mercredi 1 août 2012

Des Israéliens organisent le boycott des magasins employant des Arabes

 Contrairement au reste du monde, les israéliens disposent du privilège de pratiquer l'apartheid, la ségrégation raciale et le nettoyage ethnique sans que quiconque n'y trouve rien à redire.
 Je rappelle que le boycott des produits israéliens (dont le code barre commence par 729) est interdit par la loi.

Sur plusieurs marchés de Jérusalem tels que ceux de Mahane-Yehuda, Ha'Carmel et Ha'Tikva, des militants israéliens de droite font des repérages pour boycotter les commerces vendant des produits arabes ou employant des Arabes, ou encore tenus par des Arabes. Il s'agit de protéger la race aryenne... euh pardon, juive !
Ils s'apprêtent à distribuer cette semaine, révèle le magazine israélien Walla News, des prospectus aux clients, les appelant à n'acheter que des "produits purement juifs".

Après avoir enquêté pendant plusieurs semaines sur tous les commerces et commerçants de ces marchés, à commencer par celui de Mahane-Yehuda, ils se vantent d'avoir identifié ceux qui doivent être boycottés parce qu'ils sont "soit la propriété d'Arabes, soit parce qu'ils emploient des arabes, soit parce qu'ils vendent des produits qui n'ont pas été exclusivement fabriqués par des juifs".

Ils seront marqués d'un "X" sur un plan du marché qu'ils comptent distribuer à la clientèle.

"Travailler avec des Arabes crée un véritable risque d'assimilation, c'est pourquoi nous encourageons le travail juif", explique Bentzi Gopstein, président de l'association Lehava (pour la prévention de l'assimilation en terre sainte) qui est à l'initiative de ce projet.

"Nous continuons la tradition de Ben Gourion, et nous sommes décidés à renforcer ceux qui n'emploient que des juifs", a-t-il déclaré en expliquant que "des équipes ont été envoyées sur les marchés pour faire un vrai travail de détective et repérer les commerces 100% juifs"

La discrimination est ici claire, nette, mais on n'a vu aucune des officines israéliennes qui s'acharnent en France contre le boycott des produits israéliens - qui n'est pas celui des commerçants juifs ou des produits casher - dénoncer cette grave stigmatisation raciste.
Source : http://on.fb.me/N0rKff
(Traduction de l’hébreu en anglais par Ronnie Barkan)

http://www.europalestine.com/spip.php?article7509

1 commentaires:

Raf a dit…

Encore un relent d'ancien testament

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.