jeudi 27 juin 2013

La gréffe des têtes humaines serait bientôt possible

 Pourvu que les Kissinger, Rockfeller, Brezinski et Cie crévent avant...

C'est un article qui aurait pu donner lieu à une de mes chroniques de la science improbable s'il n'avait pas été très sérieux dans ses intentions. Dans une étude publiée il y a quelques jours par la revue Surgical Neurology International, le neurologue italien Sergio Canavero annonce tout de go qu'il est désormais possible de... greffer des têtes humaines. Pour être plus précis, si l'on considère que le cerveau, contenu dans le crâne, est le siège de la personnalité, de la conscience, et renferme ce qui rend chaque être humain unique, il vaudrait mieux parler de greffe de corps plutôt que de greffe de tête.


Même en mettant de côté les œuvres de fiction comme le roman Frankenstein de Mary Shelley, l'affaire n'est pas totalement nouvelle. Sergio Canavero s'inspire directement des travaux du chirurgien américain Robert White qui, en 1970, parvint à transplanter la tête d'un singe A sur le corps décapité d'un singe B, ainsi que je l'ai raconté sur mon précédent blog. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur cet épisode aussi incroyable que méconnu de l'histoire des sciences, voici une vidéo en anglais retraçant l'expérience (âmes sensibles s'abstenir).

Robert White avait prédit que l'on pourrait, au XXIe siècle, réaliser l'opération sur des humains, une fois que l'on saurait reconnecter les moelles épinières (son singe était certes conscient mais tétraplégique...). Dans son étude, Sergio Canavero assure que ce temps est déjà venu en expliquant qu'une moelle épinière tranchée net par un instrument chirurgical peut se réparer assez aisément pourvu qu'on remette les deux sections en contact dans un mélange de deux polymères, le polyéthylène glycol (PEG) et le chitosane. Ces produits sont en effet capables d'activer une sorte de fusion-réparation des cellules nerveuses endommagées, comme l'ont montré des expériences réalisées sur des cochons d'Inde et des chiens.

Une fois ce problème écarté, Sergio Canavero passe aux choses sérieuses, c'est-à-dire à la description d'une greffe de tête. Il faut un receveur, par exemple un tétraplégique ou une personne souffrant d'un cancer sans métastatase au cerveau. Et il faut un donneur de la même corpulence et du même sexe (car ce détail a, dans ce genre de greffe, son importance...), en état de mort cérébrale. Dans la partie initiale de l'opération, deux équipes chirurgicales travaillent en parallèle. La première refroidit la tête du receveur, une profonde hypothermie devant ralentir énormément le métabolisme du cerveau de façon à ce que celui-ci ne subisse pas de dégâts pendant le laps de temps où il ne sera plus irrigué. Sur le cou, on dégage les muscles et les vaisseaux sanguins, la trachée et l'œsophage. On conserve la thyroïde. La seconde équipe prépare le cou du donneur, mais de l'autre côté de l'incision. Dernière étape : les deux groupes de chirurgiens sectionnent simultanément les moelles épinières.

Il faut ensuite aller très vite. La tête du receveur est dans ce que les spécialistes de l'hypothermie qualifient joliment d'"état de mort contrôlé". Elle est transférée sur le corps du donneur et l'on s'occupe aussitôt de la reconnexion de la moelle épinière grâce au mélange PEG-chitosane. Puis on rebranche toute la tuyauterie. Et le traitement immunosuppresseur commence, pour éviter le rejet du greffon (même si on ne sait plus trop quelle partie du corps le mot "greffon" désigne). Une fois que le patient se réveille, il lui faut un accompagnement psychologique pour apprivoiser son nouveau corps. Si le receveur était auparavant tétraplégique, ce dernier doit aussi se réhabituer aux mouvements.

L'auteur de l'étude écrit que les chirurgiens devront d'abord s'entraîner en réalisant des expérimentations sur des primates, voire sur des humains en état de mort cérébrale. Si tout avance comme sur des roulettes, la première greffe de tête humaine pourra avoir lieu dans deux ans assure Sergio Canavero. Quant au coût de l'opération, le médecin italien, interrogé par le journal suisse Le Matin, l'estime « à dix millions d’euros, soit moins que le salaire d’un footballeur ! ». L'article de Surgical Neurology International passe volontairement très vite sur les nombreuses questions éthiques qu'il soulève. Il signale toutefois un problème intéressant : en cas de succès de la greffe, il est fort possible que la personne opérée se reproduise. Or les gamètes ne sont pas fabriqués dans la tête (qui eût dit qu'un jour j'écrirais pareille phrase...). Ses enfants seraient donc, sur le plan génétique, ceux du donneur mort...

Aucune loi de bioéthique n'ayant prévu une telle greffe, Sergio Canavero presse donc la société de s'emparer du sujet. Dans son interview au Matin, il s'interroge : « Que se passera-t-il si un vieux milliardaire chinois réclame un nouveau corps ? Les médecins se serviront-ils dans les prisons comme c’est le cas pour certains organes ? » Autre exemple donné par le chercheur italien : « Imaginons un nouvel Albert Einstein. On pourrait décider de greffer sa tête sur un corps pour l’empêcher de mourir. Des règles éthiques doivent être établies avant que le procédé ne tombe entre les mains de médecins peu scrupuleux. » Ceci dit, par définition, les médecins peu scrupuleux ne s'embarrassent pas de ce genre de règles.

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/06/26/un-medecin-italien-veut-greffer-des-tetes-humaines/

20 commentaires:

hujo a dit…

MOi G une question: quand est il du vieillissement ? La vieille tete du milliardaire
peut elle encore poursuivre une seconde voire une troisieme vie ? Naturellement, elle fusionne avec le corps et rajeuni ? ( ce que je ne crois pas )
Its fucked up mais cest passionant ! merci

juan de españa a dit…

c' est le début de l' immortalité .................... on dirait bien .

cherchebonheur a dit…

n'y a t'il plus aucunes limites à la folie des hommes?
vivement que tout cela s'arrette.

cainvsabel a dit…

vaste chimère concernant une potentielle immortalité, dieu merci. il suffit de réfléchir 2min. à mon sens la mort cérébrale est inévitable.
le cerveau reste un organe, qui vieillis indubitablement.
la tête pourrira sur un corps soit-il plus jeune ! ^^
le vieillissement n'est rien d'autre qu'une conséquence de la division cellulaire. et l'adn des chromosomes à une sorte de quotas de duplication, arrive un moment ou le matériel génétique dégénère et n'est plus viable.
ça parait curieux à l'évidence, mais il s'agirait bien d'une greffe de corps intégrale avec tous ses membres et organes "tout simplement".
et si on greffe une tête de 90ans sur un corps de 5ans, je suis presque convaincu que ça ne peut pas être viable sur le long terme. il y aura une sorte de confrontation entre la programmation et le matérielle du système qui fera tout bugger et débouchera sur un cancer généralisé pour que cette monstruosité passe à trépas au plus vite. 0:-)

raffi henry a dit…

« Que se passera-t-il si un vieux milliardaire chinois réclame un nouveau corps ?"

Ses héritiers diront "arrête de déconner papa".

Pas la peine de créer des monstres... ils existent déjà ;))

Esprits.hoppi a dit…

Déjà quand il réussi une greff de la main ou facialle comme il y a pas très longtemps et quand on voit le résulta , je suis désolé mais la main greffer à bien du mal à bougée et l autre le côté du visage qui a ete greffer qui reste figée , alors de la à greffée une tête je crois et j en même convaincu c est de la masturbation d intellectuel démoniaque .

Toto Mateau a dit…

La première chose qui me traverse l'esprit, c'est la question de l'âme propre à chaque corps.
On a déjà assisté à des changements de personnalité radicaux lors de greffes du coeur, des rapprochements inexpliqués entre les receveurs et des proches du "donneur", alors tout le corps avec une tout autre tête il peut en découler carrément un conflit interne de propriétaire...
Je ne fais que des suppositions.

source9esprit a dit…

l exemple dont on a entendu parlè souvent sur la greffe de coeur est que celui vient detre greffè se met soudain a reclamerd ela moutarde ou autre chose qu il na jamais aimè ou mangè auparavant ....et que cest celui qui a fait dont de son coeur qui etait un fondu de moutarde...

qu est ce que cela signifie ?

chaque cellule de notre corps contient toute l information a la fois qu ona recu de nos ancetres (parents et leurs preddecesseurs ) et l information qunous accumulons durant notre vie au travers de tout nos sens et donc le gout par la nourriture ...toutes ces infos restent en nous

ninnette lopi a dit…

Einstein le poster boy judaïque est un escroc plagiaire.
Cette greffe de tête c'est peut-être cela qu'attend Ariel Charogne?
La notion de mort cérébrale est une fumisterie pondue par des harvardiens dans les 60's pour préparer et rassurer le troupeaux quand au dit "don" d'organes.
Tant que le coeur bat, pompe il y a VIE. Pour prélever les organes le "donneur" doit être en vie oui bien vivant. Les chirurgiens organistes n'ont qu'à déclarer -prématurément selon le marcher- mort cérébralement un quidam et le tour est joué. Vivant mais mort ma ptite dame.
Le dit prélèvement d'organes sur le déclaré -prématurément?- cérébralement mort se fait à vif, sans aucune anesthésie mais on vous injecte une substance paralysante. Oui vous êtes découpés vivant, votre coeur bat, votre cerveau est irrigué, votre système nerveux fonctionne.
Sachez qu'en France vous êtes considérés "donneurs" d'office si vous vous opposez à ce que vous soyez déclaré mort prématurément pour satisfaire le marché du dit "don" d'organes pourtant revendus puis charcuté VIF il vous faut remplir un formulaire officiel en bonne et due forme (à télécharger sur internet). Vous pouvez le faire à partir de de l'âge de 13 ans.
La mort cérébrale est une escroquerie.
Pillage d'organe serait une définition plus appropriée.


hotchiwawa a dit…

C'est monstrueux :"(
Que se passe de l'âme du donneur?
Probablement qu'elle restera" attachée" au receveur comme des siamois jusqu'a sa mort.
2 âmes pour un seul corps! :"(

Que penser du pauvre singe tétraplégique?
C'est inhumain, monstrueux.
Pauvre âme çar lui aussi en a une.

L'étape suivante sera de greffer un singe à un homme (comme la greffe d'oreille à une souris).Bienvenu aux bestiaires de la mythologie.

raffi henry a dit…

Si Kissinger fait une NDE (expérience de vie après la mort) durant son coma, il devrait devenir nettement plus cool une fois "ressuscité" dans son nouveau corps. Ou devenir fou.
Il est responsable de combien de morts ce type ? C'est même pas quantifiable.

cherchebonheur a dit…

raffi henry, si kissinger fait une nde, je pense que son ame va passer par de tres mauvais moments.
se sera son seul juge mais le plus implacable et le plus terrible.
avec tout le karma pourris qu'il se traine, il devra revivre tout le mal qu'il a fait pour pouvoir continuer son évolution.
je le plains.

Jakline a dit…

@hotchiwawa

Il faudrait plutôt greffer une tête d'homme (scientifique pourri de préférence ou du même genre) à un corps de singe. ça les apprendrait.
Au fait, non. Ce serait trop mal fait pour le singe. Dieu sait ce qu'ils ont déjà essayé comme expériences monstrueuses.

source9esprit a dit…

on dit qu ils s en passe de droles de choses dans les bases secretes americaines sous terre ....des experiences sur l etre humain (des femmes enfants et hommes qui ont disparus sans laissè
de traces et pas retrouvès depuis) et ca aurait donnè de droles de creatures ....toujours vivantes dans ces bases ...

hotchiwawa a dit…

Source9Esprit >> première fois que j'entends cela. Drôles de créatures? comme?

Ils ont peut-être copulé avec des E.T.

Ca me fait penser à un ancien film des années 70-80 avec Donald Sutterland, où les E.T. poussaient un cri strident quand ils détectaient un "humain humain" en le pointant du doigt. Les E.T. avaient tué les vrais humains et prenaient leur place, leur apparence sur Terre.

Et ça là, qu'on voyait un chien avec une tête d'homme! Etant gamin, ça m'a marqué :'(

chercheBonheur >> oui, il va vivre une NDE négative (il y a des vidéos sur youtube).

Zangao a dit…

Vu le nombre d'individus ayant adopté la tête de noeud, la greffe de gland risque de devenir un must !

Rorschach a dit…

à hotchiwawa

Dans ce film qui s'appelle "l'invasion des profanateurs", c'est historiquement la prémiére fois que l'on entend l'expréssion "Nouvel Ordre mondial".

D'autre part, une allusion est faite au livre d'emmanuel Velikovski "Mondes en collision".

Un film qui récéle donc une certaine dimension symbolique.

osmont norbert a dit…

source9esprit
tu ne te souciens pas des weterns où l'indien et le blanc mélangent leurs sang. c'st une proposition d'indiens qui ont gardé des connaissances ancestrales évocant des vérités

Quand dans le Faust de goethe Méphistophélès(le diable demande à Faust de signer le pact il doit signer avec son sang par cequ dans le sang parce que c'est dans le sang que l'âme projette ses caracteristiques . le cerveau lui n'est que le gant materiel du psychisme, rien de plus.
il y a eu des témoignges gardés secrets que certaines personnes tranfusées ont manifesté des envois ou des besoins qu'elles n'avaient pas avant la transfusion. cela n'est pas ébruité

Et pour les greffes le professeur russe Voronoff a gréffé des trsticule de chimpinzé sur un alcoolique décrépi.
Il avait rajeuni de 30ans et pétait le feu_mais li a repris son ancienne habitude de litronard et est mort, un an àprés, d'une crise de délirium tremins

Anonyme a dit…

iriane que se passe t-il si la greffe reussit

Rorschach a dit…

@ iriane
ça personne ne le sait

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.