lundi 23 avril 2012

USA : Comment s'éxhiber en bikini lorsqu’on est une femme prêtre ?

La révérende Amy Richter est dans le doute. Cette prêtresse de l'Eglise anglicane américaine, qui officie à la paroisse Sainte Anne d'Annapolis, dans l'Etat du Maryland, ne sait que faire du bikini rouge pompier qui lui est arrivé par la poste. Elle a commandé l'objet piqueté de strass pour participer à un concours de bodybuilding.

Crise de conscience... Une prêtresse peut-elle, sans perdre sa dignité ecclésiastique, s'afficher en deux-pièces sur un podium devant des centaines de spectateurs ? La révérende Richter peut-elle ainsi bander ses biceps huilés, en souriant, pour rivaliser avec de profanes amatrices de la gonflette, un dimanche ?
La révérende Richter s'en est ouverte samedi dans une tribune publiée par le New York Times.

L'Eglise anglicane américaine a ouvert l'exercice de la prêtrise aux femmes en 1976, seize ans avant sa maison mère britannique. Depuis 1989, les femmes peuvent également être ordonnées évêques en son sein (l'Angleterre, elle, hésite encore). Amy Richter, docteure en théologie, constate que malgré cette histoire déjà longue, et "malgré notre croyance dans la capacité des deux sexes à servir l'Eglise, il semble qu'il y ait toujours quelque chose d'énervant chez une prêtresse. Cela a à voir avec son corps."

D'où la gêne et la discrète excitation qu'elle a ressenties en montant sur une tribune de foire, bien loin de chez elle, dans l'Etat du Wisconsin, pour son numéro en solo. Présentation au micro : "La candidate suivante est Amy Richter, de Milwaukee. Elle a 37 ans, et elle est... prêtre ! Bon, Alléluia !" Applaudissements, sourires, flexions des muscles...

La révérende a fini deuxième de la compétition, devant une lutteuse professionnelle. Au retour, interrogée par un enfant de son église qui voulait savoir d'où venait le trophée rutilant qu'elle tenait à la main, elle a hésité à mentir. Puis, dans un grand élan de sagesse américaine, elle a dit au garçonnet qu'elle l'avait obtenu "pour avoir été [elle]-même". Puis elle a raconté son histoire dans la presse. Alléluia !
Durant une compétition de bodybuilding à Los Angeles, en 2010 (à droite sur la photo)

1 commentaires:

zed leppine a dit…

ben ouais,c'est les states...Le sommet du portenaouak.

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.