jeudi 28 juin 2012

L'accord de trasnfert : Quand les sionistes collaboraient avec les nazis en vue de la création d'Israél.

Non seulement Hitler et Rothshild avait des atomes crochus mais en outre la preuve est faite que les nazis et sionistes s'entendaient au moins sur un point : Transférer les juifs en dehors de  l'europe.



L’accord Haavara (« transfert » en hébreu) est un accord passé en août 1933 entre l'Agence juive, d'obédience sioniste, et le IIIe Reich. Actif de 1933 à 1939, ce pacte a été conçu pour faciliter l'émigration des Juifs d'Allemagne en Palestine.




Contexte

Hitler vient d'être nommé Chancelier et une chape de plomb s'abat en Allemagne, spécialement sur les israélites. C'est dans cette atmosphère, qu'un incroyable accord financier va se faire entre les autorités nazies d'une part et une minuscule frange "marginale" de la communauté juive allemande d'autre part.

Les faits

Durant le Printemps 1933, Chaim Arlosoroff, alors à la tête du "département politique de l'Agence Juive" contacte les autorités allemandes du commerce pour tenter de trouver un terrain d’entente entre les autorités allemandes et juives concernant les transferts de fonds des juifs voulant immigrer en Palestine sous mandat britannique.

Cette initiative sera accueillie favorablement par les Allemands et quelques mois plus tard, de hauts responsables des Autorités Sionistes Fédérales d'Allemagne se rendent à Berlin pour y discuter sérieusement et secrètement "affaires". Conversations qui dureront 3 mois et l’acte final pendra le nom de "Haavara Agreement" ou encore "Accords de Transfert".

Le contenu

Les juifs déposent en Allemagne une somme, qui sera versée sur un compte bloqué en Palestine et ne serviront qu’à acheter entre-autre des produits manufacturés allemands et qui seront payés par ce compte. Des oranges de Palestine furent échangées contre du bois de construction, des automobiles, des machines agricoles et d'autres marchandises allemandes.

Conséquences

Les juifs peuvent transférer leur argent, mais aussi les Allemands qui ne peuvent pas exporter de devises, ce qui leurs permet de contourner l'embargo britannique.

En fin de compte, on estime qu’entre 40 et 60.000 juifs allemands ont pu bénéficier de cet accord et les transactions auront porté sur 14.000.000 de livres.

Moralité

Alors que les lobby juifs font pression sur leurs gouvernements respectifs pour obtenir des sanctions financières contre l’Allemagne nazie, les sionistes allemands négocient avec les nazis un programme économique de réciprocité. Pour ce faire il faudra monter un système bancaire très structuré qui sera chapeauté par la « PALTREU » (Palastina Treuhandstelle zur Beratung Deutscher Juden). On note dans ce réseau, l'Anglo-Palestine Bank représentait l'Office berlinois du Mouvement Sioniste pour la Palestine et d'autre part la "Banque Juive d’Allemagne » dirigée par Max Warburg et bien d'autres.

Paradoxes

La situation matérielle des juifs voulant quitter l'Allemagne pour Erezt Israël est "meilleure" que ne l'était cette même situation sous le régime précédent de Weimar !!! Les pauvres citoyens allemands de confession israélite n’échappent pas à la persécution antisémite, tandis que les plus riches y échappent. Toujours ça de moins disent les sionistes d’aujourd’hui.

Du côté des juifs allemands la connaissance de cet accord réjouira les partants. Il a par contre été plutôt mal perçu par les autres communautés juives qui n'hésitèrent pas à parler de "trahison". Le congrès sioniste d’août 1933 approuve l’accord : la rupture entre la Diaspora et le Foyer national juif est consommée. De son côté, Vladimir Jabotinsky, le leader du parti révisionniste, aile droite du mouvement sioniste, s’oppose à la haavara et à toute négociation avec un gouvernement antisémite, tandis que nombre de ses partisans applaudissent à l’accord.

Les sionistes jubilent, non seulement ils vont faire venir en Palestine bon nombre d'immigrants, mais des immigrants "capables" et "fortunés", deux conditions indispensables au démarrage de l'économie juive en Palestine. Les autres, les plus pauvres nous savons où ils ont finis...

Conclusion

Les militants pro-sionistes et pro-israël d'aujourd’hui, au lieu d’aller chercher les raisons invraisemblables de cette occupation en Palestine, se jettent sur des théories farfelues alors que rien du sionisme n’est défendable !

http://pekeles.over-blog.com/article-36545409.html



Documentaire :

Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs... par Agent__001

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.