jeudi 12 juillet 2012

Nouveau scandale en Belgique : Les anonymous publient une liste de pédophiles


Scandale dans les chaumières Belges: mardi, Anonymous a publié une liste reprenant les données d'environ 500 pédophiles hollandais et belges: IP, adresse, parfois même les noms et prénoms. Au lieu d'applaudir, l'association Child Focus se dit choquée de cette action et rappelle que c'est le job de la police de coincer les pédos. Mais, on savait que la préoccupation de Child Focus n'est pas de lutter contre la pédocriminalité, au contraire, elle la couvre.

L'opération s'appelle #op pedo chat, et visait à traquer les pédos qui se congratulent de leurs tendances sur les nombreux chats dédiés à ces discussions pédos. Le constat est clair: le nombre de ces chats augmente, sans même parler du dark web, où on peut même vendre et acheter les pires films pédos.


Bref, ce coup-ci, les noms, adresses, IP et profils de plusieurs centaines d'amateurs de ces chats sont sur le web: , , , ou encore .

Croyez-le ou pas, Child Focus, l'association mise en place par le pouvoir belge pour canaliser l'indignation populaire après l'affaire Dutroux, n'est pas contente de l'action d'anonymous, et a déclaré: "si des choses illégales se produisent sur des sites de chat, c'est uniquement à la police d'agir". Ce à quoi on a envie de répondre que la poignée de flics censés passer au crible tout le web -et le web caché- n'avancent pas à grand chose, et qu'un coup de main est donc le bienvenu. et de toute manière, les fichiers ont été transmis à la computer crime unit, la poignée de flics chargés de traquer les délits et crimes sur le web. Gageons qu'il ne se passera rien, comme d'habitude.

D'ailleurs, et ça ne surprendra pas ceux qui luttent contre les pédos, les flics ont annoncé "qu’il est possible qu’une enquête approfondie soit menée à l’égard des personnes citées dans lesdits documents, ainsi d’ailleurs que contre les pirates qui les ont mis en ligne", selon l'hebdomadaire belge Le Vif. Certes, c'est illégal d'accéder aux données personnelles des gens, même des pédophiles qui discutent de leurs penchants sur des chats dédiés. Mais il est encore plus illégal de prôner des relations sexuelles avec des mineurs, et de s'échanger des vidéos de viols de mineurs. Encore une fois, la justice a l'intention de défendre... les pédos! On nous explique ainsi que "Le parquet fédéral poursuit son enquête sur Anonymous, et ajoute la dernière publication des hackers au dossier". Cherchez l'erreur...

En fin de journée, on apprenait que les parquets des différentes villes où résident les pédophiles seront chargés de traiter les informations fournies par Anonymous. Autant dire que chaque affaire pourra être étouffée tranquillement, et qu'on ne risque pas d'entendre parler d'arrestations liées à cette liste.

Mais les premières conséquences se font sentir dès aujourd'hui: Hans-Peter Luyckx, un conseiller communal du Vlaams Belang (parti flamand d'extrême droite) à Evere figure sur la liste avec ses coordonnées. Il a été bien cerné par les anonymous qui ont publié de nombreux contacts de Luyckx, ce qui ne lui a pas plu. Du coup, il a affirmé que son adresse a été piratée et aurait porté plainte contre X. En attendant, il a démissionné de son parti, provisoirement dit-on, pour sauvegarder l'image de son parti (rappelons que les élections communales belges ont lieu en octobre).

En plus, le fait de publier les infos concernant ces pédos pourrait les amener à moins se montrer et peut-être, ne sait-on jamais, à avoir honte. Parce qu'aujourd'hui les pédos ne sont pas honteux du tout, au contraire ils revendiquent la "liberté" de sodomiser des enfants.

Parmi les noms de pédos, on a par exemple Ad Van Den berg, leader du parti pédophile hollandais et de l'association Martijn, Frans Gieles, qui passe pour un spécialiste de la pédophilie, ou encore Roderick Muit, autre pédo repéré par le site anti pédos Evil Unveiled. Je recommande d'ailleurs ce site, même s'il n'y a pas encore de fiche sur des pédos français ou belges.
http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/07/11/24683106.html

1 commentaires:

dootjeblauw a dit…

La justice hollandaise a depuis peu interdit le parti pedophile et l'association Martijn. Ils y ont mis le temps !!!

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.