jeudi 10 mai 2012

À 16 ans, elle découvre une substance antivieillissement

Profitez en, bientôt on n'en parlera plus du tout.


Elle a reçu un chèque de 5.000 dollars mais son invention pourrait rapporter beaucoup plus. Janelle Tam une lycéenne canadienne d'Ontario a remporté le premier prix de l'édition 2012 du Sanofi BioGENEius Challenge. Le jury est composé de chercheurs appartenant au Conseil national de recherches du Canada.

La substance qu'elle a découverte pourrait améliorer la santé et freiner le vieillissement. Baptisée NCC (nano-cellulose cristalline), elle neutralise les radicaux libres néfastes du corps humain. La jeune fille a montré que la NCC, présente dans la fibre de bois des arbres, est un antioxydant plus puissant que les vitamines C ou E car plus stable et ayant une action plus durable. Elle a réussi à la coupler à des nano-particules de carbone, les buckminsterfullerènes, surnommés "footballènes" pour leur ressemblance à un ballon. Le "couple" agit "comme un aspirateur" neutralisant les radicaux libres.

Une découverte de 250 millions de dollars
FPI Innovations, un institut national de recherche sur les forêts, a évalué que le marché de cette substance pourrait rapporter jusqu'à 250 millions de dollars dans la décennie à venir. "La NCC, dont la grandeur se mesure en millièmes de cheveu humain, est non-toxique, stable, soluble dans l'eau et renouvelable, puisqu'elle vient des arbres", a indiqué la jeune chercheuse. D'une solidité plus forte que l'acier mais souple, durable et ultra-légère, ses utilisations potentielles seraient illimitées.

http://www.metrofrance.com/info/a-16-ans-elle-decouvre-une-substance-antivieillissement/mlei!2UGJbEoTTJLfo/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.