samedi 28 juillet 2012

Bali : Un ado contraint d'épouser une vache

Une histoire qui a fait le tour du monde...


Tout est parti d'un tweet.

"Un adolescent balinais s'évanouit en épousant la vache avec qui il a eu des relations sexuelles." a publié un journaliste de Reuters sur le site de micro-blogging, ce jeudi.

A l'origine, un article publié par le Jakarta Globe, quotidien indonésien, en juin 2010 (il y a deux ans déjà !), qui concerne un habitant de Bali, cette île indonésienne située entre les îles de Java et de Lombok.


Ce titre étonnant a interpellé Henry Blodget (patron de la revue américaine Business Insider), qui en a lui-même parlé sur son site. Il a repris un extrait de l'article du Jakarta Globe, qui donne des détails croustillants sur l'histoire :

"Un adolescent balinais a été surpris en pleine relation sexuelle avec une vache. Il s'est évanoui vendredi lorsqu'il a été forcé d'épouser l'animal, dans une cérémonie à laquelle ont assisté une centaine de badauds, piqués par la curiosité.

Comme l'a rapporté le Jakarta Globe plus tôt dans la journée, Ngurah Alit, 18 ans, un jeune chômeur du village côtier de Yeh Embang à Jembrana, a été surpris nu, à l'arrière d'une vache, dans une rizière.

Pour sa défense, Alit a admis avoir agi par bestialité mais a affirmé que la vache, qu'il croyait être une jeune et jolie fille, l'a charmé avec des compliments flatteurs.

Comme le veut le Pecaruan, tradition balinaise, une cérémonie doit être réalisée pour purifier le village de l'acte impie d'un homme s'étant uni vache. Alit a donc été forcé de se marier avec l'animal. Le jeune, cependant - selon Detik.com - est tombé dans les pommes, entouré par les locaux et la police qui tentaient d'empêcher les journalistes d'assister au spectacle.

On ne sait pas s'il est parvenu à dire : "Je le veux"."

L'article raconte aussi que la mère de l'adolescent s'est effondrée pendant la cérémonie, pleurant avec hystérie. Le plus triste de l'histoire, souligne Henry Blodget, c'est qu'au final, la vache a été noyée dans l'océan.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.