jeudi 9 août 2012

L'incroyable piège de la police politique tchécoslovaque

Cela me rappelle cette série où le héros se faisait poursuivre par des bulles de savon géantes.


La police tchèque enquête sur un subterfuge de "fausse frontière", utilisé par l'ancienne police politique tchécoslovaque (StB) pour enrayer à l'époque communiste le flot d'émigrants vers l'Ouest, a annoncé jeudi un responsable du ministère de l'Intérieur, Pavel Bret. Dans les années 1948-1951, la StB avait mis en place un simulacre de frontière à l'intérieur du pays, avec ses agents déguisés en soldats américains, français ou britanniques, pour tromper ceux qui tentaient de fuir le régime stalinien, a expliqué Pavel Bret, chef d'un bureau d'investigations sur les crimes communistes.


Les fugitifs "obtenaient immédiatement une aide organisée par les agents de la StB qui les faisaient promener dans la région pour les désorienter", a raconté Pavel Bret. Une fois persuadés qu'ils se trouvaient en AllemagneAutriche, ils livraient volontiers aux faux soldats les noms de personnes en Tchécoslovaquie, susceptibles de servir de contacts aux services de renseignements occidentaux. "Beaucoup de ces gens ont ensuite été persécutés et condamnés", a-t-il ajouté. Une fois exploités, les émigrés potentiels, eux, étaient remis entre les mains de vrais gardes-frontière tchécoslovaques.
La plainte d'un historien relance l'enquête

De faux postes frontaliers étaient ainsi aménagés à 50 km des frontières ouest-allemande et autrichienne, mais il en existait un aussi dans une zone militaire non loin de Prague. Le bureau d'investigations sur les crimes de l'ancien régime (1948-1989) s'était déjà intéressé à cette affaire, mais l'a abandonnée pour insuffisance de documents.

http://www.lepoint.fr/monde/la-police-enquete-sur-un-ancien-piege-a-emigrants-tcheques-09-08-2012-1494484_24.php

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.