychologues sociaux du futur auront un certain nombre de classes d’élèves sur lesquels ils testeront différentes méthodes en vue de produire la conviction inébranlable que la neige est noire. On parviendra rapidement à différents résultats.

Premièrement, que l’influence familiale est un obstacle. Deuxièmement, qu’il est difficile de parvenir à grand-chose à moins de commencer l’endoctrinement avant l’âge de dix ans.

Troisièmement, que des vers mis en musique et chantés de manière répétitive sont très efficaces. Quatrièmement, que l’opinion selon laquelle la neige est blanche doit être tenue comme exhibant un goût morbide pour ce qui est excentrique.

Mais j’anticipe. Il revient aux futurs scientifiques de préciser ces maximes et de découvrir le coût exact par tête pour faire croire aux enfants que la neige est noire, et si cela coûte moins et combien pour leur faire croire que la neige est gris noir."

                                                       The Impact of Science on Society 1951

-Les hommes naissent ignorants et non stupides. C'est l'éducation qui les rend stupides.

-L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes.

-La plupart des gens préféreraient mourir que de réfléchir. C'est ce qu'ils font d'ailleurs.

2 commentaires:

Abi a dit…

Salut,

As-tu des sources sur les informations publiées dans ton article (très intéressant au demeurant !) ?

Merci !

Rorschach a dit…

@ Abi
Pas de sources, c'est le genre d'info que l'élite dirigeante se garde pour elle.
Néanmoins, l'oeuvre de Bertrand Russel fourni quelques pistes.

Mis à part ça qu'est ce que tu devient ?

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.