jeudi 17 mai 2012

La race humaine va se terminer par un suicide scientifique

C'est sans aucun doute, l'article le plus important que j'ai jamais rédigé, parce qu'il parle de l'idée que la race humaine est en cours de destruction au nom de la science.
Empêcher ces ''scientifiques'' de détruire notre monde et notre civilisation doit devenir notre première priorité si nous espérons survivre.

La totalité de l'hémisphère nord est aujourd'hui menacée de manière imminente par une radiation meurtrière mondiale, libérée par la défaillance du réacteur 4 de Fukushima. Notre monde se trouve en ce moment à un séisme près d'une apocalypse radiologique, et nous avons été mis dans cette situation par des scientifiques qui nous ont promis que l'énergie nucléaire serait inoffensive et peu coûteuse.
Même si nous vivons avec la menace immédiate d'une extinction au césium-137, un autre groupe de généticiens menace le futur de notre monde avec une pollution génétique qui s'auto-réplique. Ces scientifiques travaillent pour Monsanto, Dupont et autres firmes biotech qui ont compromis le futur de la vie terrestre pour trouver leur propre profit personnel. Bill Gates et tous ceux qui ont promu les OGM et leur ont permis d'être déversés dans notre monde sont coupables de rien que moins que de crimes contre la race humaine et la nature. Ils sont une menace pour la continuation de la vie sur Terre et doivent être arrêtés.

Dans le domaine de la biologie humaine, notre existence même est maintenant largement menacées par des vaccins toxiques. Toujours présentés au nom de la ''science'', ces vaccins causent en réalité de sévères dégâts neurologiques et répandent la stérilité, compromettant la capacité des membres de la race humaine à se reproduire.

Et en termes d'approvisionnement alimentaire mondial, l'effondrement des colonies d'abeilles s'accélère et est bien relié à l'extension de l'usage de pesticides chimiques fabriqués par les compagnies pharmaceutiques. Ces pesticides, bien sûr, sont toujours promus au nom de la science ! Il vaut mieux vivre grâce à la chimie, vous vous rappelez ?

En fait, si vous jetez un regard honnête sur ce qui menace aujourd’hui notre civilisation et notre planète, c'est toujours par quelque chose fait au nom de la science !

La mort par la science


Les pesticides toxiques qui tuent les sols et les rivières ? ''Science !''


Les médications chimiques toxiques qui tuent les humains et polluent les eaux en aval ? ''Scientifiques !''


L'empoisonnement massif de la population par des produits combinés des déchets industriels, qu'on nomme ''fluorides'' ? Ils sont tous fabriqués au nom de la ''science'' !

Les bombes nucléaires qui ont déjà décimé des populations civiles ? ''Science'' !

Les mammographies et autres appareils d'imagerie médicale qui causent en réalité le cancer ? ''Scientifiques'' !

Les poisons des chimiothérapies, les mastectomies ''préventives'', les traitements du cancer par radiations ? Tout est ''scientifique'', bien sûr.

L'empoisonnement massif au mercure par les amalgames dentaires ? Ils nomment cela une ''dentisterie basée sur la science !''

Ce qui ressort de tout ceci est que la race humaine est assassinée au nom de la science.

Mais sous ces réalisations s'en trouve une autre plus profonde : presque tout cette soi-disant ''science'' n'est en réalité qu'une science frauduleuse qui est déformée, pervertie et menée par des charlatans qui ne sont que des corporations attirées par le profit.

La vraie science est une quête pour comprendre et non une quête du profit

La vraie science est une bonne chose, et elle est basée sur la quête de la connaissance. Mais de nos jours, il n'existe plus beaucoup de vrai science. Presque tout est remplacé par une science dirigée par des corporations dans le but de gagner du pouvoir et du profit.


En médecine, par exemple, la recherche de nouvelles drogues n'est pas pour aider l'humanité ; c'est pour aider des profits trimestriels. Mais vous saviez déjà cela. Seuls les individus les plus naïfs croient encore aujourd'hui que Big Pharma prend soin des êtres humains.
Dans le monde des OGM, le but en réalité n'est pas de ''nourrir le monde'' comme le déclarent de manière ridicule des promoteurs corrompus et criminels; c'est en réalité pour ''posséder le monde'' et utiliser la nourriture comme arme contre les peuples du monde. Celui qui contrôle les denrées alimentaires contrôle finalement tout. Monsanto tient mordicus à la domination mondiale, et non à nourrir le monde.

Les vaccins, de leur côté, ne sont pas réellement pour prévenir les maladies et améliorer la santé publique. La prévention de maladies infectieuses pourrait être facilement accomplie par des améliorations sanitaires et une supplémentation de vitamine D peu coûteuse. Les vaccins sont en réalité deux choses : 1)le contrôle de la population, 2)perpétuer le commerce de l'industrie médicamenteuse grâce à tous les maux causés par les inoculations (les vaccins endommagent le foie, les reins, le cerveau et les intestins, entre autres organes.)

La ''science'' pratiquée aujourd'hui est une science de domination et de contrôle. Elle n'est presque jamais pratiquée pour des buts humanitaires au bénéfice des hommes. Même le système de propriété intellectuelle des brevets et marques commerciales est basé pour récompenser les monopoles corporatifs pour l'innovation, donc en déniant l'accès à de telles innovations pour les gens. Les lois de propriété intellectuelle ont été déformées et exploitées par des entreprises géantes pour détourner le processus d'innovation et l'utiliser pour écraser la compétition. Toutes les corporations veulent finalement un monopole global pour leurs secteurs industriels particuliers.

Les universités, qui autrefois faisaient de la recherche au bénéfice de l'humanité, utilisent aujourd'hui l'argent des contribuables pour développer des produits chimiques brevetables qui sont ensuite agréés pour des compagnies de drogues (ou des sociétés de pesticides) en échange de royalties qui enrichissent l'université.

En résultat de ces tendances, la ''science'' en arrive à signifier corruption, malhonnêteté, avidité et mort. Les ''scientifiques'' – ceux qui pratiquent une telle science – sont des ingénieurs de la mort dont les innovations délivrent une frénésie de bénéfices à court terme, mais qui conduisent finalement à une mort à long terme et à la destruction. L'herbicide Roundup, par exemple, tue les champs et encourage le développement de ''super-graines'' résistant aux pesticides. Dans le domaine de la biologie humaine, les mêmes ramifications de mort et de destruction se passent avec l'abus répandu des antibiotiques et l'augmentation alarmante de la résistance du staphylocoque doré à la pénicilline, et autres ''superbugs''.

De telles innovations scientifiques ont été, bien sûr, développées par des gens bien-pensants qui ne voulaient pas causer de mauvaises récoltes et des infections à staphylocoque résistant aux antibiotiques, mais par leurs actions ils ne sont devenus qu'experts pour paver la route vers l'enfer par de bonnes intentions.

La science nous tue. En tant que race, nous nous suicidons en permettant à la science de dominer notre médecine, agriculture et industries militaires. Selon le degré que nous permettons aux scientifiques de mener leurs dangereuses expériences sur le monde sans tests légaux – et non, les vaccins contre la grippe ne sont jamais testés scientifiquement pour une sécurité à long terme – nous ne faisons qu'accélérer le creusement de nos propres tombes. Si nous n'apprenons pas à restreindre les ambitions aveugles des scientifiques qui sont tous trop facilement tentés par les occasions de lancer les dés dans leurs jeux à '' jouer à Dieu'', la poursuite aveugle de la science sans conscience ne mènera qu'à notre totale destruction.

Nous pouvons bientôt compter sur l'extension de drones robotisés au nom de la science – nouvelle race de machines ''Terminators'' à la capacité de balancer sans état d'âme des bombes et des balles sur les populations civiles. De tels drones seront développés au nom de la science, bien sûr, avec toutes les fantaisies prévisibles auto-dirigées de leurs inventeurs techniques qui, avec leur intelligence supérieure, ont toujours oublié d'étudier l'histoire humaine.

Même au cas où les drones ne nous sont pas destinés, la nanotechnologie peut encore être source de notre disparition. Les scientifiques mènent déjà de dangereuses expériences de nanotechnologie et si une seule expérience résulte en une auto-multiplication de cette ''gelée grise'', notre monde pourrait être dévoré inéluctablement par des machines microscopiques qui s'auto-répliquent qui feraient paraître apprivoisés les OGM par comparaison.

Si nous sommes destinés à survivre, nous devons obliger la science à imposer le principe de précaution
Si vous devons survivre à l'avidité sans fin, à l'arrogance et l'ambition des scientifique d'aujourd'hui – dont les actions ressemblent plus à celles de petits enfants avec des lance-flammes qu'à des individus adultes et matures, nous devons forcer la science à respecter le principe de précaution.
Le principe de précaution signifie que lorsqu'on fait des expériences avec la nature, nous nous obligeons à pêcher par excès de prudence et non de profits. En termes pratiques, cela veut dire que nous ne devrions jamais libérer dans le monde des programmes génétiques qui s'auto-répliquent (OGM) et laisser des graines expérimentales être emportées par le vent à travers les continents.

Nous ne devrions jamais construire des centrales nucléaires hautement radioactives qui demandent du courant pour faire fonctionner les pompes pour éviter un meltdown nucléaire. De telles installations doivent être conçues pour fonctionner dans un schéma d'auto-coupure automatisée.

Nous ne devrions jamais libérer de produits chimiques synthétiques à travers les champs et sols du monde pour tuer les insectes, ne connaissant pas les ramifications à long terme de l'introduction de tels neurotoxines dans l'écosystème.
Le principe de précaution reconnaît que la civilisation humaine est fragile, et que les expériences ressemblant à de la science peuvent amener à la folie par des chemins qu'on ne peut tout simplement pas anticiper même par les esprits humains les plus brillants et les mieux intentionnés.

La technologie sans sagesse est un suicide

Au nom de la science, l'humanité a développé de remarquables technologies. Mais en tant qu'espèce, l'humanité fonctionne comme des nourrissons en terme de sagesse et de maturité. Nous sommes pires que des enfants avec des lance-flammes – nous sommes des enfants avec des armes nucléaires !
Un scientifique type au meilleur niveau travaillant pour une corporation ou un organisme gouvernemental est sur le plan éthique sous-développé, en manque de sagesse et de perspective. Ils peuvent être des génies dans leur royaume absurdement étriqué d'expertise technique, mais ils n'ont aucune approche de l'importance de restreindre l'application des poursuites scientifiques dans le monde réel. Même à l'heure actuelle, les scientifiques travaillant au grand Hadron Collisionneur près de Genève jouent à Dieu avec l'univers, en tentant de découvrir ce qu'ils appellent leur nouvelles ''particules'' même si d'abord ces particules n'en sont même pas.
Dans leur quête de ce qu'ils prétendent être une connaissance scientifique, ils jouent à un jeu dangereux avec notre monde, avec un tout petit mais fatalement catastrophique risque que leur expérience puisse créer un trou noir qui engloutisse la planète. Cela semble de la science-fiction ? La plupart des scientifiques conventionnels rejettent cette idée comme une pure bêtise. Mais leurs collègues nous ont aussi dit que les vaccins étaient sans danger ; que les OGM étaient sans danger ; que les pesticides étaient sans danger ; que les fluorides étaient sans danger ; que l'énergie nucléaire était sans danger et ainsi de suite. S'il y a une chose que nous pouvons scientifiquement établir en tant que vérité de notre monde actuel, c'est que les scientifiques surestiment naïvement et grandement l'innocuité de leurs propres expériences, souvent par des moyens qui causent beaucoup de tort, de morts ou de destruction à des gens innocents autour d'eux.

Les scientifiques sont un danger pour notre monde, en d'autres mots. Et ils ont besoin d'être immédiatement entravés avant qu'ils ne détruisent complètement les conditions mêmes de survie de l'homme sur la planète.

L'histoire nous a enseignée que les scientifiques étaient très peu capables d'anticiper les effets à long terme de leurs actions d'aujourd'hui. La nature de l'univers est plus complexe que ce que peut même imaginer le plus brillant scientifique, il s'avère, et quand ils commencent à jouer à Dieu avec le monde de la nature, des choses inattendues peuvent se produire et se produisent. Murphy était optimiste, comme on dit. Non seulement les choses vont empirer si c'est encore possible ; elles vont empirer de manière catastrophique non prévisible.

La sixième extinction de masse de notre planète peut être causée par la science elle-même
Il y a eu cinq événements d'extinction de masse sur notre planète, la plus récente étant celle du crétacé au paléogène.
Un sixième événement peut être causé par la science elle-même, soit par une libération de radioactivité, un événement en cours de pollution génétique, une catastrophe de nanotechnologie, la montée de l'intelligence artificielle ou quelque chose de bien plus sinistre que nous ne pouvons même pas anticiper. Nous nous tenons au bord d'une inondation par les radiations de Fukushima – situation précaire dont dépend le destin du monde. Quels autres grandes menaces à notre survie ont été commises au nom de la science ?

Les 10 principales menaces ''scientifiques'' aujourd'hui pour la survie de la race humaine

1) L'énergie nucléaire (Fukushima en particulier)
2) les OGM (pollution génétique s'auto-répliquant)
3) la nanotechnologie
4) les armes biologiques
5) les expériences atmosphériques (HAARP et épandages en haute altitude)
6) L'intelligence artificielle (quand couplée avec des drones tueurs)
7) Les expériences en physique pour l'accélérateur de particules (le grand collisionneur Hadron)
8) les produits chimiques qui empêchent la pollinisation (pesticides synthétiques qui détruisent les abeilles)
9) les armes nucléaires
10) les armes vaccinales (matériel viral vivant à espèce croisée injecté dans une cible humaine)

Traduction copyright par Hélios pour le BBB.

http://bistrobarblog.blogspot.ca/2012/05/la-fin-du-monde.html

1 commentaires:

Burn Out a dit…

Sa m'a vraiment touché. Le pire c'est que l'on est spectateur de cela et fortement impuissant. J'ai envie de prendre les gens, de les secouer, de les baffer, tellement ils sont empotés et inactifs. J'ai vu des choses incroyables qui montrent que nous sommes déterminés au pire par manque de courage. Regardons simplement comment les gens réagissent quand quelqu'un se fait frapper dans le métro... 100 personnes autour ? Pas une pour bouger. Alors j’essaye de réagir avec ma petite personne et chacun devrait faire pareil

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.