jeudi 8 novembre 2012

Pornocratie : Un tiers des américains seraient préts à accépter une fouille anale afin de pouvoir prendre l'avion.

La guerre au térrorisme, ils l'ont voulue, ils l'ont eue...

 
Un nouveau sondage commandé par Infowars et menée par Harris Interactive révéle que près d'un tiers des adultes américains accepteraient une "inspection anale" pour pouvoir prendre l'avion, en outre une majorité d'Américains pensent également qu'une loi qui rendrait illégal le fait de désobéir à un agent de la TSA dans un lieu public serait raisonnable.

Ces résultats choquants résument assez bien le niveau indignité que les américains sont prêts à tolérer pour pouvoir voyager.

Ils mettent également en évidence comment la réputation de la TSA est restée pratiquement inchangée malgré une série de scandales et des critiques généralisées de la part de nombr personnalités publiques.

Néanmoins d'un autre côté, le sondage fournit de bonnes nouvelles pour ceux qui s'intéressent à la façon dont les libertés sont en train de disparaître au nom de la guerre au terrorisme. Par exemple, une nette majorité (65%) des adultes américains estime que la politique de palpation de la TSA qui, dans certains cas peut impliquer de toucher les organes génitaux  n'est pas acceptable.

L'enquête a été réalisée en ligne par Harris Interactive pour le compte de Infowars du 5 au 7 Novembre avec un panel de 2 059 adultes américains.





Ces américains se sont tout d'abord vus poser la question suivante :

"Étant donné les récents rapports concernant la menace posée par des terroristes qui envisagent d'implanter des bombes à l'intérieur de leur propre corps, le cas échéant, seriez-vous de subir une fouille des cavités  corporelles pour pouvoir prendre l'avion ? "
Au total, 30% des adultes américains ont déclaré qu'ils seraient «prêts» ou «assez volontaires» pour accepter une telle fouille corporelle. 57% serait "complètement" ou "assez réticents" à l'idée de s'y soumettre et 13% ont répondu "ne sait pas".

Bien que la définition exacte n'a pas été détaillée dans la question, étant donné que le terme « fouille corporelle » se réfère à la recherche la plus envahissante possible, celle qui est normalement effectuée sur les détenus dangereux avant qu'ils aillent en prison, le fait que près d'un tiers des adultes américains serait préts à se soumettre à une telle invasion de leur intimité  seulement pour pouvoir prendre l'avion est étonnant.

Ceux qui s'intéressent à la quantité de pouvoir qui a été concentrée dans les mains des travailleurs du CST, qui sont après tout des employés fédéraux et non des policiers, seraient également perturbés quand aux réponses fournies à la question suivante  :

De combien raisonnable ou déraisonnable estimez vous l'idée que les voyageurs doivent être contraints par la loi d'obéir à tout ordre donné par un agent de la TSA à l'intérieur d'un aéroport ou de tout autre espace public compte tenu de la menace posée par des terroristes ?

Au total, 57% des adultes américains ont déclaré que ce serait « totalement » ou « plutôt raisonnable ». Une minorité de 43% a affirmé que l'adoption d'une loi qui rendrait obligatoire l'obéissance totale à un agent de la TSA serait "complètement " ou " plutôt déraisonnable ". Sur ce chiffre, seulement 16% pensaient qu'elle serait " totalement déraisonnable ".

Surprenant étant donné de leur méfiance traditionnelle du gouvernement, 60% des républicains l'ont jugé raisonnable par rapport à 64% des Démocrates et 46% des indépendants.

Nous avons récemment mis en évidence le fait que dès 2008, le Department of Homeland Security avait sérieusement envisagé l'idée de faire porter aux voyageurs des bracelets tasers qui peuvent être activés afin de neutraliser des «terroristes». En référence à ce projet, l'enquête a posé ensuite cette question :

En 2008, le Department of Homeland Security a exprimé un intérêt à porter des bracelets tasers qui permettent de pister les voyageurs dans l'aéroport ainsi que de neutraliser des terroristes potentiels le cas échéant, seriez-vous préts à accépter de porter un tel bracelet afin de prendre l'avion ?

35% des adultes américains serait "complètement " ou " d'assez bonne volonté " à l'idée de porter ce bracelet. Comparativement 52% seraient "complètement" ou " assez réticents ". Les Républicains étant plus susceptibles de l'accépter que les démocrates dans la proportion de 41% contre 34%.



A propos des histoires concernant des agents de la TSA touchant les organes génitaux dans le cadre des procédures de palpation pour ceux qui n'ont pas opté pour les scanners corporels, le sondage a posé la question suivante :

Dans certains cas, la plus invasive des procédures de la TSA inclue désormais que les agents touchent la région génitale des voyageurs à travers leurs vêtements. A combien estimez vous celle ci comme acceptable ou non, compte tenu de la menace potentielle majeure posée par les terroristes ?


En dépit du fait que cette politique soit déjà en cours dans certains cas,  65% des adultes américains a trouvé que le fait que les employés de la TSA touchent les organes génitaux était "complètement" ou "assez inacceptable". Une autre tranche de 35% des adultes américains a trouvé cela "tout à fait " ou "plutôt acceptable". Plus de républicains que démocrates (12% contre 9%) étaient susceptibles de trouver cela "tout à fait acceptable".

Interrogés pour savoir comment la TSA effectuait ses fonctions de contrôle dans les aéroports américains, 77% des adultes américains ont déclaré l'agence fédérale faisait un travail excellent, bon ou passable. 23% des adultes américains ont affirmé penser que la TSA faisait un travail pas très bon ou  mauvais.
Malgré une couverture médiatique négative soutenue des activités de l'agence, dans cette derniére catégorie, seulement 9% du total pensait que la TSA éffectuait un " mauvais travail ".

Plus de démocrates que de républicains (84% contre 73%) ont répondu qu'ils pensaient que la TSA faisait un travail excellent, bon ou passable.

Les résultats de ce sondage soulignent à nouveau combien il reste d'américains ignorants de leurs droits dans les aéroports et les autres centres de transport où les agents de la TSA sont présents. Les résultats indiquent aussi clairement qu'une partie importante des Américains, environ un sur trois, sont prêts à tolérer n'importe quelle indignité au nom de leur sécurité.

http://www.infowars.com/poll-nearly-one-third-of-americans-would-accept-tsa-body-cavity-search-in-order-to-fly/


 Traduction :
http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/

10 commentaires:

Anatole Patachon a dit…

Serai-ce à dire que 30% des Américains ont des tendances homosexuelles ?
Il n'y a que cette catégorie de gens qui peut accepter sans réticences ce genre de pratiques.

Zangao a dit…

Pourquoi homosexuel ? la sodomien'est pas qu'une pratique homo.......

Woodhey Dyolf a dit…

C’est bien dans la logique d’une société « sanitaire » un peu comme THX 1138 (George Lucas, tiens on y reviens...) j’imagine des annonces audio comme des recommandations répétées dans ses lieux de transport (gares, aéroports..) tels que : « Attention, attention, toute approche corporelle excédant le temps recommandé se verra sanctionnée » ... « Respectez le temps de prévenance, des aires sont à votre disposition.. » ou « Contrôle en cours,gardez votre calme....contrôle en cours ....etc... » tout un univers à la Huxley...

Rorschach a dit…

@ Woodhey Dyolf

C'est fait, il y a des exercices surréalistes de la TSA ou on annonce par haut parleur aux passagers qu'ils ne doivent rester sans bouger, ni faire un pas.

Anatole Patachon a dit…

@Zangao: Certes, c'est une pratique qui ne leur est pas réservée. Mais peu d'hétéros accepteraient de se faire enfiler un doigt ganté masculin dans l'oigne, tandis que beaucoup d'homos sont toujours en quête de partenaires et d'expériences sordides.

DaNRuSH a dit…

Ouf Anatole c'est le festival du préjugé qui est déjà commencé ?!?

Zangao a dit…

Analtole tu déconnes !

Anatole Patachon a dit…

Non non non, sans préjugés!

Imaginons un type hétéro qui aime pratiquer la sodomie: En général, il ne la tolère que dans le rôle dominant, me gourai-je ?

Je veux dire qu'il n'apprécierait que moyennement que bobonne lui enfile un instrument en caoutchouc dans le popotin.

Ce n'est pas le cas des homosexuels par définition,qui se prennent pour des filles sans en avoir les attributs, et sont contraints de se servir d'ersatz pour assouvir leurs pulsions contre nature.
L'ersatz étant en l'occurrence un vulgaire anus.

Ainsi, je crois ne pas me tromper en déduisant que si des bonhommes acceptent le principe de se soumettre à une "exploration de leurs cavités" avant de prendre l'avion, il ne peut s'agir que d'homosexuels rompus à cette pratique.

Et pour en revenir à mon observation très personnelle que beaucoup d'homos sont toujours en quête de partenaires et d'expériences sordides, elle n'engage que moi bien sûr, mais c'est la conclusion à laquelle je suis, bêtement je m'en excuse, arrivé en constatant le comportement de beaucoup d'entre eux, qui tranche singulièrement avec celui des couples d'amoureux "classiques".

Zangao a dit…

Tu as en partie raison, peu d'hétéros sont prêts a se faire défoncer dans une back room, peu aussi ont besoin de se faire retendre le sphincter chirurgicalement......... Ce qui n'est pas si rare chez les homos. Mais de la a se faire fister par la TSA............

Anatole Patachon a dit…

Bon, soit.
Mais si alors les Homos non plus n'accepteraient pas de se faire tringler par citoyenneté, malgré leurs prédispositions naturelles, qui sont donc ces 30% d'Américains ?!

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.