dimanche 12 août 2012

Les T-Shirts odieux des soldats israéliens

Une chose tout à fait normale au pays de l'antéchrist...


Un passage en revue des T-shirts militaires imprimés dans des ateliers, au cours des dernières années : un T-shirt des tireurs d’élite du corps d’infanterie sur lequel il est écrit « Better use Durex » (mieux vaut employer Durex) autour d’un dessin représentant un enfant palestinien mort avec auprès de lui sa mère en larmes et un ours en peluche ; un T-shirt des tireurs d’élite du bataillon Shaked de Givati où l’on voit représenté une Palestinienne enceinte dont le ventre est dans la ligne de mire d’un fusil, avec une inscription qui proclame « 1 shot 2 kills » (1 balle 2 morts) ; un T-shirt marquant la fin d’un autre cours pour tireur d’élite et présentant le dessin d’un bébé palestinien qui devient un enfant combattant puis un homme armé, et cette inscription : « Peu importe comment ça commence, nous y mettrons fin » ; un T-shirt du bataillon Harouv qui proclame que « on n’est pas tranquille tant qu’on n’a pas confirmé la mort [en achevant le blessé] » à côté d’un dessin figurant un samouraï ; etc.
Il existe aussi de nombreux T-shirts porteurs d’un message sexuel flagrant. Ainsi par exemple, ce T-shirt du bataillon Lavie qui présente un soldat se tenant près d’une jeune fille battue, et ces mots écrits : « Évidemment on t’a violée ! ». Sur un autre T-shirt, du bataillon Harouv, on voit une jeune fille appuyée sur une arme évoquant un membre viril et le mot « putains ! ».

Certains dessins et slogans mettent en lumière des faits dont l’armée nie officiellement l’existence, comme le fait de confirmer la mort [en achevant le blessé] ou de viser délibérément des sites religieux, des enfants ou des femmes.

1 : “I balle, 2 morts” Unité de snipers du bataillon Shaked de la Brigade Golani.

2 : “Seul Dieu pardonne” Unité de spécialistes en explosifs du 13ème Bataillon de la Brigade, brevetés en cours de snipers.

3 : “Détruire”

4 : “Plus c’est petit, plus c’est dur” Unité de spécialistes en explosifs du 13ème Bataillon de la Brigade, brevetés en cours de snipers.

5 : “Chaque mère arabe doit savoir que le sort de son fils est entre mes mains” Brigade d’infanterie Givati.

6 : “Nous ne nous reposerons pas tant que nous n’aurons pas tué” Bataillon Harouv de la brigade Kafir.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.