lundi 9 juillet 2012

Affaire Merah : la farce se poursuit


Alors que l'avocate de la famille Merah vient d'annoncer que les vidéos seront remises à la justice, c'est la panique dans le microcosme parisien. La supercherie sera publiquement dévoilée, une affaire d'état pointe le bout de son nez, des têtes vont forcement tomber. Tout ça, à cause d'un petit beur qui a eu la bonne idée d'enregistrer ses discussions avec les forces de l'ordre, discussions dans lesquelles il clame son innocence et pointe du doigt ceux qui l'ont trahi.
Rajoutons à cela qu'il est apparu que Merah travaillait comme aviseur pour les services secrets, qu'il détenait même le numéro de téléphone d'un responsable de la sécurité de l'Elysée, et que des témoins rapportent que le tireur au scooter était blond, cette affaire Merah est en passe de devenir l'un des plus grand scandale de la V ème république.


Mais alors que faire ?

Dans un cas comme celui ci, il convient de prendre les devants, tout d'abord quelques images des victimes du tireur serviront à scandaliser leurs familles et ainsi permettre de lancer des poursuites pour violation du secret de l'instruction. Le message est clair : ceux qui diffuserons les vidéos que Merah a tourné seront punis.


Deuxième tactique : le contre-feu.

C'est ce à quoi on a affaire maintenant : diffuser de soit disant audios de Mérah qui endosse le crime calmement sans même se repentir. Un léger parfum de scandale servira à promouvoir l'affaire dans les médias (déontologiquement fallait il diffuser ces extraits) et le tour est joué, ceux qui commençaient à douter de la culpabilité de Merah reviendrons dans le droit chemin.

Le problème, c'est qu'à force de prendre les gens pour des cons, on fait soit même de grosses conneries.
Cette fois la ficelle est grosse : le type que l'on entend sur l'audio a clairement un accent Toulousois mais également une forme de prononciation que l'on ne rencontre que chez les juifs sépharades plus spécialement ceux du Maroc.

En effet à partir de 28 s, on l'entend dire "sachez qu'en face de vous, vous avez un homme qui n'a pas peur de la mort, la mort (prononcé morre) je l'aime comme vous, vous aimez la vie"

Une bien jolie citation que vont reprendre en choeur les médias français. J'ai souligné en gras les mots qui sont prononcés avec l'accent Sépharade. Pour ceux qui le connaissent cela ressemble assez à la manière de parler de certains rabbins comme Joseph Siturk ou Ron Chaya.
Et faut il mentionner que la teneur et le ton de ses propos ne correspondent pas du tout à ce que l'on attend d'un jeune homme assiégé depuis des heures par des centaines de policiers et qui sent que sa fin est proche ?

Messieurs les maîtres du discours, la prochaine fois que vous voudrez organiser une supercherie, évitez de prendre quelqu'un qui a un accent juif à couper au couteau.

5 commentaires:

Take it Easy a dit…

Oui et ça c est son appart ?

On connait la chanson !!

http://weblog.timoregan.com/wp-content/uploads/2011/05/netherpopup-560x629.gif

Ampipeline a dit…

Pour rappel :

http://www.mohamed-merah.fr/Transcription-integrale-des-videos-de-Mohamed-Merah.php

Ampipeline a dit…

"Des yeux bleus sur un visage blanc"...

http://videos.tf1.fr/jt-20h/le-profil-du-tueur-des-yeux-bleus-sur-un-visage-blanc-7077501.html

bowlcut a dit…

du grand n'importe quoi cet article de propagande pro islamiste.

" évitez de prendre quelqu'un qui a un accent juif à couper au couteau."

On a un accent juif à Toulouse????

Rorschach a dit…

Tu devrais le savoir, à force de fréquenter les rabbins de la yeshiva on finit par parler un peu comme eux.

Le fait est que sur ce coup, vous vous êtes gravement plantés.

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.