mercredi 18 avril 2012

Sarkozy croit qu'il peut encore gagner

Battu sur le papier, Sarko y croit encore, quel sale coup il nous a mijoté ?

Nicolas Sarkozy continue de croire qu’il peut arracher la victoire
Le président-candidat promet des «surprises» lors du scrutin. En sa faveur.

Qu’ est ce qui l’ appelle des ” surprises ” ? le vote électronique ?

Son optimisme étonne jusqu’à ses proches. Alors que beaucoup d’entre eux n’y croient plus guère, Nicolas Sarkozy se dit, même en privé, convaincu de battre François Hollande le 6 mai prochain. Malgré les sondages qui lui prédisent tous, depuis longtemps, une lourde défaite. Malgré le rejet dont il fait encore l’objet dans l’opinion.

Il y a bien entendu chez lui une part de méthode Coué. Pour renverser des montagnes, mieux vaut y croire. Et rien ne serait pire, pour le moral des troupes, que de laisser transparaître ses propres doutes. Mais pas seulement. Le président sortant croit dur comme fer qu’il peut réaliser ce qui serait – dixit un conseiller -« un exploit ». « Il y aura des surprises », martèle-t-il.
« La campagne qui va se jouer dans la dernière seconde »


Avoir obtenu l’unité de la majorité le prive de réserve de voix pour le second tour. Mais cela lui permet d’afficher, au premier, un score élevé. De 26 % à 28 % des intentions de vote, selon les sondages. Soit à quelques encablures seulement des 31,18 % obtenus en 2007. « Pour un candidat que les neuf autres critiquent du matin au soir, ce n’est pas mal », sourit un de ses lieutenants.

Le chef de l’Etat rêve que les Français s’insurgent au final – comme lors du référendum de 2005 -contre un résultat écrit d’avance. « Il y a 12 millions d’indécis. La campagne qui va se jouer dans la dernière seconde », assure Guillaume Peltier, le « Monsieur Sondages » de l’UMP.
«Ni sain ni équilibré » que la gauche ait tous les pouvoirs

Même si ce n’est habituellement pas le cas, le président sortant veut surtout croire que, cette fois, « une autre histoire » peut s’écrire après le premier tour. Parce qu’il retrouvera du temps d’antenne. Et parce qu’ils ne seront plus que deux en lice. Face à face. Pour un comparatif des personnalités et des projets, qui culminera lors du débat télévisée.

« Il faudra que l’on arrive à montrer que la vraie question n’est pas pour ou contre Sarkozy, mais Sarkozy ou Hollande », confie un ministre. Dans une interview dans « L’Express », publiée ce mardi, le locataire de l’Elysée s’essaie déjà à un nouvel argument pour contrer le désir d’alternance : « Si la gauche remporte la présidentielle, elle aura tous les pouvoirs : médiatique, syndical, politique… Cela ne sera ni sain ni équilibré. »
PIERRE-ALAIN FURBURY

http://www.lesechos.fr/economie-politique/election-presidentielle-2012/ump/0202016206062-nicolas-sarkozy-continue-de-croire-qu-il-peut-arracher-la-victoire-313539.php

2 commentaires:

ezekiel a dit…

ça serra tout à la bush junior , du bidouillage des votes , je vois mal le nain laisser son trone à quelqu'un en jouant les regles du " jeu " .

surtout quand on vois sur pas mal de site de sondage que les hollande et sarko sont loin derrière lepen , et vue les medias et leur sondage qui sont fait par les sociétés des potes a sarko , ont vois tout de suite que cela ne colle en rien avec la réalité , des meetings organiser ou ils payent les billets de train , les bus pour faire venir un max de monde a villepin , que a la concorde c'etait complétement vide , un jeu de camera ( un peu comme devant la maison blanche apres la soit disante mort de ben laden ) hum tout ça , ça sent mauvais pour nous , préparons nous a une bonne grosse révolution pour dans les semaines , mois à venir si le nain se fait réélire

Tibo a dit…

vu le résultat des prévisions précédentes sur ce blog, je ne tremble pas trop :)

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.