lundi 6 mai 2013

Le féminisme, une idéologie occulte lesbienne qui nie les différences des genres sexuels


Au printemps, les pensées d’un jeune homme se tournent vers l’amour, il en est de même d’une jeune femme.

Comme de belles jonquilles émergeant d’un tas de feuilles mortes, les jolies jeunes femmes sont soudainement en évidence dans les rues avoisinantes. Elles sont la plupart du temps seules et me paraissent confuses. Elles veulent l’approbation des hommes mais on leur dit qu’ils sont méchants. Leur instinct leur dit : marie toi et fais des enfants ; mais la société leur dit que les enfants sont un fardeau : « trouves-toi une carrière à la place ».

Si je pouvais parler à ces jeunes femmes, je leur dirais ceci :

Vous avez été trahies par la société qui a embrassé le côté obscur. Le féminisme, une idéologie occulte et lesbienne qui nie les différences des genres sexuels, est un poison pour les femmes. Il a détruit les choses que vous souhaitez et dont vous avez le plus besoin, c’est à dire l’amour, la galanterie et le mariage.

Les jeunes hommes ne pensent plus à gagner votre amitié et votre amour. Ils n’ont plus besoin de se marier ou de s’engager pour avoir des relations sexuelles. Si vous ne couchez pas, une autre le fera. Plus de rendez-vous. Plus de fleurs, de diners, de dance ni de séance de cinéma.

On s’enivre, on baise et « au revoir ».

« Les droits des femmes », en effet.

Le féminisme ne fut pas un phénomène social spontané. Il fut le produit de l’ingénierie sociale planifiée par l’élite, c’est à dire une modification du comportement orchestrée par les médias de masse, le gouvernement et le système éducatif. Il fut entièrement sponsorisé par les banquiers centraux Illuminati (satanistes) de manière à faire en sorte que les femmes poursuivent une carrière à la place de fonder une famille.

Le producteur de film Aaron Russo fut mis au courant de cela par un membre de la famille Rockefeller (regardez cette vidéo). Leur but est de saper la famille en tant que principale institution sociale pour que les gens soient dépendants du gouvernement et des grandes sociétés.

Cela fait partie d’un large plan pour établir un gouvernement mondial totalitaire en dynamitant les quatre piliers de notre identité humaine : la race, la religion, la nation et la famille. La « guerre contre le terrorisme » et le 11/09 sont d’autres aspects de ce plan de l’élite.

Vous êtes au printemps de votre vie. Tout comme une fleur éclose, les années de 18 à 26 ans sont celles où vous êtes au sommet de votre fertilité et ainsi la plus attractive aux yeux des hommes. Cela est la période pendant laquelle vous devez vous marier et avoir des enfants si vous voulez être entourée par des gens qui vous aime lorsque vous entrerez dans la vieillesse. Nous faisons partie d’un cycle naturel et nous ne pouvons obtenir de coupon de réduction de la part de la nature.

Donc mon message est le suivant : rejetez les liaisons occasionnelles. Exigez la séduction et l’amour. (Si vous n’avez pas une forte connexion exclusive avec un homme avant d’avoir des rapports, il n’aura certainement pas de temps à vous consacrer une fois le défi surmonté.)

Consacrez-vous à votre futur mari et à vos enfants. Si vous appartenez à beaucoup d’hommes, il sera difficile de n’appartenir qu’à un seul. Concentrez-vous sur les hommes cherchant à se marier, de préférence de quelques années plus âgés que vous. Ne perdez pas votre temps avec les garçons ou les nomades. Vous voulez un bâtisseur pour votre maison.

Ne rentrez pas en compétition avec les autres femmes sur une base sexuelle. Laissez le sexe aux salopes. Vous cherchez un engagement pour la vie. Par conséquent cultivez les qualités et les aptitudes désirables chez une épouse et une mère.

Essentiellement cela se traduit par une volonté de vous sacrifier pour l’homme qui le mérite. (C’est cela qui le fera vous aimer.) L’homme qu’il vous faut est celui que vous admirez et aimez, qui est dévoué, digne de confiance, loyal et démontrant son amour pour vous.

Pendant ce temps, poursuivez une carrière comme deuxième priorité. Vous avez besoin d’être indépendante afin d’attendre l’homme adéquat.
Le sexe est la religion secrète de la société laïque

Notre sexualité est un instinct naturel pour assurer notre reproduction. Il est semblable à l’appétit pour la nourriture ou l’affection. Il s’agit du plus haut degré d’intimité physique qui se puisse atteindre avec une autre personne, alors vous devez d’abord être intime sur le plan émotionnel. Les gens pensent qu’il peuvent atteindre une intimité spirituelle par l’intimité physique. Cela ne fonctionne pas de cette manière.

Notre société néo païenne a transformé le sexe (et la romance) en une expérience religieuse mystique et un moyen de trouver le salut. C’est parce que notre société est secrètement dirigée par un culte sexuel : la Franc-maçonnerie. (Que pensez-vous que les obélisques comme le monument de Washington représentent ?)

Une question posée à Eckhardt Tolle illustre à quel point le sexe et la romance sont devenus notre religion.

« J’ai toujours cru que notre éveil n’est possible qu’à travers l’amour au sein d’une relation entre un homme et une femme. N’est-ce pas ce qui fait de nous un tout réuni ? Comment la vie de quelqu’un peut elle être comblée sans que cela ne se produise ? »

Tolle répondit : « le Salut ne réside pas dans l’au-delà. Il se trouve ici et maintenant. » (« The Power of Now » p. 145)

Le salut !!?? Réalisez-vous à quel point il est difficile d’établir des relations stables avec des attentes aussi élevées. ?

Pas étonnant que beaucoup d’homme trouve les femmes inaccessibles. Les femmes détiennent la clef de leur salut ! Le fait que la culture boursoufle l’égo des femmes en permanence – leur disant qu’elles sont des déesses – n’aide en rien. Malgré leur beauté, les jeunes femmes sont tout aussi ordinaires que les hommes.

Ne pensez pas en terme de salut. Pensez à quel type d’existence vous souhaitez et quels sont vos besoins. Chercher une personne qui soit compatible ; qui comblera vos attentes, et vice-versa. Si deux personnes sont faites l’une pour l’autre, avec le temps, elles finiront par s’aimer l’une l’autre.

Mettez de côté le romantisme. Le plus souvent il est basé sur du non-sens hollywoodien et de l’idéalisation puérile. Les gens ne sont pas parfaits et ne sont pas dignes d’être adulés. Nous sommes tous défectueux et les qualités sont la récompense pour parvenir à gérer les défauts.

Pour conclure, vous avez été trahies par la société. Le féminisme est de l’ingénierie sociale perpétrée par l’élite. Votre choix et de participer au cycle naturel de la vie, de croitre et d’être comblée, ou de devenir une autre victime de la guerre menée par l’élite sur le genre sexuel et la famille.

http://henrymakow.wordpress.com/2013/05/06/etre-une-femme-nest-pas-un-probleme

32 commentaires:

Zangao a dit…

C'est un mec qui a écrit ça ! lol

C'est en tous cas un sacré tissu d'inepties

source9esprit a dit…


je sent chez l auteur de cet article la nostalgie
il vit un peu dans le passè il avait ses reperes et ils ont volès en eclat ....le pauvre

il arrive plus a pecho de meufs a l ancienne je crois :)

gemacx a dit…

On pensera ce que l'on voudra du style de l'auteur, mais le fond de l'analyse est excellent et indéniable.
Le féminisme (qui est en fait un masculinisme de la femme visant à la pousser à travailler pour l'oligarchie), la pornographie, le mariage gay, le laïcisme, le droit-de-l'hommisme, l'immigrationisme, etc, sont autant de principes franc-maçons et talmudistes visant à détruire les valeurs de la société afin de désagréger ce qui fait son ciment et la rend résistante aux assauts du capitalisme libéral, et donc de la consommation à outrance doublée d'une servilité au pouvoir en place, par perte des repères et peur de l'autonomie.
Une vraie saloperie quoi..

Zangao a dit…

Faut pas déconner quand même ! C'est partir un peu vite du principe que tout le monde est con, sauf celui qui expose la thèse !

Zangao a dit…

Parce que toi Gemacx, si on te donne a bouffer et a boire, tu bouffes et tu bois jusqu'a dégueuler et cjier partout ?........

source9esprit a dit…

gemacx veut un retour aux sources facon bible......

la femme au service de l homme plusieurs femmes si c est possible ...... :)

Zangao a dit…

Bobonne pour élever la marmaille, faire a bouffer, laver les chaussettes et le reste, et pour monsieur une maitresse et les putes.......... comme au bon vieux temps quoi !

Zangao a dit…

Et ils osent dire que ce sont les autres qui manipulent....... bandes de faux culs va !

David Bes a dit…

Salut. Hoo l' égalité des sexes et le changement des mentalités a du bon, la preuve s' est que mon amie m' a offert le resto la dernière fois...surtout grâce a la bonne vieille technique... Hooo mon petit coeur j' ai oublié mon portefeuilles pourtant j' étai sur de l' avoir lloll.

raffi henry a dit…

@Gemacx
"Le féminisme, la pornographie, le mariage gay, le laïcisme, le droit-de-l'hommisme, l'immigrationnisme, etc"

Quel est l'effet de tous ces enfumage par rapport au tsunami qu'est le véritable sentiment amoureux ? C'est rien, à peine une vaguelette. Le taux de natalité en France est en hausse depuis 5 ans.
Par contre, les manipulations pour casser la famille peuvent être fatales sur un couple qui doit passer le cap de l'amour-passion à la relation à vie.
Et là, la crise a vraiment du bon : le nombre de divorces diminue considérablement à cause de la crise. Cela devient trop cher de se quitter et payer chacun son loyer. Alors autant continuer à s'aimer ;-)
L'élite veut casser la famille avec le féminisme et la pornographie mais la resoude avec la crise... ils sont cons ou c'est moi ? (merci de ne pas répondre à cette question, je sens que ça va me contrarier)

source9esprit a dit…

comme on parle d amour et de sex

en ce moment ils y vont a fond sur la com des virus le h7...chinois et ils ont remis ca avec une superbacterie sexuellement transmissible plus destructrice que le sida .....ils enchainent en ce moment sur tout les plans !

http://lesmoutonsenrages.fr/2013/05/06/une-superbacterie-sexuellement-transmissible-plus-dangereuse-que-le-sida/#more-44692

Wisdoom a dit…

Je suis d'accord avec Gemacx..en tout cas je vois ou veut en venir l'auteur. L'hommeet la femme sont différent par nature. Ils sont complémentaires, donc les mouvements forçant les gens a renié leurs instincts naturels (et je parle pas de sexe) car leur mental a été inondé d'une idéologie tellemetn positive et liberatrice d'égalité que ça doit être ça la vérité... Le sgosses ont pas le temps d'écouter ce qu'ils veulent que l'ext leur a déjà digérer et servie une morale laique, démocratique etc..

Après, l'auteur ne parle pas de polygamie et autres dérives du totalitarisme masculin. Il y a deux poids deux mesures. Ici, on revendique juste l'asymétrie des genres et la complémentarité des attentes (qui peuvent évidemment se nourrir d'exceptions car les circonstances sont infinis..)

gemacx a dit…

@Zangao & @source9esprit
J'amène un point de vue et des arguments fondés sur la somme de mes observations, et vous amenez des insinuations, des grossièretés, des banalités, et de l'anti religionisme primaire.
Encore une fois d'ailleurs, vous mettez le fait religieux sur la table les premiers, démontrant à nouveau votre obsession à ce sujet, et trahissant un raisonnement biaisé par votre esprit de contradiction qui agit par réflexe plus que par analyse sincère.
Faites un effort de réfléxion avant de poster des commentaires de dénigrement systématique, peut-être que pour une fois vous ferez avancer le débat et non votre ego.

@raffi henry
"Quel est l'effet de tous ces enfumage par rapport au tsunami qu'est le véritable sentiment amoureux ?"
Il est considérable.
Les preuves sont faciles à trouver : chez les plus jeunes on constate une très forte augmentation de la fréquence du changement de partenaire (le partenaire devient un objet de consommation), et chez les moins jeunes on constate une très forte augmentation de la fréquence de divorce (les besoins personnels passant avant ceux de la famille).

"Le taux de natalité en France est en hausse depuis 5 ans."
Précisément grâce/à cause de la politique immigrationniste.
Le taux de natalité concernant les femmes blanches/de souche n'a fait que chuter depuis 40 ans.
Quand Sarkozy et Attali parlent du métissage de façon si élogieuse, ce n'est pas par hasard (mais attention, le métissage c'est pour les goys, pas pour les juifs qui doivent se marier entre eux pour préserver leur communauté, et qui vont jusqu'à stériliser en douce les éthiopiennes en Israël...).

"Et là, la crise a vraiment du bon : le nombre de divorces diminue considérablement à cause de la crise. Cela devient trop cher de se quitter et payer chacun son loyer. "
Si je peux me permettre, tu dis n'importe quoi.
Ce n'est pas parce que l'argent pour organiser le divorce manque, que la volonté de divorcer disparaît. Bien au contraire, cela ne fait qu'exacerber les tensions au sein du foyer, et place les conjoints dans une position d'impuissance et d'instabilité vis à vis d'eux mêmes et de la société, et affecte leur capacité à élever leurs enfants.
Ordo ab chao tu connais ? Je ne te fais pas un dessin.

"L'élite veut casser la famille avec le féminisme et la pornographie mais la resoude avec la crise... ils sont cons ou c'est moi ? (merci de ne pas répondre à cette question, je sens que ça va me contrarier)"
Tu l'auras compris, la crise ne résout rien, bien au contraire.
Avant la famille, c'est surtout l'individu qu'ils veulent briser.
Perte de repères et de racines = perte d'identité et de cohésion sociale = perte de confiance en soi = perte de résistance aux dominants = gain pour l'oligarchie.

gemacx a dit…

@Wisdoom
"L'homme et la femme sont différent par nature. Ils sont complémentaires."
Voila tu as tout dit :)

valerie a dit…

Tout a fait d'accord avec toi gemacx !!!!

valerie a dit…

Tout a fait d'accord avec toi gemacx !!!!

Jeanne Darque a dit…

Sincèrement, après tout ce qui a pu être dit sur ce blog, après les débats qui ont pu avoir lieu, je ne comprend pas comment certain peuvent ne pas voir la finalité du féminisme; selon moi, la dernière bataille sera: "les hommes n'accouchent pas, je vois pas pourquoi les femmes devraient le faire" Et...

Tadaaaaa on a tout prévu, voila les couveuses artificielles capable de vous sortir un bébé en quelques mois.

Zangao, on parlait de la connerie qu'était "l'égalité" l'autre jour, par conséquent, le feminisme ne peut etre qu'une connerie...

raffi henry a dit…

Oupss, pas assez précise j'ai été.
Donc les immigrés de nationalité française ne doivent pas être inclus dans le taux de natalité en France. OK (mais elles ne sont pas toutes en burqua)
Quant au divorce, la crise ne l'empêche peut-être pas dans tous les cas mais elle retarde considérablement la décision fatidique. On ne peut plus divorcer sur un coup de tête pour un adultère causé par un verre de trop; Cela s'appelle relativiser et prendre la vraie bonne décision.
http://www.terrafemina.com/vie-privee/famille/articles/22839-le-nombre-de-divorces-en-baisse-la-faute-a-la-crise.html
Mon but n'était pas de te contredire Gemacx mais de rappeler que les qualités intrinsèques à l'être humain nous sauveront du chaos. Les pulsions sexuelles des jeunes qui multiplient les partenaires, ne combleront jamais leurs frustration en amour... ils y viendront à la relation stable.
Mettre à jour les manipulations pour nous détourner du droit chemin, c'est bien. Mais en rappelant que nous avons des armes pour lutter, c'est encore mieux. Mais j'aurais au moins tenter d'apporter un peu d'optimisme sur le blog "du monde voué à la destruction". Fail ! ;o)

Cowa a dit…

On en revient aux notions de bonheur et de liberté, et ce qu'on est prêt à sacrifier pour ça. La famille est rarement un havre de paix ou de bonheur éternel, mais elle est essentielle.

Le noyau familial se décompose clairement. Cela renforce la précarité, l'instabilité, etc. On peut comparer ce qui se vit aujourd'hui et ce qui se vivait autrefois. Est-ce que nos grand-parents ont toujours eu un ménage heureux ? La plupart sont restés unis jusqu'à la fin. Ils étaient la stabilité familiale. Les parents divorcent au moment où leurs enfants ont le plus besoin de repères familiaux. Auraient-ils pu trouver solution avec le temps à leurs problèmes ? Notre société exacerbe nos exigences au bonheur. Ce bonheur nous nargue à la tv, comme autant de mannequins photoshopés.

Des enfants livrés à eux-mêmes, des parents noyés par leur travail. Les prochains grand-parents seront malades et solitaires, divorcés maintes fois, à errer sur des meetics gériatriques, s'ils ont encore leur tête. Les enfants incultes et non éduqués seront poussés à abandonner ces restes de famille encombrants, livrés à un monde prédateur. Du bétail.

Qu'on choisisse un modèle patriarcal, matriarcal, ou mixte, il faut choisir la famille. Si plus personne ne se reconnaît, c'est la guerre homme-femme, sans distinction des sexes, c'est la guerre tout court. Ce qu'on désire n'est pas toujours la meilleure chose pour soi. On recherche un fantasme, on veut tout et son contraire. Plus rien n'est suffisant pour combler le vide de nos attentes.

Quel est l'idéal ? Être une star avec ses courtisans interchangeables, ses enfants accessoirisés, et toujours plus d'argent ? Débauche sexuelle et misère affective. Aimons-nous, mélangeons-nous, jusqu'à ne plus reconnaître qui est qui, ce que nous sommes et d'où nous venons. On fera appel à des experts pour nous raconter de belles histoires.

La famille c'est has-been. Vivement la conception en éprouvette. Une société de clones asexués. On nous plongera dans le film de nos vies, comme dans Matrix. Il suffit de stimuler la croyance en un nouveau bonheur, en une illusion de liberté inconsciente. On sait ce qu'on ne veut pas, mais on ne sait plus ce qu'on veut. Autant en laisser d'autres nous suggérer ce qui est important et ce qui ne l'est pas. On consomme comme on vit, avec excès, sans discernement. On consume nos ressources sans réserve, au crédit de notre vacuité. Comment redonner de la valeur à ce qui n'en a plus ?

Zangao a dit…

Tout ce beau discours sur la vie en couple serait intéressant si la"famille" était a l'égale de ce fantasme projeté.
Mais regardons ce qu'est la "famille" dans la réalité .... et en regardant en arrière ce n'est pas si glorieux non plus.
Ce n'est pas une critique mais un constat, la famille, ce creuset ou se passe autant d'ignominies que de belles choses, avec je pense une petite avance pour ce qui est sordide.
Ce qui transparait aussi est cette volonté farouche de respecter les "traditions", peut importe à quel prix, et il faut le dire, des traditions basées avant tout sur une parole religieuse déconnectée de toute réalité.

Ce qui était, était perfectible, ce qui vient est désastreux, on essaie de s'accrocher a quelque chose qui n'est plus adaptable mais ce qui doit être sera ... personne ne peut prédire quel forme tout cela prendra.

Nous vivons entre fantasmes et suppositions, comment s'étonner d'êtres aussi peu réalistes.

L'Aur a dit…

pour briser l'individu , on brise d'abord la cellule familiale...

Tengy Td a dit…

Excellent papier, c´est exactement le fond de ma pensée sur le feminisme actuel dont le seul fait d´arme est d´avoir autorisé les femmes à travailler de nuit!

Ce processus est bien plus avancé en Allemagne, et c´est une catastrophe, le taux de natalité est dramatique. Ils divorcent moins (les gens sont plus religieux et/ou soucieux des enfants), mais monsieur et madame vont voir ailleurs, pour le plus grand bonheur du PIB (et oui, la prostitution est légale).

C´est sur qu´il existe beaucoup de familles sordides, mais tous ceux qui comme moi on la chance de venir d´une famille soudée savent que c´est la meilleure protection contre la violence de la société.

Tout ca pour dire, tentez de trouver l´ame soeur, mes parents sont ensembles depuis leurs 16 ans et toujours amoureux, c´est souvent plus galère que ca, mais c´est au final un des euls trucs qui vaille la peine ici bas.

zenzounnaa a dit…

Le féminisme est une plaie pour la société. Bien que la femme puisse travailler et gagner sa vie aussi bien qu'un homme et être tout à fait indépendante, elle ne sera jamais libre, car désormais, elle devra se dénuder de plus en plus pour séduire, se faire vomir se priver de manger pour se sentir belle pour séduire, et jeter une grosse partie de son argent dans des vêtement à la mode et des produits cosmétiques pour, encore une fois, séduire. A la fin, elle se réveillera seule dans son lit, après une folle nuit de batifollage sans argent sur sa table de nuit, car a défaut d'être une pute elle ne sera plus qu'une salope. Avec un amer goût de regret, de solitude, …. et puis rebelotte en pensant que le prochain sera le bon.
"Chassez le naturel, il revient au galop" C'est dans la nature même de la femme que de vouloir être épouse et mère, sinon pourquoi y'aurait il autant de site de rencontre pour ne plus être célibataire?

Zangao a dit…

La betise ! Mere de toutes les peurs

Wisdoom a dit…

Je dirais même plus!
La peur ! Mère de toutes les bétises =p

source9esprit a dit…

gemacx

tu disais "les francs macons et les talmudistes par la pornographie, le mariage gay, le laïcisme, le droit-de-l'hommisme, l'immigrationisme, veulent détruire les valeurs de la société.."
sur quoi reposait les valeurs de la societe avant :sur les valeurs religieuses .....

le christianisme par l eglise et... donc la religion et ses privations de libertès cachèes subtilement a enfantè la laicitè et tout ses derivès... qui ont raisonnès comme l issue de
secours une liberation pour ceux qui ont subis la prison religieuse chez les femmes ...le patriarcat absolue tout puissant etc....



source9esprit a dit…

gemacx

mon raisonnement est que nous sommes en train
de commenter un autre niveau d emprisonnement subtilment livrè comme libertè et epanouissemnt par l ELITE MANIPULATRICE et que l auteur denonce a juste titre

sauf que l auteur regrette le 1er niveau d emprisonnement qu il n a apparemment pas vu
ce que l on pourrait appeller "les valeurs de la societe" qui ont precedès la laicitè le feminisme...ces valeurs reposait sur des valeurs religieuse dont le pilier le plus injuste est le patriarcat tout puissant ....

sortir du mitard (religion et societe qui fonctionnait sur ces valeurs ) pour regagner une cellule et ses activitès sport et autres .. ne fait pas de vous quelqu un de libre car vous etes toujours en prison mais ca fait toujours du bien a ceux qui ont vecu le mitard d obtenir ces petits elements de libertè ......


S.O.L. a dit…

@ raffi henry

"On ne peut plus divorcer sur un coup de tête", un effet secondaire "bénéfique" de la crise. Oui, peut-être mais du coup on va réfléchir plus que deux fois avant de se marier aussi. Pas de mariage, pas de divorce, chacun reprend sa route et on est sûr que la femme (en général jusque dans les années mid 90 c'était la femme) ne repartira pas avec une pension qui te ponctionne 40% de ton revenu (mais ça ce sont encore des notions civiles et juridiques qui n'ont rien à voir avec le mariage religieux de base).

Mais le mariage tel que nous l'imaginons dans toute sa sacralité et son respect des traditions ne serait-il pas lui aussi le produit d'une manipulation? Cela mériterait une enquête très approfondie sur l'origine et les rites du mariage et son évolution à travers le temps et dans les différents courants religieux. Le mariage a-t-il été "remodelé" pour convenir à des besoins sociaux du moment?

Maintenant si on regarde du côté des Etats-Unis, on pourrait croire à un effet contraire mais là encore, teinté de contradictions schizophrènes, problème récurrent dans ce monde. South Park lorsqu'ils parlent de Disney montrent bien ce problème. On fait l'apologie de la chasteté, de l'abstinence, du respect des traditions du mariage mais dans un autre côté, et de façon moins évidente à prouver, ils bombardent les jeunes ados bourrés d'hormones prêtes à exploser, avec des messages subliminaux à caractères sexuels. Disney pourrait donc avoir comme but d'amadouer les mamans en le mettant en confiance afin qu'elles laissent leurs bambins aux mains de papa Mickey qui va en réalité les préparer à mieux embraser la "Lindsay Lohan way of life".

Enfin bon je m'écarte. Mais pour en revenir au sujet, je ne pense pas que la crise ait du bon pour la mariage. C'est une question de point de vue en fait mais comme tout est contradictoire dans ce monde, on peut trouver des argumentations contraires sans trop de difficultés.












Cowa a dit…

Dans toute peuplade, la famille est au centre de la cohésion sociale. Et le mariage n'est pas exclusif à nos civilisations et religions. Sacraliser une union doit permettre une alliance qui perdure dans le temps.

Si ça n'a plus de sens pour nous, alors il est temps de reconsidérer sérieusement la nation et ses fondements. D'une manière ou d'une autre, il y a nécessité de redonner de la valeur à ce qui nous lie les uns aux autres.

Anatole Patachon a dit…

La famille est(était ?) ce qu'il reste de la Tribu, formation sociale de nos ancêtres qui les protégeait des ennemis et des prédateurs.
Mon opinion est que la modification génétique que ces gens-là ont subie et qui a rendu la progression de leur évolution aussi fulgurante, (quels qu'en aient été les auteurs, et qui constitue un véritable casse tête pour nos scientifiques et historiens), nous range au rang des rats de laboratoire, et que toutes ces manipulations visant à détruire la cellule familiale pour nous transformer en individuels-asexués-moutons-apeurés-obéissants sont délibérées et orchestrées par les expérimentateurs qui se penchent sur notre cage.

susana a dit…

Mon commentaire a disparu! Censuré? vous devriez respecter la liberté d'expression. Ce serait la moindre des choses : Ca ne plaît pas = On supprime! C'est un peu trop facile!

susana a dit…

Je m'interroge : quel est l'auteur de cet article? Et pourquoi il a été publié sur ce blog car comme le dit un commentaire : c'est un sacré tissu d'inepties!

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.