mardi 20 mars 2012

Jour J -3 avant un gros séisme ?


Cette fois ils ont étés très discrets, pas de réunions extraordinaires, ni de fuites provenant de la maison blanche et encore moins de discours présidentiels apocalyptiques. Rien n'a transpiré, pas même quelques  mises en garde de savants qui auraient eu pitié de la populace comme l'année dernière.
Le prochain big One (s'il a lieu) sera une énorme surprise, mis à part pour quelques conspis américain obnubilés par ce qu'ils appellent "la théorie des 188 jours" qui veut que dans cet intervalle de temps ait lieu un important séisme mais qui n'explique en rien quelle en serait la cause.

Si cette fois ci les autorités sont restées muettes, nous avons néanmoins à notre disposition d'autres moyens pour savoir de ce qui se trame. Ces moyens, c'est la science qui nous les procure.

Ainsi, on sait que les grands séismes sont toujours précédés par des secousses de plus faible intensité, ce fut le cas le 11 Mars 2011 comme en témoigne cette vidéo :



On constate que vers 1mn 50 s à la date du 9 Mars, un séisme de 7,3° apparaît sur la carte au même endroit que le séisme destructeur du 11 Mars (9 ° d'intensité, pôle Shift et tsunami ).
L'année précédente, exactement 1 an et 12 jours auparavant, le séisme du 27 Février 2010 au Chili (8,8°, pôle shift et tsunami) a également été précédé de plusieurs secousses.

23 Février-2010 10:52:14         5.3      7.2     Mexico-Guatemala border region

23 Février 2010 15:16:06        5.4       38.1   Mexico-Guatemala border region

23 Février 2010 22:27:27       4.7        98.2  Northern Chile

25 Février-2010 03:15:05      5.6       42.6  Near coast of Nicaragua

27 Février 2010 06:34:14      8.8       35.0  Offshore Maule, Chile

Comme les même causes entraînent les mêmes effets, il n'y a pas de raison que cette année le même scénario ne se reproduise pas. Je rappelle qu'en théorie ces séismes destructeurs sont causés par l'alignement annuel (bi annuel pour être exact) entre notre planète, le soleil et une naine brune qui viendrait nous visiter à intervalles périodiques.
Si un séisme destructeur survient vers le 23 Mars, l'existence de cette naine brune sera définitivement démontrée. Ce que l'on appelle "la fin du monde" deviendra alors inéluctable.
Dans le cas contraire, ce sera juste une théorie conspirationniste de plus qui sera jetée aux oubliettes.

En attendant, voici une page qui recense tous les séismes récents de magnitude supérieure à 5 :

http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/recenteqsww/Quakes/quakes_big.php

Si dans les prochaines 48 heures un tremblement de terre d'intensité de 6 à 7 degrés y est répertorié, cela signifie qu'un séisme encore plus important aura lieu dans la même région.
On saura alors exactement à quoi s'en tenir.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.