mardi 20 mars 2012

Découverte d'une machine vieille de 400 millions d'années

Après le vaisseau spatial planqué au fond d'un trou voici les extraterrestres qui sont restés au stade de l'horloge mécanique. Quelle autre histoire tordue vont ils encore nous inventer pour que l'on croit à une  invasion venue du fin fond de l'espace ?


Dans la lointaine péninsule de Kamchatki, à 200 km de Tigil, les archéologues de l'Université de St Petersbourg ont découvert un étrange fossile. L'authenticité de la trouvaille a été certifiée. Selon l'archéologue Yuri Golubev, il semble que, dans ce cas la découverte ait surpris les scientifiques de par sa nature, au moins – inhabituelle, capable de changer l'histoire (ou la préhistoire).
Ce n'est pas la première fois qu'un artéfact, un objet ancien, quelque chose comme cela est trouvé dans la région. Mais, étonnamment conservé, cet artéfact en particulier est – à première vue incrusté dans la roche (ce qui est compréhensible puisque la péninsule héberge de nombreux volcans).

Soumise à des analyses, la structure s'est révélée faite de pièces métalliques qui semblent former un mécanisme, un engrenage qui pourrait une sorte de montre ou un ordinateur. Ce que qui est étonnant est que toutes les pièces ont été datés à 400 millions d'années.Yuri Gobulev a commenté:

" Nous avons reçu un appel de la préfecture de Tigil. Il nous a dit que des randonneurs qui se baladaient à cet endroit ont trouvé ces restes dans la roche. Nous sommes allés à l'endroit indiqué, et au premier abord nous n'avons pas compris ce que nous avons vu. Il y avait des centaines de cylindres dentés qui semblaient être les pièces d'une machine.

Ils étaient en parfait état de conservation, comme s'ils avaient été congelés en un court laps de temps. Il a été nécessaire de contrôler la zone, parce que bientôt les curieux ont commencer à apparaître en grand nombre. D'autres scientifiques, géologues américains, ont défini la pièce comme un artéfact mystérieux et étonnant.

Personne ne pouvait croire qu'il y a 400 millions d'années aurait pu exister sur Terre ne serait ce qu'un homme (encore moins une machine). A cette époque les formes de vie étaient très simples, mais la découverte, (simplement) suggère clairement l'existence d'êtres intelligents, capables d'une telle technologie.

Certes de tels êtres seraient venus d'autres planètes. Il est possible que leur vaisseau spatial ait pu être endommagé (ou avoir un accident) et a été abandonné sur place.

On a trouvé aussi que les pièces ont atteint l'état de fossilisation en une période de temps historiquement et géologiquement courte. Il est possible que la "machine" soit tombée dans un marécage.

Malgré les conclusions, prudentes, les scientifiques préfèrent considérer que les preuves ne sont pas définitives pour le moment. Et Gobulev s'interroge : Refuser l'existence de la technologie (même dans le passé) est une grave erreur parce que l'évolution n'est pas linéaire.

http://area51blog.wordpress.com/2012/03/14/une-machine-de-400-millions-dannees-trouvee-en-russie/

1 commentaires:

Roland a dit…

En même temps une civilisation n'a pas le choix si elle veut laisser une marque dans le temps elle construit des bâtiments gigantesque comme les vestiges sous-marin au large du Japon ou plus proche de nous en Yougoslavie. Des chiffres disent que les pyramides d’Égypte se sont enfoncés dans le sol de quinze centimètres au court des 7000 dernières années. Que restera t'il de la tour Effel dans 7000 ans si elle est laissée à la rouille, un amas de molécules uniquement détectable au microscope électronique. Ceci explique peut être cela.

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.