samedi 27 avril 2013

Il y a 20 ans le massacre de Waco...

Imaginez des tanks écrasant les membres d'une communauté qui vivaient pacifiquement depuis 1935. Imaginez un enfer de flammes dévorant les survivants, hommes, femmes, enfants et bébés. Voilà à quoi ressemblait le massacre de Waco ordonné par Bill Clinton en 1993. Malheureusement à l'époque personne ne songeait à contester la version officielle de l'une des pires tuerie jamais orchestrées par le gouvernement américain. 20 ans après, il est encore temps de revenir sur cette sordide affaire.


Pourquoi certains faits ne sont-ils par parvenus jusqu'à nous ? Ce que l'Amérique sait déjà et que nous n'avons pas eu l'occasion d'entendre.

Aujourd'hui, par le biais de la télévision et d'une "information" devenue, de manière générale, de plus en plus superficielle et tendancieuse, de nombreuses personnes continuent de penser que David Koresh, le leader de la communauté des Davidiens, est responsable de la mort des 80 hommes, femmes et enfants, dont 74 décédés dans le terrifiant brasier de leur résidence le 19 avril 1993.

Cette accusation, comme d'autres qui l'ont suivie, est pour le moins extrêmement incomplète sinon tout à fait mensongère.

L''origine de l'assaut et du siège de 51 jours de la résidence du Mont Carmel près de Waco dans le Texas est une accusation de possession illégale d’armes par certains membres de la communauté. Ce prétexte a été reconnu comme fallacieux. Les armes étaient détenues légalement (Il faut replacer cette réalité dans le contexte des Etats-Unis où des millions de citoyens possèdent légalement des armes). Le shérif n’avait d’ailleurs relevé aucune illégalité après ses investigations et David Koresh avait lui-même officiellement proposé une nouvelle inspection des armes six mois avant le raid. Personne n'avait alors répondu à sa proposition.

Le 28 février 1993, premier jour du raid des ATF (Alcool, Tobacco and Firearms). David Koresh apparut à la porte d’entrée de la résidence, sans arme, afin de répondre à la demande de perquisition et au mandat d'arrêt à son nom. Et, devant les armes des agents pointées sur lui, il demanda : « Discutons ! Il y a des femmes et des enfants ici ! » (ces propos ont été rapportés par les deux bords par la suite).

Les agents des ATF, qui avaient été copieusement prévenus des "dangers de la secte", ont alors paniqué (certains pensent qu'ils ont reçu l'ordre d'agir ainsi). Ils tirèrent aussitôt, blessant David Koresh et blessant mortellement son beau-père, également sans arme, qui se tenait derrière lui et qui mourut un peu plus tard dans la journée. (Plusieurs chiens appartenant à la communauté avaient été abattus quelques instants plus tôt parce qu'ils gênaient la visibilité des tireurs !).

C'est ainsi que débute l’histoire de personnes sans histoire qui, jusqu'à cet assaut, n'avaient pas enfreint la loi, même si elles voyaient le monde un peu différemment du commun des mortels, et qui ont finalement, du point de vue de beaucoup aujourd'hui, été assassinées et brûlées vives par des agents sous autorité du gouvernement des États-Unis. Il est important de comprendre que ce point de vue n'est pas celui du CICNS mais de la majorité des américains aujourd'hui. Le siège de Waco a été de notoriété publique américaine un tragique et scandaleux fiasco.

Un siège de 51 jours commença après cette fusillade des ATF, le 28 février.

Le FBI et l’armée américaine prirent le relais des ATF après l’échec et la "panique" de ces derniers.

David Koresh replié à l'intérieur après les tirs, ainsi qu'une centaine de membres de la communauté craignant pour leur vie (six d'entre eux avaient été abattus dans la fusillade, dont certains par des tirs d'hélicoptère à travers le toit de la résidence), les autorités utilisèrent toutes sortes de techniques psychologiques pour parvenir à leurs fins, comme la privation de sommeil des occupants de la résidence par la diffusion ininterrompue de cris de lapins que l’on égorge, de bruits d’avion et de hurlements de bébés (sic). Des projecteurs éclairaient le bâtiment 24h sur 24. Les chars faisaient mine de charger régulièrement, s’arrêtant brutalement à quelques mètres de la résidence pour reculer et recommencer plus tard. Des hélicoptères avec des mitrailleuses montées sur les flancs survolaient les lieux en permanence (Il fut révélé par la suite que les ATF avaient obtenus le soutien des hélicoptères en faisant une fausse déclaration, ce genre d'équipement de guerre n'étant utilisé que dans les affaires de trafic de drogues).

La raison pour laquelle les Davidiens ne se sont pas rendus aux autorités peut sembler étrange au premier abord mais elle est simple : sachant que lui et tous les membres de la communauté pouvaient à nouveau se faire tirer dessus ou qu'ils seraient mis en prison (le mandat d'arrêt reposait sur des faits erronés et a longuement été critiqué par la suite), David Koresh, qui écrivait un commentaire sur la signification biblique des «sept sceaux» demandait à terminer ce travail commencé quelques années auparavant. David Koresh a ainsi tenté de négocier pendant 51 jours, affirmant qu’il se rendrait aux autorités si elles lui laissaient le temps de finir son travail, qui, selon sa conviction, était l’œuvre de sa vie.

Il ne termina, en fait, jamais ce travail.

David Koresh a alors fait parvenir une vidéo, filmée à l'intérieur de la résidence pendant l'assaut afin de démontrer que personne n'y était retenu contre sa volonté et que les enfants étaient très bien traités. Le FBI décida de ne pas montrer ces images au grand public, jugeant qu'elles « attireraient la sympathie du public et qu'ils seraient obligés d'interrompre l'assaut »...

L'existence de cette vidéo ne fut révélée que deux mois après la catastrophe qui allait avoir lieu (elle peut être téléchargée ici, ainsi qu'un reportage sur la tragédie ici, les deux vidéos sont en Anglais et en noir et blanc).

Malgré cette proposition, l’assaut final eut lieu à l’aube du 19 avril 1993, conduisant à la mort de 74 Davidiens et la destruction totale de leur résidence. Aux yeux des témoins, l'assaut ressemblait à une attaque au napalm comme celles que l’armée américaine avait menées au Vietnam (Un des pilotes d'hélicoptère était d'ailleurs un vétéran du Vietnam).

Les chars d’assauts percèrent des trous dans les bâtiments et, selon les propres mots du FBI : « injectèrent des quantités massives de gaz lacrymogène de type CS » (très inflammable et fatal pour des enfants sans masque à gaz). Les tanks (dont plusieurs Bradley's et deux énormes M1 Abrams, utilisés en temps de guerre. La législation américaine interdit pourtant à l'armée de fournir du matériel ou d'intervenir dans une action policière) démolirent certaines parties du bâtiment pour créer des tunnels et permettre ainsi à des courants d’air de se former afin de faire circuler le gaz dans la résidence. Des parties entières du bâtiment furent renversées par les tanks écrasant plusieurs membres de la communauté, dont des enfants, dès les premières minutes de l'assaut

Vers midi, ce même jour, personne n'était sorti et le feu se déclencha soudainement.

Les chars ont renversé les lampes à pétrole que la communauté utilisait nuit et jour depuis les coupures d'électricité. Le gaz prit feu et les flammes se propagèrent à grande vitesse dans les lieux à cause des courants d’air.

Le brasier était terrifiant. 74 personnes y moururent carbonisées, incluant 12 enfants de moins de cinq ans, dont deux enfants de Koresh. Les forces de l'ordre et les pompiers sur place ne tentèrent à aucun moment de maîtriser l'incendie.

A la fin du brasier, les ATF célébrèrent joyeusement leur succès en dressant leur drapeau sur les décombres.

Il semble aujourd'hui que le FBI ait tout fait (par lassitude ou à la suite de consignes ?) pour que les négociations n’aboutissent pas et pour empêcher les Davidiens de sortir de la résidence. Leur but était de détruire les lieux et tout ce qu’ils contenaient (après l’assaut, la résidence a été rasée entièrement le 12 mai 1993 par les ATF. Une action critiquée de tous bords mais qui a en tous cas permis d'effacer toute trace de leurs méfaits), même si cela impliquait le massacre de dizaines d’hommes, femmes et enfants.

http://www.sectes-infos.net/Waco.htm

9 commentaires:

gemacx a dit…

Rorschach est-ce que tu as déjà entendu parler de ce monument en Géorgie ?
http://endoftheamericandream.com/wp-content/uploads/2012/05/Georgia-Guidestones-English-460x937.jpg

Et ces tableaux au siège de la Banque Mondiale ?
http://www.economicpolicyjournal.com/2012/05/creepy-one-world-artwork-at-world-bank.html

Apprenti Sage a dit…

Salut.
Wé gemacx, le sujet est présent ici:
http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2012/01/le-stonehenge-americain-inscriptions.html

Si le sujet t'intéresse il y a aussi les peintures de l'aéroport de Denver, qui sont très très troublantes, d'événements à venir dans un futur plus ou moins proches (puisque le temps est relatif :p).
Et aussi d'autres peintures troublantes dans une autre banque internationale, mais j'ai un trou de mémoire. Je crois qu'un sujet a été posté il y a peu sur ce blog d'ailleurs

gemacx a dit…

@Apprenti Sage
Ok merci.

Tomla a dit…

La vengeance sera terrible.

Rorschach a dit…

@ gemacx
Les tableaux des grandes banques servent parfois à montrer le plan des mondialiste en plein jour.

Maintenant on sait qu'aprés la réseve fédérale il y aura la réserve internationale qui émettra une monnaie mondiale.

Rorschach a dit…

Le massacre de Wako selon la série "Family Guy" :

http://www.youtube.com/watch?v=JZ0RhB3BXF8

Skeptikos Evlavis a dit…

Comme quoi, quand ça les arrange, les autorités américaines passent outre leurs lois et règlements pour agir avec une violence inouïe !
Je viens de retrouver aussi un article très intéressant sur la liste des possibles Camps FEMA et les Executive orders louches qui n'attendent qu'une signature du Président pour entrer en vigueur (l'histoire de la guillotine est plus sujet à réticence car j'ai fait mes recherches et il peut s'agir d'un surnom pour une munition ou une pièce d'armement).
Mais je voulais vous passer ce lien car c'est du costaud :

http://beforeitsnews.com/alternative/2013/02/why-does-the-us-government-need-30000-guillotines-and-over-600-million-rounds-of-hollow-point-bullets-2577632.html

Skeptikos Evlavis a dit…

J'ai aussi trouvé ce témoignage (j'espère que vous lisez l'anglais). Evidemment, je n'ai pas de certitude que ce qui y est dit soit vrai, mais ça a l'air réel...

http://americanholocaustcoming.blogspot.be/2012/04/us-army-staff-sergeant.html

Alain a dit…

Est ce que cela a un certain rapport avec cela ? :
1 - Marie-Laforet dit la vérité sur les illuminatis les franc- maçons etc

http://www.youtube.com/watch?v=O3KuSJvx1JY

2 - Marie-Laforet revient sur son entrevue traquenard chez T. Ardisson

http://www.youtube.com/watch?v=ba0E0svBVPc

3 - Les explications d’Antoine Schuller

http://www.youtube.com/watch?v=DLqe8mGFXCs

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.