vendredi 8 juin 2012

La drogue est-elle vraiment responsable des actes de cannibalisme ?

C'est vraiment la fin du monde ! Et c'est le cas de le dire puisque le très sérieux quotidien de référence "Le Monde " publie maintenant des articles sur les zombies et les cannibales alors que le conspirationniste que je suis traite ce genre d'affaires depuis plus d'un an.
Chers lecteurs vous avez donc 1 an d'avance sur le reste de la population. La vraie info c'est que tout d'abord cette série d'agressions a été programmée depuis plusieurs années et que l'on a pas affaire à des zombies mais plutôt à des personnes démentes.
Les vrais morts-vivants surgiront dans un avenir plus ou moins lointain, il seront lents et maladroits (donc relativement inoffensifs), ils auront de la peine à se tenir debout mais cette vision d'horreur suffira à ôter toute envie de vivre aux hommes.
D'ici là, il est inutile de céder à cette psychose orchestrée par les médias.




Après deux affaires en quelques jours relatives à des actes de cannibalisme à Miami, la police de la ville a lancé un avertissement jeudi 7 juin : la nouvelle drogue de synthèse qu'avaient absorbée les cannibales serait à l'origine de leur comportement.

Dans la première attaque, Rudy Eugene, l'assaillant, nu, avait agressé un SDF, lui arrachant ses vêtements et le mordant atrocement au visage. La victime est toujours hospitalisée dans un état critique. La deuxième histoire implique un jeune SDF, interpellé dans un restaurant où il était entré en criant des insultes. En route pour le poste, il se frappe la tête contre la vitre de séparation interne du véhicule de police en hurlant "Je vais vous manger". Arrivé au commissariat, il grogne comme un animal et tente de mordre un policier à la main. Les policiers ont dû lui passer un masque anti-morsures et lui lier les jambes. Ces attaques ont nourri craintes et rumeurs, au point que les autorités américaines ont dû démentir une éventuelle épidémie de zombies.

Nous publions dans la matinée un article relayant l'alerte de la police de Miami face aux effets supposés de cette drogue. Un contenu largement consulté et partagé par les lecteurs, qui s'interrogent :






La compagne de Rudy Eugene, le "cannibale de Miami", affirme que son petit ami a été drogué "à son insu".
La drogue "Sel de bain"

Autre point de confusion : la police de Miami évoque une drogue de synthèse de type "ecstasy" également connue sous le nom de "septième ciel" ou de "sel de bain". Les médecins de l'hôpital de Miami cités par CBS

Le "sel de bain" est composé de méhylènedioxypyrovalerone (MPDV), méphédrone et pyrovalerone. Selon la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie, l'ecstasy est elle une drogue stimulante appartenant à la famille de la méthylènedioxymétamphétamine, tandis que le LSD est une drogue à puissance hallucinogène fabriquée à partir d'acide lysergique.

Une note de l'Institut national sur l’abus des drogues américain datant de février 2011 faisait état du peu de connaissance de cette nouvelle drogue "sel de bain" et relayait le nombre croissant de visites aux urgences liées à cette drogue : "Les médecins et les hôpitaux ont indiqué que s'injecter ou inhaler des 'sels de bains' contenant des stimulants synthétiques pouvait provoquer des douleurs à la poitrine, faire augmenter la tension, le rythme cardiaque, provoquer de l'agitation, des hallucinations, une paranoïa aiguë et des délires."

"Quand des personnes ingèrent des 'sels de bain', leur température augmente énormément, les poussant à déchirer leurs vêtements. Ils deviennent agressifs, et ce dans un état de délire total", raconte un médecin de Miami à CNN, information relayée par le Daily Mail.

"Une manifestation aussi précise est vraiment peu probable"

Si les effets de la drogue peuvent être puissants et dangereux, peuvent-ils cependant mener à des actes de cannibalisme ?

"Ça me paraît peu probable qu'une substance puisse donner un symptôme aussi précis que le cannibalisme", affirme Agnès Cadet-Taïrou, médecin de santé publique à l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies, sur France Info : "La personne est peut-être porteuse de pathologies psychiatriques et, avec la prise de substances, on peut penser effectivement qu'elle fait un accès de délire, d'agressivité et que ça se manifeste de cette façon. Une manifestation aussi précise c'est vraiment peu probable."

Même analyse d'un spécialiste en maladie infectieuse interrogé par le Daily Beast, dont l'interview est reprise sur The Periscope Post. Selon Kent Sepkowitz, la drogue peut conduire à de fortes hallucinations "mais il est vraiment peu probable qu'elle soit à l'origine d'une épidémie de cannibalisme". "Pour certains, en revanche, parce que la dose consommée était trop grande, cela peut provoquer un comportement étrange, autodestructeur, violent […], mais le besoin de grogner comme un animal, non", ajoute-t-il.

Un ancien toxicomane, consommateur de sel de bain, interrogé par CNN semble corroborer cette analyse : "On a l'impression d'être un géant, d'être invincible, on ne ressent aucune douleur […]. On se sent parano", raconte cet homme qui n'a "jamais eu envie de manger quelqu'un".

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/06/07/peu-probable-la-drogue-est-elle-vraiment-responsable-des-actes-de-cannibalisme/#xtor=RSS-32280322

4 commentaires:

ezekiel a dit…

on a du droit a des affiches , il y a peut etre deux ans , peut etre meme plus , en australie il me semble et en Angleterre aussi je crois , c'etait sur des grands panneaux d'affichage , il y a eu aussi des sortes de carnaval ou tout le monde devait se mettre en zombie , au mexique il me semble , c'est certain que le coup des " zombies " ne date pas d'hier , meme loin de la , si on se rappel des films dans les années 80 cetait que de ça ( bon on me dira c'est des films ça veut pas forcement dire quelque chose , et je dirais que c'est vrai aussi )

mais sauf que ce coup si , on voit les choses " arriver " , et que ce soit des drogues , un virus ou je ne sais quoi , il sagit quand meme de gens qui mangent d'autres personne vivante , et la , ça peut donner a réfléchir si un jour ce genre de chose arrive pres de chez nous ( et ça ou qu'on soit dans le monde )

car si c'est leur petit " sel de bain " j'imagine le carnage si quelqu'un décide d'en mettre dans l'eau de ville ou par " épandage" au dessus de population.

y'a quand meme un mec qui s'est donner des coups de couteaux qui s'est ouvert le ventre et a jeter son intérieur sur des flics et ils ont etaient obliger de le tuer , donc ça veut dire que le mec apres tout ça etait encore capable d'etre un vrai danger , ça fait un peut comme dans les films ou à chaque fois ils disent " le seul moyen de les tuer c'est de leur tirer dans la tete " , space quand meme cette histoire , enfin , ces histoires.

thanatos a dit…

nous sommes dans une période ou la l’écart entre la pensée et la matérialisation de cette pensée se raccourcis.
en conséquence, nous matérialisons de plus en plus rapidement nos croyances.
les élites initiées l'ont bien compris et vont tenter de faire naitre un monde infernal en suggestionnant la pensée collective.

il ne tient qu'a nous de visualiser un futur proche radieux et surtout de ne pas se focaliser sur le négatif, mieux vaux allumer une chandelle que de maudire l'obscurité.

gardez cela en mémoire, nous changeons de densité, notre secteur spatio-temporel passe dans un nouveau continuum ou la conscience induisant la pensée, matérialise les objets de nos croyances.

les journaux télévisée et films n'ont pas d autres but que garder captive la conscience collective dans des trajectoires sombres.

le passé, le présent et le futur sont en train de fusionner pour bientôt projeter les consciences dans un présent malléable, éternel et co-créateur.

Rorschach a dit…

@ thanatos
Penser comme cela c'est confondre les causes et les conséquences.

L'homme est en effet doté de maniére résiduelle du pouvoir de se projeter dans le futur et à titre individuel de modifier sa propre ligne de vie.

Ce n'est pas parce que l'on parle de zombies que ceux ci vont se matérialiser mais bien parce qu'ils font intréséquement partie de notre futur.

En outre, cela ne date pas d'aujourd'hui puisque les zombies sont mentionnés depuis des siécles dans la Bible, le Coran, idem pour la planéte X.

Que l'on y croit ou non, on va y avoir droit.

zed leppine a dit…

On les tue comment? Une balle dans la tronche,comme dans les films?

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.