vendredi 2 novembre 2012

La nouvelle tendance du moment : le lancer de chats

Quand l'art dégénéré se résume à une vulgaire provocation.



Après le controversé lancer de nains, place au non moins contesté lancer de chats ! Le plasticien flamand Jan Fabre, adepte de la provocation, est au cœur d'une polémique à la suite d'une performance montrant un "lancer de chats" dans l'hôtel de ville d'Anvers.



Une vidéo montre "l'expérience artistique" : plusieurs personnes sont filmées en train de lancer des chats en l'air, dont certains retombent lourdement sur les marches de l'administration, rapportent vendredi des médias belges.

Jan Fabre, qui a été physiquement agressé après la performance et est sous protection policière, s'est excusé publiquement. "Je regrette vivement que ces chats soient mal retombés. Je veux m'excuser auprès des amis des chats. Ce n'était pas mon intention de blesser ou faire mal aux chats. Les chats vont bien", a-t-il dit à la télévision publique néerlandophone VRT.

Mais il a aussi minimisé l'incident dans une seconde interview à la RTBF – équivalent francophone de la VRT. "J'ai l'impression qu'on a voulu faire du sensationnalisme et que c'est exagéré." La municipalité d'Anvers avait autorisé le tournage dans l'hôtel de ville d'un film français consacré à la carrière de Jan Fabre, sans savoir que le lancer de chats serait au programme, explique la chaîne de télévision sur son site Internet.

L'échevin – l'adjoint au maire – chargé du bien-être animal, Luc Bungeneers, a déposé plainte, de même que l'association de défense des animaux Gaïa. L'affaire a pris un tour politique inattendu : c'est en effet la municipalité socialiste sortante qui a autorisé le tournage, et l'élu qui a porté plainte est membre du parti nationaliste flamand N-VA, vainqueur des élections communales d'octobre.

Du concours de masturbation aux pièces évoquant l'urine
Internationalement reconnu, l'artiste a fait de la provocation son fonds de commerce. Il a déjà créé une performance montrant un concours de masturbation. Il avait acquis une certaine notoriété en France en 2005 au Festival d'Avignon, avec des pièces évoquant le sang et l'urine. Il a depuis été "artiste invité" au Louvre.

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/11/02/chat-beurre-le-lancer-de-chats-de-lartiste-jean-favre-fait-polemique/


5 commentaires:

Zangao a dit…

Le vulgaire et le décadent comme phares d'une civilisation moribonde....

Woodhey Dyolf a dit…

Pois chiches et amusements neuronaux extrêmes, ou comment la créature Homo sapiens sapiens s’adonnent à des passe temps créatifs, enjoués, c’est du « Sucktainment »...

Ampipeline a dit…

Je me ferai bien un petit lancer de plasticien...

ezekiel a dit…

la franchement vaut mieux pas que je me retrouve en face de ces fils de flûte !!!

ça me rend vraiment con de voir des choses comme ça !

Tomla a dit…

L'involution dans toute sa splendeur.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.