lundi 4 février 2013

L'eau de robinet de Fukushima City est saine et délicieuse alors buvez en !


C'est la dernière dans l'effort non-stop par les habitants de Fukushima depuis le 11 mars 2011 pour dire avec insistance que tout n'est que rumeurs sans fondement, qu'il n'y a pas de matériaux radioactifs et que les habitants sont blessés par de telles rumeurs. Pour prouver que ce sont des rumeurs sans fondement, ils mettent l'eau du robinet de Fukushima City en bouteille et vous la vendent.

Presque deux ans après l'accident, leur pays contaminé radioactivement par l'accident de la centrale n'a visiblement pas sombré pour la plupart des habitants qui continuent de vivre dans la préfecture. Et au point où on en est, il ne semble pas qu'il sombrera, même d'un millimètre.

D'après le Fukushima Minyu, journal local de Fukushima (1er février 2013) :


''Saine et délicieuse'', la promotion de l'eau du robinet en bouteille de Fukushima City

Le département municipal de l'eau de Fukushima City s'est embarqué dans une campagne de relations publiques pour attirer l'attention sur sa sécurité en mettant en bouteilles plastique ''l'eau de Fukushima''. Il demande aux organisateurs qui prévoient des conférences et manifestations dans la ville d'utiliser ces bouteilles d'eau pour que les gens puissent boire de l'eau sans danger à Fukushima. Ils espèrent éradiquer les rumeurs sans fondement provenant de l'accident de la centrale.

''L'eau de Fukushima'' est de l'eau du robinet provenant de la ville. Elle a commencé à être vendue en 2008 pour la promotion du tourisme. L'étiquette de la bouteille a été mise à jour l'année dernière avec une image représentant Hanami-yama, destination touristique populaire (avec les cerisiers en fleurs au printemps). Les matériaux radioactifs sont mesurés et les bouteilles ont des autocollants qui disent ND, ''Non détectés'', indiquant qu'il n'y a eu aucun matériau radioactif détecté, pour renforcer la sécurité.

Après le 11 mars 2011, il y a eu des conférences avec beaucoup de gens venant de l'extérieur de la préfecture. ''Si nous pouvions faire boire notre eau à ces gens, nous pourrions éradiquer les rumeurs sans fondement.'' Le département d'eau de la ville a commencé à demandé à des sociétés et à des groupes qui ont organisé ces conférences et manifestations s'ils voulaient se servir des bouteilles avec l'eau de la ville. Ils dit qu'ils obtiennent d'excellentes critiques.

Les officiels du département de l'eau disent, ''L'eau du robinet de Fukushima provient de la rivière Surikamigawa et elle est délicieuse. La sécurité est amplement assurée, alors s'il vous plaît, buvez-en.'' Une bouteille d'eau de 500 ml est vendue 100 yens (taxes comprises). Passez commande à l'avance.

La limite de détection des tests de Fukushima City est de 1 becquerel/kg. Avant l'accident, le gouvernement japonais faisait un contrôle routinier des matériaux radioactifs de l'environnement. Pour l'eau du robinet, la limite de détection varie de 0,074 à 0,185 millibecquerel/litre dans le cas de la préfecture de Fukushima (selon les données du centre d'analyses chimiques japonais). Notez l'unité : le millibecquerel, un millième de becquerel.


Je me rappelle avec tendresse du copain de Goshi Hosono qui avait bu de l'eau traitée de la centrale de Fukushima pour démontrer que l'eau était saine après un traitement élaboré. Iode et césium étaient ND, mais l'eau était pleine de tritium.



4 commentaires:

crash2012 a dit…

Et sinon " pour de faux " ^_ ^ elle est comment cette eau ? 0_o

Rorschach a dit…

Pétillante ou plutôt crépitante si on la met à côté d'un compteur geiger ;)

SILVER LORD a dit…

bonsoir rorschash je suis depuis pas mal de temps ton blog et je te remercie de nous donner toutes ces infos je sais combien ca prend de temps pour mettre de l info de qualite voila cetait un petit clin d oeil et bonne continuation! :)

Rorschach a dit…

Merci !

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.