vendredi 31 août 2012

Rachel Corrie victime du sionisme

Au pays de l'Antéchrist, on a le droit d'écraser des pacifistes avec des bulldozers...


Un tribunal israélien a rejeté la plainte déposée par les parents de la pacifiste américaine Rachel Corrie froidement écrasée par un bulldozer de l'armée israélienne qui avait reçu l'ordre de détruire la maison d'un palestinien.




Il y a quelque chose qui ne va pas en Israël. Et, il est quasiment impossible de dénoncer les dérives d'un État hors-la-loi (qui ne redoute pas de provoquer une terrible guerre en bombardant l'Iran) sans être accusé d'antisémitisme. Mais un texte particulièrement respecté n'est pas avare de critiques à l'encontre du peuple qui est impitoyable envers les Palestiniens et les pacifistes qui tentent de les protéger.


Alec Sander a fait un surprenant travail de recherche. Il écrit :


« Je vais à présent retranscrire des passages d’un livre très connu qui dit des juifs, qu’ils sont :


- un peuple mauvais et déraisonnable.
- Un peuple abruti.
- Un peuple insensé.
- Une nation coupable.
- Un peuple chargé de crimes.
- Une race de malfaiteurs.
- Des enfants vicieux.
- Un peuple qui aime le mal.
- Un peuple qui exècre la justice.
- Peuple qui tort tout ce qui est droit.
- Qui construit Sion dans le sang.
- Des enfants de sorcières.
- Une race adultère
- Une race prostituée
- Des enfants désobéissants.
- Une race menteuse
- Un peuple stupide.
- Des enfants sans cervelle.
- Experts pour faire le mal.
- Des rebelles endurcis.
- Tous des malfaiteurs.
- Des enfants de « putain »
- Des tueurs de Prophètes.
- Des enfants du Diable.


A coups sûr, ce livre d’où proviennent ces passages serait censuré pour propos raciste et antisémite. Mais paradoxalement, ce livre est la Bible. Ces critiques s’adressent à des juifs à un moment donné du passé. Ils ont été critiqués à cause de leur mauvaise conduite, à cause de leur désobéissance. Voici les passages entiers avec les références. A chacun d’aller vérifier.


« Le Seigneur est un rocher protecteur. Il agit de manière parfaite, toutes ces décisions sont légitimes, toujours fidèle, jamais injuste, il est plein de droiture et de vérité. Mais vous, peuple mauvais et déraisonnable, vous avez offensé le Seigneur. Honte à vous ! Vous n’êtes plus ses enfants ! Peuple abruti, peuple insensé, peut-on se conduire ainsi envers lui ? N’est-il pas votre père, votre créateur, celui qui a fait de vous son peuple ? » (Deut. 32, 4-6.)

« Quel malheur, nation coupable, peuple chargé de crimes, race de malfaiteurs, enfants vicieux que vous êtes ! Vous avez abandonné le Seigneur, vous avez dédaigné l’unique vrai Dieu, le Dieu d’Israël, vous lui avez tourné le dos. » (Esaïe 1, 4)



« Vous avez beau faire prière sur prière, je refuse d’écouter, car vos mains sont couvertes de sang. Nettoyez-vous, purifiez-vous, écartez de ma vue vos mauvaises actions, cessez de faire le mal. » (Esaïe 1, 15-16)
« Puis je dis : Écoutez donc, chefs de la maison de Jacob et commandants de la maison d’Israël ! N’est-ce pas à vous de connaître le droit, vous qui haïssez le bien et aimez le mal, qui leur arrachez la peau, et la chair de sur leurs os ! Écoutez donc ceci, chefs de la maison de Jacob et commandants de la maison d’Israël, vous qui exécrez la justice et qui tordez tout ce qui est droit, vous qui construisez Sion avec le sang et Jérusalem avec le crime !
« Ses chefs jugent pour des présents, ses prêtres décident pour un salaire, ses prophètes vaticinent à prix d’argent. Et c’est sur Yahvé qu’ils s’appuient ! Ils disent : " Yahvé n’est-il pas au milieu de nous ? Le malheur ne tombera pas sur nous. » (Livre de Michée, chapitre 3)

« Embouche la trompette ! Comme un aigle, le malheur fond sur la maison de Yahvé. Car ils ont transgressé mon alliance et ont été infidèles à ma Loi. » (Osée 8 ,1)

« Approchez ici, vous autres, enfants de sorcière, race adultère et prostituée ! De qui vous moquez-vous ? A qui faites vous des grimaces et tirez-la langue ? N’est-il pas vrai que vous êtes des enfants désobéissants, une race menteuse ? » (Esaïe 57, 3-4)

« Mon peuple est stupide, il m’ignore, dit le Seigneur d’Israël. Ce sont des enfants sans cervelle, ils ne comprennent rien. Ils ne sont experts que pour mal faire. Mais pour ce qui est de bien faire, ils n’y comprennent rien. » (Jérémie 4, 22)

« Ce sont tous des rebelles endurcis, des calomniateurs, durs comme le bronze ou le fer, ce sont tous des malfaiteurs. » (Jérémie 6, 28).

« Accusez Israël, votre mère, ne vous en privez-pas, dit le Seigneur, car elle n’est plus ma femme et je ne suis plus son mari. Qu’elle ôte de son visage les marques de sa prostitution ! Qu’elle enlève d’entre ses seins les signes de son adultère. Sinon je la mettrai toute nue, dans l’état où elle était au jour de sa naissance !... Je n’aime pas ses enfants : ce sont des enfants de prostituée, car leur mère s’est prostituée, celle qui les a mis au monde s’est conduite honteusement. » (Osée 2, 4-7)

« Que n'ai-je au désert une cabane de voyageurs ! J'abandonnerais mon peuple et m'en irais loin d'eux ; car ce sont tous des adultères, c'est une troupe de perfides. » (Jérémie 9, 2)

« Leur langue est un trait meurtrier qui profère le mensonge ; chacun a la paix dans la bouche avec son prochain, mais au-dedans il lui dresse des embûches.
Ne les punirais-je pas pour ces choses-là, dit l'Éternel ? Mon âme ne se vengerait-elle pas d'une telle nation ? » (Jérémie 9, 8)

« L'Éternel a dit : C'est parce qu'ils ont abandonné ma loi, que j'avais mise devant eux, et qu'ils n'ont pas écouté ma voix et ne l'ont pas suivie. Mais qu'ils ont suivi la dureté de leur cœur et les Baals, comme leurs pères. C'est pourquoi, ainsi a dit l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël : Voici, je vais nourrir ce peuple d'absinthe, et je lui ferai boire des eaux empoisonnées. Et je les disperserai parmi des nations qu'ils n'ont connues, ni eux ni leurs pères ; et j'enverrai après eux l'épée, jusqu'à ce que je les aie consumés. » (Jérémie 9, 13-16) [...]

« J’avais l’intention de les détruire (les juifs) complètement et d’effacer tout souvenir d’eux de la Terre. Mais j’ai eu peur que leurs ennemis se moquent de moi, en imaginant avoir accompli eux-même cet exploit, en pensant que je n’y suis pour rien. » (Deutéronome 32, 27.)


Il est inutile de rapporter les critiques contre les juifs que Sander relève dans le Nouveau Testament et le Coran. Ces textes sont révérés par les adeptes de religions rivales à celle des juifs et sont donc considérés comme partiaux.

Alec Sander

Lire en ligne "Tous victimes d'une mascarade organisée ou le Saint Empire" :

http://fr.scribd.com/doc/53247109/Le-Saint-Empire
http://bouddhanar.blogspot.com/2012/08/rachel-corrie-victime-du-sionisme.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.