dimanche 4 novembre 2012

1,5 millions de dollars d'amende pour du porno

S'il paye pas,  il finira en prison et ça risque de lui faire mal.


Depuis 2006, Kywan Fisher payait un abonnement mensuel afin d’avoir accès aux services de Flava Works, une société américaine spécialisée dans le porno gay. Seulement, l’intéressé ne s’est pas contenté de regarder ses vidéos après les avoir téléchargées. Il en a aussi mis des copies à disposition sur les réseaux peer-to-peer.
Problème : grâce à un code d’identification intégré aux vidéos, Flava Works est arrivée à remonter jusqu’à Kywan Fisher, et décide alors d’engager des poursuites à son encontre en 2011. La société a effectivement expliqué aux juges de l’Illinois qu’elle disposait d’un « logiciel assignant un code crypté unique » à chacun de ses clients, lequel était ensuite incorporé aux films téléchargés depuis son site Internet. Pour le cas précis de Kywan Fisher, ce code était « xvyynuxl ». Autrement dit, il ne s’agissait pas d’un flashage d’adresse IP, comme c’est régulièrement le cas lorsque des poursuites sont engagées contre des personnes accusées de téléchargement illégal.
Un traçage du client, non le flashage d'une adresse IP
L’industriel du X accusait ainsi Kywan Fisher d’avoir copié et distribué dix œuvres protégées, et ce sans son autorisation. Flava Works a d’ailleurs souligné devant les juges que ceci était expressément interdit par ses conditions générales d’utilisation, auxquelles avait consenti Fisher en souscrivant à ses services. La société américaine a dès lors fortement insisté sur le caractère intentionnel des infractions de l’accusé, mais aussi sur le fait que les films en question avaient été téléchargés 3 449 fois sur les réseaux P2P. Elle réclamait en conséquence un dédommagement de 150 000 dollars par oeuvre, soit 1 500 000 dollars pour les dix films.

Mardi, le juge John Lee a décidé d’accéder aux requêtes de Flava Works, visiblement face aux lacunes de la défense et à l’absence de l’accusé lors du procès. « Compte tenu des éléments soumis par le plaignant et au regard de l’absence de toute objection par la défense, les demandes (...) du plaignant sont accordées » a annoncé le magistrat selon TorrentFreak, sanctionnant dès lors Kywan Fisher a verser 1,5 million de dollars à Flava Works. Nos confrères soulignent ainsi une décision record pour ce type d'affaire, notamment en ce que c’est la première fois qu’un juge décide d’octroyer le montant d’indemnités maximal prévu par la loi.

http://www.pcinpact.com/news/75005-usa-15-millions-dollars-pour-partage-dix-films-pornos-en-p2p.htm

2 commentaires:

Poids Plume a dit…

Bonjour Rorschach,

Pour rester dans le thème, j'ai récemment découvert ça par hasard:

http://www.leboncoin.fr/montres_bijoux/169178241.htm?ca=12_s

Et en faisant des recherches, il se trouve que parmi la collection de ces bracelets très à la mode auprès des jeunes actuellement, il y a réellement une gamme de bracelets mimant des positions plus qu'évocatrices. Je te laisse en juger par toi-même:

http://ficdn.fashionindie.com/wp-content/uploads/2010/10/kama1.png

http://image.dhgate.com/upload/201010/45/ff80808122ac346e0122ac72b3664547/productimg1286983375210.jpg

http://the17thman.typepad.com/.a/6a00d8341c6c5753ef0133f5500aa5970b-500wi


Voilà. Apparemment il y a une autre collection où chaque couleur de bracelet mime une activité différente, du simple câlin à la fellation en passant par le baiser, de la couleur la plus claire à la plus foncée, le noir étant réservé à l'acte sexuel. Ça servirait dans des jeux entre jeunes, type gage ou vérité.

Rorschach a dit…

Des jeunes ou plutôt des enfants ? Il y a la femme à Mickey sur l'une des photos :(

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.