jeudi 17 mai 2012

Des retombées nucléaires de Fukushima responsables de la mystérieuse maladie des hôtesses de l'air ?

Les mêmes symptômes ont étés rapportés chez les ours polaires (qui ne portent pas d'uniforme).
C'est surtout le personnel navigant de la ligne Anchorage-Seattle qui est atteint. Cela signifie tout simplement que l'espace aérien de cette zone est fortement contaminé par les rejets radioactifs de Fukushima.
Cette histoire d'uniforme toxique est un bel exemple de mensonge médiatique.





 Des centaines d'hôtesses de l'air de la compagnie Alaska Airlines ont enregistré une plainte formelle concernant les uniformes suspectés de leur causer des rougeurs de la peau et des lésions ainsi qu'une chute de cheveux. Mais en se basant sur la chronologie des symptômes et leur rapport avec des symptômes semblables de la vie marine et les populations d'ours polaires, il semble que les radiations de la catastrophe nucléaire de Fukushima puissent être les éventuelles coupables.


C'est un journal de Seattle, état de Washington, qui a le premier annoncé la nouvelle sur la ''mystérieuse maladie'' qui aurait déjà affecté au moins 280 hôtesses de l'air. Selon les témoignages, celles touchées par le problème disent qu'elles ont des démangeaisons de la peau, des lésions cutanées et une chute de cheveux, le tout pouvant provenir de leurs nouveaux uniformes qui contiendraient du tributyl phosphate, un composé organophosphoré toxique en lien avec leurs problèmes de peau.

Mais certains ne sont pas convaincus que les uniformes sont les responsables, y compris Alexander Higgins qui a récemment fait le lien avec la catastrophe de Fukushima Daiichi. Après comparaison des symptômes des hôtesses de l'air à ceux rapportés sur les ours polaires et la vie marine du nord-ouest des US, depuis l'année dernière, la chronologie et la corrélation entre les deux sont fortement suspectes.

Les hôtesses de l'air d'Alaska souffrent-elles des effets de retombées nucléaires ?


En avril dernier, AlaskaPublic,org a signalé qu'un nombre alarmant d'ours polaires vivant dans la mer de Beaufort, située juste au nord de l'Alaska, le Yukon canadien et les territoires du nord-ouest, développaient des lésions de peau et de l'alopécie, autre nom pour la chute des poils. Et avant les ours polaires, c'étaient apparemment des phoques et des morses vivant en arctique qui souffraient de symptômes semblables.


Concernant ces découvertes, c'est comme si les scientifiques et les biologistes essayaient par tous les moyens d'éviter d'accuser les radiations nucléaires comme étant la cause, rendant coupables des virus, bactéries et autres facteurs comme causes possibles. Mais toutes ces hypothèses ont échoué, après des examens plus poussés, à prouver leur véracité, laissant un gros point noir non abordé : les retombées nucléaires de la catastrophe de Fukushima Daiichi.

En se basant sur la chronologie des horribles symptômes dont ces créatures ont commencé à souffrir, ainsi que la nature de leurs symptômes, il semble que les radiations de Fukushima puissent au moins être l'une des causes de cette maladie mystère. Et la similitude frappante entre les symptômes des animaux et ceux des hôtesses de l'air de la compagnie Alaska Airlines souligne encore plus fortement un lien avec des radiations nucléaires.

Dans tous les cas, il y a peu ou pas de chances que les médias de masse, l'Association des hôtesses de l'air, ou tout autre groupe éminent oseront parler des radiations de Fukushima comme étant la cause. Après tout, le public a été délibérément laissé en permanence dans le noir concernant la réelle gravité de Fukushima, dont on vient récemment de dire que cela a été bien pire que ce que nous a dit l'histoire officielle.

La Source de cet article inclut :

http://blog.alexanderhiggins.com

Traduit par Hélios

http://bistrobarblog.blogspot.com/2012/05/retombees-nucleaires-de-fukushima.html


Extrait de JT :

                                    


Doses de radiations absorbées durant certains vol :


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.