vendredi 20 janvier 2012

Megaupload c'est fini !

C'est une ère qui s'achève, sous prétexte de lutte antipiratage, c'est l'internet des blogs, des forums et des sites persos qui est visé.
Désormais d'un point de vue legal, il suffira d'héberger une seule image, une vidéo voire même un extrait de texte pour avoir son site suspendu et être envoyé en prison. Ne subsistera plus que l'internet commercial.
Bien entendu, le troll en chef applaudit des 2 mains à cette initiative.






La justice américaine a fermé jeudi 19 janvier 18 sites Web, dont les services très populaires Megaupload (téléchargement direct) et Megavideo (streaming) dans le cadre d'une vaste procédure judiciaire. Le FBI a annoncé la mise en examen de sept personnes liées au réseau de sites Web "Mega", accusés de conspiration en vue de violer le droit d'auteur et de blanchiment d'argent. Les sept hommes risquent jusqu'à vingt ans de prison.

ARRESTATION DU CRÉATEUR DE MEGAUPLOAD

Sans attendre l'issue du procès, le FBI a bloqué directement l'accès aux sites, en utilisant la procédure controversée de blocage DNS. Cette procédure consiste à bloquer l'adresse informatique d'un site Web à un niveau fondamental, empêchant les navigateurs Internet de le trouver et rendant les sites inaccessibles.

Le FBI a également saisi 50 millions de dollars appartenant aux administrateurs présumés du réseau Mega, en majorité des ressortissants allemands. Créé par le mystérieux Kim Schmitz, dit "Kim Dotcom", un informaticien allemand, Megaupload fait partie des 100 sites les plus fréquentés au monde, selon la plupart des classements. M. Schmitz a été arrêté ce jeudi en Nouvelle-Zélande avec deux autres personnes, a annoncé le ministère de la justice américain.

"LA VASTE MAJORITÉ DU TRAFIC DE NOS SITES EST LÉGAL"

Megaupload comme Megavideo hébergent de nombreux fichiers de films ou de musique protégés par le droit d'auteur. Ses administrateurs se présentent comme gérant un simple site d'hébergement, qui supprime les contenus illégaux sur simple demande, mais pour le FBI – et une grande partie de l'industrie du disque et du film – Megaupload et Megavideo sont conçus pour favoriser le téléchargement illégal. Juste avant son blocage, Megaupload avait affiché le message suivant : "La vaste majorité du trafic de nos sites est légal, et nous sommes là pour durer. Si l'industrie du divertissement veut tirer parti de notre popularité, nous serions ravis de discuter avec eux."

Le blocage de ces sites intervient au lendemain d'une vaste mobilisation de sites Internet américains contre deux projets de loi, "PIPA" et "SOPA", qui prévoient de faciliter le blocage de sites Web pour protéger le droit d'auteur, sans intervention de la justice.

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/01/19/la-justice-americaine-ferme-le-site-de-telechargement-megaupload_1632197_651865.html#ens_id=1280818&xtor=RSS-3208

2 commentaires:

dootjeblauw a dit…

Nous voilà rassurés, le FBI (et la CIA sans doute) luttent contre le blanchiment d'argent, ah c'est comique ! mais qui finance donc les caisses noires de l'armée, de la Nasa, des services secrets et autres milices grâce aux milliards du trafic de drogues?

ezekiel a dit…

c'est juste le suite du plan , ils font cela et ensuite on envoie les anonymous et des milliers de personnes suivre anonymous pour " pirater " des sites ( juste les flooder pour qu'ils soit plus accessible pendant quelques heures ) et ensuite on va censurer encore plus en nous disant que les anonymous sont des terroristes et qu'ils sont dangereux pour les données personnelle de tout le monde et qu'ils mettent l’économie en danger et blablablabla

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.