samedi 9 juin 2012

Victim of beauty : la violence faite aux femmes mise en beauté

Un magasine bulgare vient de sortir un numéro spécialement dédié aux femmes d'un certain âge qui haïssent les mannequins. Au menu : Oeil au beurre noir, visage vitriolé, nez cassé et gorge tranchée.
Tout le monde est content, Les vieilles peaux et les moches trouvent un exutoire à leur haine tandis que les stylistes étudient le moyen d'introduire une dose de sadisme dans leur travail.
Sinon, par les temps qui courent, cette éruption de violence dans le milieu de la mode a de quoi inquiéter...



L’esthétisme a-t-il ses limites ? A l’instar de « peut-on rire de tout« , peut-on faire d’un drame conjugal, un atout esthétique ? Le magazine bulgare 12 ne se pose pas ce genre d’interrogation et décide de rendre glamour la violence faite aux femmes.

Six photos montrent des mannequins battues/torturées aux yeux maquillés. Toutes ont de terribles blessures : depuis l’oeil au beurre noi,r jusqu’à la peau brûlé à l’acide en passant par les lèvres éclatées. Dénonciation de la violence, esthétisme barbare, ou voyeurisme de l’horreur, le but de cette séance photo peut laisser dubitatif. On se surprend à trouver un certain esthétisme dans ce shooting extrême, de la même façon que l’on aime à se faire peur devant l’hémoglobine d’un film gore.

L’amoureux des femmes lui, verra ici un message d’espoir. Car malgré les cicatrices, la beauté continue d’illuminer ces visages…






http://www.menly.fr/buzz/le-buzzodrome/1896352-victim-of-beauty-violence-femme-photos/

3 commentaires:

scorpio a dit…

Franchement, je ne vois pas ce qu'il y a de beau dans ces portraits de femmes défigurées,pour moi, aucun intérêt ! pourquoi ne pas les faire défiler avec des corps meurtris, jambes lacérées, fractures ouvertes, etc. Consternant !

Zy a dit…

Pareil, c'est laid et c'est encore une idée sadique sortie de la tête d'un publicitaire enfariné..

Poids Plume a dit…

Ils sont malins les publicitaires, ils ont pris des défigurées belles, attention on ne badine pas avec l'esthétique.

De vrais trucs moches, c'est la gueule des femmes afghanes dont on se sert pour discréditer les taliban, ou des françaises instrumentalisées par Ni jupes Ni chemises: nez coupé, visage totalement brûlé au feu ou à l'acide, yeux crevés, etc.

On peut même aller plus loin et montrer la laideur des dégâts de cette société de consommation sordide:
- personnes défigurés par des accidents de la route dûs à l'alcool,
- cancéreux en phase terminale (cancer, maladie du 20e siècle),
- enfants nés de gens contaminés par l'uranium appauvri, à l'agent orange ou au nucléaire (Irak, Tchernobyl, Viet Nam),
- mutilations de la jeunesse zombifiée par la culture dark suicide, la musique pathogène et les drogues,
- femmes botoxées, charcutées sur le billard, hyperbronzées et ultramaquillées
- ...

Voilà de la laideur, de l'horreur et du glauque que ne vous montreront pas ces Dir'com à la con.

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.