lundi 17 juin 2013

Vrai ou faux ? 6 millions de français produisent des richesses qui font vivre 65 millions d'habitants




Quelques chiffres pour bien comprendre l'étendue du problème...

Nous sommes, en gros, 65 millions d'habitants en France. Ce qui est important, ce sont les grandes masses. Nous ne sommes plus à 1 ou 2 millions de personnes près !

Sur ces 65 millions de personnes, nous retirons les enfants et les retraités et nous arrivons à une population active d'environ 24 millions de personnes.

Dans cette population active, il y a les chômeurs qui, même s'ils sont inactifs, sont considérés comme pouvant travailler. Soit environ 6 millions de personnes au bas mot.

Il nous reste donc 19 millions de travailleurs. Auxquels il faut retrancher les 9 millions de personnes travaillant pour moins de 790 €, essentiellement en raison de ce que l'on appelle le temps partiel subi.

Nous arrivons donc à une grosse dizaine de millions de personnes appelées les « zaisées » qui travaillent et touchent un salaire égal ou supérieur au SMIC.

Hélas, dans ce lot, il y a quelques millions d'agents de la fonction territoriale et quelques millions de fonctionnaires (rien que pour l'Éducation nationale, on parle d'au moins 900 000 personnes). Faisons une cote mal taillée et considérons que le public et parapublic représentent 4 millions de personnes.

Vous obtenez un total de 6 millions de personnes productives et créant de la richesse pour faire vivre, financer, et nourrir 65 millions de personnes.

Attention, lorsque je dis cela, je ne dis pas que ceux qui travaillent à l'hôpital par exemple ne travaillent pas ou qu'ils ne produisent pas quelque chose, mais ils produisent de la dépense, ils ne créent pas de richesses au sens économique du terme, ce qui ne retire rien au fait qu'ils nous soient à tous indispensables.

Les pompiers c'est pareil, les policiers idem et les profs la même chose, pourtant nous voulons tous bien évidemment une école ! Mais l'école ne produit pas de richesses directement et pour fonctionner, en revanche, elle ponctionne beaucoup de la richesse produite.

Vous pourrez retourner ces chiffres dans tous les sens, vous arriverez sensiblement au même résultat. Un résultat effrayant qui montre la profondeur des problèmes auxquels nous faisons face et qui, disons-le, sont insolubles pour le moment.

Ces problèmes sont insolubles car nous raisonnons toujours de la même façon, comme un vieux disque rayé nous refaisons la même chose, en appliquant la même stratégie, à savoir augmenter les impôts, encore, encore et encore... Et lorsque l'on arrive à court d'idée, on augmente encore les impôts.

Sauf que ce système approche de sa fin puisqu'à force de ponctionner la richesse produite par les « zautres », ces « zautres » en produisent de moins en moins et sont de moins en moins nombreux.
Ils ne sont plus que 6 millions pour une population de 65 millions de personnes.

Alors que ceux qui ne veulent pas voir, continuent à ne pas voir, mais le choc avec le mur de la réalité sera très violent et il se rapproche.


Vu sur :
http://www.wendy-leblog.com/

22 commentaires:

Eric bagagli a dit…

Parce que le salaire des fonctionnaires restent dans leurs poches ? ben non, ils le remettent dans l'économie. Mais qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !

Skeptikos Evlavis a dit…

Et oui, ce système ne peut fonctionner qu'avec une croissance élevée (que nous n'avons plus) et cette croissance venait en bonne partie du pétrole "bon marché" et abondant. Comme disait l'expert en énergie dans cette vidéo publiée ici et que je trouvais mémorable. Le pic pétrolier est dépassé et depuis plusieurs années toute la croissance vient soit de la combustion du charbon en Chine ou de l'endettement des particuliers et des états en Occident... Bientôt : ENDGAME & Chaos unlimited.

Esprits.hoppi a dit…

Non non je suis pas d accord sur le faîte que l on a dépassés le pic pétrolier ,c est justement avec se genre de désinformation que l on fait croire n inporte quoi et que la population est résigné à payée sont carburant à prix élevé , les état uni avant 2020 seront indépendant avec le pétrole de chiste qui sera pompe chez eu et toute les nouveaux puis découvert à travert le monde et je parle pas du gaz avec des réserve monstrueuse .

cherchebonheur a dit…

sans compter les reserves de pétrole énorme sous l'antartique que chaque pays commence à vouloir s'accaparer...
en attendant que le traité internationnal de non exploitation saute bientot dans un prochain g8...

au niveau de l'économie:
le problème ne vient-il pas des 10 points de pib qui sont passés du travail au capital depuis 20 ans? actionnaires vampirisant le travail pour une rentabilité à 2 chiffres.

le problème ne vient-il pas des banksters qui ont décidés de se passer de l'économie réelle en jouant au casino avec la finance? et en jouant de l'usure depuis l'abrogation de la loi de 1973 qui permettait à la banque de france de battre monnaie.

le problème ne vient-il pas des 60 milliards d'euros qui disparaissent chaque année dans les paradis fiscaux?

le problème ne vient-il pas des gouvernements corrompus et de l'europe qui bradent et dépouillent l'or et les richesses de nos pays à l'empire américano-sioniste?

Skeptikos Evlavis a dit…

La fraude fiscale massive est devenue un vrai problème, et n'est plus tenable pour les Etats en ces temps de crise. Crise causée par les banksters et leurs combines machiavéliques et immorales, ils n'ont aucune conscience.

cherchebonheur a dit…

http://www.meridien-zero.com/archives/category/emissions/index-0.html

8f584b60-c8f6-11e2-a93e-000bcdca4d7a a dit…

Je précise avant toute chose que je ne suis pas fonctionnaire. Mais c'est vraiment avoir un esprit d'analyse plutôt limité que de dire qu'un fonctionnaire ne crée pas de richesse.
Pour prendre l’exemple de l’hôpital cité ici, un bon service d’hôpitaux public permet de soigner convenablement les gens de manière plus performante et plus rapide et donc en soignant les travailleurs, leurs permettent d'être plus productif puisque plus en forme, créant ainsi plus de richesse.
Ceci n'est qu'un exemple, mais il y en a des tonnes. C’est bout a bout, c’est un ensemble de petites choses faisant augmenter la productivité qui permettent de dégager plus ou moins d'argent au final et les fonctionnaires y contribuent plus ou moins (au delà de la dépense de leur salaire).

Je l'ai déjà dit une 1ere foi et je le répète donc, je préférais quand ce blog n'essayait pas de faire dans la politique, surtout qu'on a très bien repéré compris était soutenue. C'est pas un drame en soit et l'auteur du blog a tout a fait le droit d'exprimer ses préférences (encore heureux), je trouve ça juste dommage et plus ça va plus ce changement fait que je m'intéresse moins a certains articles.

juan de españa a dit…

nous sommes pilotés par des banquiers fous , et sans scrupule
breff a part une révolution , sortir tout ces cons au pouvoir , et refaire une societé differente, je vois pas la sortie.............
Si les extraterrestres nous lisent jejjejejej on sait jamais ..si il y a un cataclysme pensez à noyer tout les rats qui vont se terrer dans leurs tunnels , bunkers , on va pas refaire un nouvreau monde avec cette bande d' abrutis,...pitié ... il faut du sang neuf , et des ídeéees nouvelles

David Bes a dit…

La dette publique bien voyon, y a pas de dette publique y a juste l' intérêt de la dette. " www.youtube.com/watch?v=jxhW_Ru1ke0 " Pour ce qui est des hôpitaux et autres oui ils produisent indirectement des richesse je pense que notre ami Rorschach voulais simplement montré le nombre de personne qui produise directement des richesses exploitable. S' est comme a l' usine ils y a ceux qui travaille sur les machine produisant des biens et s' est eux qui font le chiffre d' affaire (qui font vivre l' usine directement) et il y a la logistique qui ne produise pas du chiffre d' affaire, mais qui est primordiale pour le maintien de ce chiffre d' affaire. Alors oui la logistique ne rapporte pas directement mais sont service est indispensable au maintien de ce chiffre d' affaire. Alors la logistique créé de la richesse mais non exploitable.

Damballah Wedo a dit…

Arrêtez avec votre "chiffre" sacro-saint de 6 MILLION...

A force de le mettre à toutes les sauces, se dessine bien sa "valeur" et sa "fonction"...

CDT

Esprits.hoppi a dit…

Au état unie Wal street dégage plus de bénéfice ( surtout les banques) que l économie réel !

Jo a dit…

la police elle bien que fonction publique créé de la richesse pour l'état ... regardez le nombre de PV :=)

Toto Mateau a dit…

Je cite "Alors que ceux qui ne veulent pas voir, continuent à ne pas voir, mais le choc avec le mur de la réalité sera très violent et il se rapproche."

De mon point de vue, la vérité n'érige pas de murs, mais les fait tomber.

Donc les murs seraient plutôt ceux qui nous ont cloisonnés dans le mensonge et les ténèbres tout ce temps, on sent bien que l'on se rapproche effectivement de plus en plus de ces murs-ci car il y a une montée de pression générale.
Pourtant, si on s'en rapproche autant c'est bien parce que nous les avons VUS !!

Donc, il y a énormément de bon sens général qui a permis que l'on se rue sur ces murs pour les faire tomber actuellement.

Ceux qui se feront écraser entre les murs et les "voyants" sont ceux qui ont érigés lesdits murs.

Jeanne Darque a dit…

@8f584b60-c8f6-11e2-a93e-000bcdca4d7a: "Je précise avant toute chose que je ne suis pas fonctionnaire. Mais c'est vraiment avoir un esprit d'analyse plutôt limité que de dire qu'un fonctionnaire ne crée pas de richesse.
Pour prendre l’exemple de l’hôpital cité ici, un bon service d’hôpitaux public permet de soigner convenablement les gens de manière plus performante et plus rapide et donc en soignant les travailleurs, leurs permettent d'être plus productif puisque plus en forme, créant ainsi plus de richesse." => je pense que Rorschach simplifie au max pour pas embrouiller les gens qui ne comprennent pas forcément toute la logique et la complexité de l'economie. Quand il dit 6 millions de personnes produisent les richesses, hors fonctionnaire/hopitaux etc... je pense qu'il parle des personnes produisant des choses réel, que l'on peut toucher et avoir entre ses mains a la fin de la chaine de prod...

Tous le monde se plaint des banksters et blabla, mais ton commentaire est incroyablement révélateur: NON les fonctionnaires ne créent pas de richesses au sens propre du terme, rien de concret, réel, palpable, a la manière des traders qui, s'ils avaient leur masse de billets entre les mains réfléchiraient peut etre un peu plus avant d'investir des millions... c'est plus facile derrière un pc avec des chiffres qui n'ont aucune signification concrète.

Manu Sixt a dit…

Pour info je pense qu'il serait bon de faire un petit rappel de certaines notions économiques afin que l'article qui en soit bien que simpliste (pour la compréhension de tous) résume plutot bien la situation.

La création de richesse est à l'origine de la distribution de Revenu aux agents économiques et de la satisfaction de leurs besoins individuels et collectif par la consommation. Le PIB mesure la création de richesse, sa variation est un indicateur économique, croissance qui favorise une hausse des Revenus moyens et donc une hausse de la consommation.

Or c'est un secret pour personne le PIB de notre pays est en baisse une fois de plus au premier trimestre 2013.
En clair le pays produit moins de richesse que l'année précedente à la même période.
De fait qui dit moins de création de richesses brutes implique au mieux un gel des salaires. Donc une baisse du pouvoir d'achat des ménages les salaires n'étant plus indexé sur le coût réel de la vie (inflation). Lorsque la consommation des ménages baisse cela implique également une baisse de l'activité économique.

Il s'en suit 2 phénomènes possibles :

La décroissance que l'on nomme par anglicisme "récession" qui corresponds à un ralentissement du rythme de la croissance sur une période de temps limitée.

La dépression économique qui corresponds à peu près à la même chose (pour simplifier)mais qui est un phénomène brutale et durable.

Luc a dit…

La production de richesses matérielles est nécessaire à la satisfaction des besoins humains. Dans nos sociétés, l'essentiel de la création de richesses provient des entreprises, caractérisées par leur très grande diversité. Mais d'autres organisations sont aussi productrices de richesses comme les administrations publiques et les associations qui, contrairement aux entreprises, n'obéissent pas à la motivation de la recherche du profit.
1. Quels biens permettent de satisfaire les besoins humains ?
• Les économistes distinguent les biens économiques et les biens libres. Les biens économiques sont caractérisés par leur « rareté », ce qui signifie, non pas qu'ils sont introuvables, mais qu'ils ne sont pas disponibles en quantité illimitée, qu'ils peuvent donc s'épuiser ou qu'il faut les produire. Les biens libres, quant à eux, sont disponibles pour tous de manière illimitée et ne font pas l'objet d'échanges (le soleil, l'air…).
• La production des biens économiques peut être décomposée en production de biens et services marchands (donnant lieu à un échange monétaire, sur un « marché ») et production de services non marchands, fournis « gratuitement » ou presque, sans transactions monétaires (intervention des pompiers, éclairage public…).
• Pour évaluer la production marchande réalisée par les entreprises, on utilise leur valeur ajoutée. La valeur ajoutée d'une entreprise se calcule en retranchant du chiffre d'affaires (montant des ventes de l'entreprise) les achats de biens non durables et de services que l'entreprise a dû faire pour pouvoir réaliser sa propre production (matières premières, produits intermédiaires, services externes à l'entreprise… qu'on regroupe sous l'expression de « consommations intermédiaires »). Cette valeur ajoutée, qui mesure la contribution réelle de l'entreprise à la création de richesses, se répartit en trois parts : une partie rémunère les salariés pour leur travail, une partie (excédent brut d'exploitation) est la rémunération du capital engagé dans la production. La troisième part va à l'État (impôts sur la production) et participe au financement des missions collectives des administrations publiques

Luc a dit…

Le vrai problème ne réside pas dans le fait de savoir qui produit des richesses mais bien plutôt de savoir à quoi sont employées ses richesses et comment elles sont redistribuées.

Le problème c'est aussi les leviers qui sont utilisés pour lutter contre la décroissance ou la dépression. Deux théories s'opposent.

D'une part le libéralisme qui prône une dérégulation des marchés afin que que la loi de l'Offre et de la Demande joue librement et que les marchés se régulent ainsi naturellement. Cette théorie est surtout le fait de Milton Friedman.
De l'autre coté on retrouve le Keynesianisme. Pour les keynésiens, les marchés laissés à eux-mêmes ne conduisent pas forcément à l'optimum économique. En outre, l’État a un rôle à jouer dans le domaine économique notamment dans le cadre de politique de relance.

Le problème étant aujourd'hui que ni l'un ni l'autre des deux courant économique n'est à même de faire face à la crise systémique que nous vivons actuellement car elles ont été inventés à une période ou l'économie mondiale n'était pas autant globalisé qu'aujourd'hui.

De fait on comprends mieux pourquoi le clivage politique Droite (libéralisme) Gauche (Keynésianisme) est une parfaite illusion quand à la politique économique.

cherchebonheur a dit…

y en a marre!!!!!

http://www.youtube.com/watch?v=za-pbo9ooHY&feature=player_embedded#!

http://www.dailymotion.com/video/xazotn_crise-economique-xavier-mathieu-fac_news?search_algo=2



Esprits.hoppi a dit…

Le secteur tertiaire qui est celui des services représente près de 80 % de la population active donc même en partant de 19 millions de travailleur on obtient le jolie chiffre de 3,8 million de travailleur du secteur primaire et secondaire on arrondi à 4 million puis que c est un peu moin de 80 % et si on enlève le temps partiel on arrive à un peu plus de 2 million de travailleur dans les secteur primaire et secondaire qui sont les deux secteur qui craie de la richesse .

Esprits.hoppi a dit…

Ma conclusion vue que le secteur tertiaire n arrêt pas d augmentée plus les année passe, alors conbien d année avant que la France ne devienne plus qu'un énorme centre commercial parceque la on y est pas loim

Esprits.hoppi a dit…

J allais oublier la France ne fait de la croissance que quand les français consomme , Aujourd huit les francais on peur pour l avenir et consomme moin et pour beaucoup ne le peuve plus.Et on tombe en légère récession pour l instant.En Allemagne c est l inverse c est quand les secteur primaire et secondaire marche qu il font de la croissance surtout secondaire.

herve guichon a dit…

Il faut juste arrêter de fermer les entreprise qui sont bénéficiaire ou pas la ou il y a de la main d’œuvre humaine car c'est pour les délocaliser et mettre des robo avec très peut d'humain pour plus de production on veut du boulo pour les peuple ce n'est pas les robo qui ce nourrice s’habille et n'achètera ni voiture ou maison et autre dans leur vie.
a l'etat de moins ou pas taxer certaine filière pour garder les emplois en France voir les subventionner et finalement coûtera moins cher que de payer des chômeur et qui ne retrouverons plus de boulo il y en a plus.
un exemple 80% a 90% des jouets sont fabriquer en chine ces fou et les vêtement il reste quoi en France car si on produisais en France pour vendre avec très peut de bénéfice voir nul les personnes eux ils cotise dans les caisse française et retrouve: UN AVENIR UN SOURIRE UN SALAIRE UNE RETRAITE LA SECU LEURS HONNEUR ET DIGNITÉ DE TRAVAILLÉE

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.