mercredi 30 mai 2012

Série de suicides sur les voies de la SNCF pour la Pentecôte

On n'avait jamais recensé autant de cas auparavant...



Pas moins de douze sucides ce week-end sur les voies de la SNCF. Une série «supérieure à la normale», dit-on à la SNCF. En France, 12.000 décès par suicide sont comptabilisés chaque année.

Un suicide vendredi, trois samedi, cinq dimanche, trois lundi... Avec pas moins de douze suicides sur les rails, la SNCF a déploré «un week-end noir» de la Pentecôte. Dans un acte tout particulièrement tragique, un homme de 34 ans s'est tué avec sa fillette de 19 mois en se jetant sous un train à Condat-sur-Vienne, dans la Haute-Vienne. L'homme qui s'était caché dans un abri le long de la voie ferrée s'est placé surla voie au moment du passage du train, roulé en boule avec son bébé dans les bras. Dans l'après-midi de dimanche, ses parents auxquels il avait laissé une lettre pour expliquer son geste, avaient alerté les forces de police sans qu'elles aient pu empêcher l'irréparable.

«Cette série de suicides est supérieure à ce que l'on constate habituellement», observe la direction de la SCNF qui, pour autant, ne dispose pas de statistiques sur le sujet. «Nous ne pouvons pas en recueillir car ce sont les services de police qui, après enquête, déterminent s'il s'agit d'accidents ou de suicides, explique un porte-parole de la SNCF. Nos compétences se limitent à mettre en œuvre les meilleures opérations de prise en charge et de sécurisation».

En France, 12.000 décès par suicide sont comptabilisés chaque année, soit 17 suicides en moyenne pour 100.000 habitants.

Delphine de Mallevoüe
Le Figaro

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.